Partagez | 
 

 FAQ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: FAQ  Mer 7 Jan - 15:44


Les histoires

Des réincarnations ? Ou des personnages échappés de leur bouquin ?

Les contes, légendes et divinités sont bel et bien des réincarnations. Comme dit dans le contexte, ils sont nés normalement et mourront « normalement ». Ils se mêlent aux autres londoniens, comme s'ils l'étaient eux aussi (et ils le sont, mais essayons de faire simple pour expliquer ça), avec des particularités et parfois des souvenirs en eux. Grossièrement, c'est comme si leur âme sortait des écrits qui les ont fait connaître, pour vivre dans ce monde en travers un corps humain. Et encore plus grossièrement, ce sont des âmes qui ont intégré cette vie dans le bidon de la maman :D.

Donc il n'y a pas de réveil soudain, ni de passage autre que spirituel d'un monde à un autre.

Mais alors, les gens savent qu'il y a des mythes parmi eux ? On peut demander un autographe à Merlin l'enchanteur ?

Non, ils ne le savent pas, tout comme on ne peut pas savoir quelles ont été nos vies antérieures (si elles existent). Ce qui nous amène à la question suivante, à propos des livres.

Est-il possible qu'une réincarnation tombe sur le livre de son histoire ?

En ce qui concerne les contes et les légendes, c'est un cas très rare. Quelques bouquins traînent par-ci par-là, mais certainement pas dans la bibliothèque du coin. Par contre, comme les religions ne peuvent être effacées à la culture des pays, les réincarnations des divinités auront plus de facilité de tomber sur des écrits les concernant. Mais n'est-il pas prétentieux de se prendre pour un dieu ?



Dernière édition par The Writer le Sam 19 Mar - 2:31, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: Re: FAQ  Jeu 12 Mar - 15:36


La magie


La magie aux yeux de la loi ?

Celle-ci fait partie du royaume, mais comme dit dans le contexte, elle est interdite, comme de la drogue. Inutile donc de vous pavaner avec une flamme bleue au-dessus de la tête, si on vous dénonce, les autorités s'occuperont de votre cas.
Après, comme pour les trafics illégaux, c'est dans les quartiers les plus dangereux et les plus pauvres qu'on en trouve le plus facilement, dans le marché noir, notamment.

Est-il possible d'avoir des pouvoirs ?

Un humain ne peut pas être magique, par contre, ses "pouvoirs" peuvent venir d'un élément extérieur.
En gros, pas d'x-mens ici, seuls les sorciers et sorcières peuvent à la limite être possédé par des dons particuliers (parfois liés, en plus d'un grand savoir au niveau des ingrédients, à un culte et à des croyances. Donc à un état spirituel poussé et privilégié), mais pas sans que cela n'influe sur leur personne. Ce serait comme s'injecter en permanence des potions ou des pensées néfastes permettant de petites prouesses, potions qui évidemment sont nocives pour l'organisme et/ou le mental lorsque cela tombe dans l’excès ou selon les éléments utilisés.
Donc, seuls les ingrédients naturels sont à la base dotés de magie. Grâce à cela, de petits génies ont intégré des objets d'enchantement, qui eux même ont contaminé d'autres objets et ainsi de suite, créant là quelques perles matérielles.

Même si cette demande peut paraître étrange, nous voulons juste que ce soit cohérent et vraisemblable.

Basez-vous sur ces phrases : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » et « La magie est un ensemble de drogues aux effets intérieurs et extérieurs ».

Pourquoi la Reine interdit-elle cette pratique ?

Pour des croyances religieuses et suite à une expérience familiale désastreuse qui la fâche dès qu'on en parle. Mieux encore : elle tente de faire oublier cet incident au monde. Il est impossible de trouver dans un livre d'histoire populaire la triste fin du fils du précédent roi.
Ce prince qui à la fin de sa vie serait parait-il devenu dépendant à la magie. Enfermé et de plus en plus dangereux, il aurait tué et torturé des domestiques dans sa folie avant de succomber, rongé par son addiction.

Voici donc cette histoire de famille : son grand-père, l'ancien roi, avait quatre fils, dont le géniteur de Katherine. Celui-ci s'est enfoncé dans les brumes de la magie noire, ce qui l'a par ailleurs fait assassiner un de ses frères cadets (les deux autres étant morts pour d'autres raisons) et de nombreux innocents. Cette folie a laissé l'écho d'un traumatisme au château, et il fut évident pour notre Reine d'interdire formellement ce qui était de toute façon déjà tabou, une fois sur le trône.

• Depuis quand la Reine interdit-elle la magie ? Comment celle-ci était-elle vue avant l'interdiction formelle ?

Les sorciers et les sorcières ont toujours été mal perçus dans la pensée générale. Prenez l'exemple de notre monde « à nous » (joueurs) : ceux qui croient au surnaturel le craignent parfois à cause de croyances religieuses ou par peur, et de fait il peut attirer des hostilités. Ça a toujours été comme ça dans Rain Of Madness aussi, bien avant que Katherine souligne ce cas.

La magie apporte des effets néfastes sur un organisme, comme une drogue, autant qu'elle peut faire de bien à petites doses. Il est donc logique qu'elle attire les réticences du petit peuple, qu'elle vienne du « Diable » et ne soit ironiquement pas naturelle parmi les hommes. Avant que la Reine fasse passer sa loi donc, c'était selon la mentalité de tout à chacun, les régions et les classes sociales. Dans les coins perdus, comme les villages, brûler une sorcière pouvait être « normal ». Dans la capitale par contre, le meurtre reste interdit.

Et puis la Reine a fait passer sa loi, il y a de ça 12 ans, le 17 avril 1873.

Si on trouvait une potion chez quelqu'un ou croisait la route d'une boutique douteuse avant, on ne pouvait légalement rien y faire. Maintenant, cela suffirait à traîner les propriétaires en justice.


Dernière édition par The Writer le Sam 19 Mar - 2:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: Re: FAQ  Dim 29 Mar - 3:00


L’époque


Quel est le régime politique ?

C'est une réadaptation d'un régime « parlementaire ». La Reine garde un pouvoir législatif et exécutif, au sein d'un royaume avec une monarchie absolue, où rien ne se fait sans son consentement. Elle dissout le parlement et choisit ses ministres, tirant ainsi les conséquences des élections.

Si un ministre commet une infraction, il est destitué par une procédure pénale appelée impeachment, diligentée par le Parlement et la Reine.

Du reste, ce parlement est divisé en deux « chambres » : la chambre des Lords et la chambre des communes. Cette dernière n'est constituée que de deux parlementaires, élus par le peuple, tandis que les Lords, choisis par la Reine, sont au nombre de dix-huit. Oui, autant vous dire que le peuple n'a pas beaucoup de chances de faire entendre sa voix dans de telles dispositions, c'est ce qui fait l'injustice de ce Royaume.

Soit dit en passant, la Reine s'entoure tout de même de conseillers officiels.

Pourquoi la reine Katherine plutôt que la reine Victoria ?

L'invention de la reine Katherine nous permet de manipuler Londres à notre façon. En effet, nous pouvons ainsi ajouter plus de fantaisie à notre contexte sans avoir à toucher aux vrais faits historiques, si ce n'est l'agencement de la ville. Grâce à elle nous pouvons vous parler de réincarnations, nous pouvons choisir nous même ses décisions politiques (par exemple par rapport à la magie) mais aussi l'évolution de l'époque (les métros sont à peine ouverts), ainsi que la position des différentes classes et bâtiments importants.
Nous pouvons cependant supposer qu'elle a plus ou moins eu le même parcours que la reine Victoria à quelques détails près évidemment, afin de garder les mêmes modes et les mêmes coutumes ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: Re: FAQ  Lun 20 Juin - 23:24


Les organisations / Les clans


Avec les différentes intrigues, il se peut que je sois un peu perdu. Quelles sont les différentes organisations, les milices et les clans rebelles, du Londres de Rain of Madness ?

Voici les trois organisations que vous retrouverez en travers nos intrigues :

The Order : Quel est ce groupe qu'on appelle l'Ordre, cette association secrète dont vous n'entendrez jamais parler à moins d'y être impliqué ?
Et bien l'Ordre, c'est un groupe d'experts réunis par la Reine dans le but de chasser les créatures de la ville, visibles depuis la chute de la boite de Pandore. Leur travail est de les ramener et de les garder dans la forêt, le tout en faisant leur possible pour que les Londoniens, qu'ils protègent également, ne croisent jamais leur chemin.

L'Ordre a pour mission de cacher ce que Katherine a mis tant de mal à cacher par la magie. Ils étudient les créatures mystiques pour mieux les renvoyer loin du centre-ville. Normalement.

En Résumé • Ils travaillent pour la Reine. Leur rôle ne concerne QUE les créatures magiques (ils n’ont donc rien à voir avec les sorciers !). Ils sont chargés de les cacher aux citoyens et de les éloigner de la ville.

The Front of Magic Resistance : Le Front de Résistance Magique (FRM), comme son nom l'indique, rassemble les sorciers et les sorcières dressés contre la loi anti-magie de la Reine. Ils revendiquent le fait que la magie n'a pas lieu d'être interdite et combattent les sanctions draconiennes qui retombent sur les « innocents ».
Ils sont farouchement contre le gouvernement, et leur but est de changer les choses en prouvant au peuple le fonctionnement hypocrite de celui-ci.

Guidés par une force qui reflète l’essence surnaturelle de la nature et donc de la magie, ils s'adonnent à des rites et des réunions au fond de la forêt avec pour mentor un puissant sorcier qu'on surnomme « l’œil ».

Ce groupe de rebelles se fait appeler « les lucioles ».

En Résumé • Ils sont contre la Reine. Ils se font appeler « les lucioles » et sont guidés par un puissant sorcier appelé « l’œil ». Ce sont tous des sorciers qui militent pour que la sorcellerie ne soit plus interdite.

Les Pénitents : Les Pénitents sont une milice religieuse qui seconde la Reine dans sa lutte contre les sorciers. Ils ont été créés pendant l'épidémie de tuberculose qui a poussé bien des habitants à acheter des remèdes magiques illégaux. Les Pénitents n'hésitent pas à emprisonner, torturer et exécuter sans procès toute personne qu'ils soupçonnent de sorcellerie, même s'ils sont innocents. Cette armée de prêtres et de dévots sème la terreur à Londres quand ils passent dans les rues avec leurs capes grises et leurs armes.

En Résumé • Connus depuis ce printemps 1886, ils travaillent pour la Reine. Les pénitents ont pour ordre d’exterminer l'existence de la magie dans Londres. Ils ont plein pouvoir (presque hors contrôle de la Reine). Leur rôle est de punir les sorciers et sorcières, de faire « justice » afin que ces actes « diaboliques » disparaissent. Ils sont extrémistes religieux.  


_______________________________________________________
Merci de voter pour nous :)

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: FAQ  

Revenir en haut Aller en bas
 

FAQ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: Administration :: It's like a fairy tale :: Contexte-