Partagez | 
 

 ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 365
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
avatar
Baron Samedi
Jeremiah Saturday
MessageSujet: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Mer 25 Mar - 23:46



I. Saturday Jeremiah, baron de Samedi.


• NOM : Saturday
• PRÉNOM : Jeremiah
• ÂGE : 35
• SEXE : Il fait très mâle
• ORIENTATION SEXUELLE : Rien ne vaut la chair douce et sucrée d’une femme
• MÉTIER : Baron d’empire
• SITUATION FINANCIÈRE : Au-delà de tout soucis
• OCCUPATIONS/PASSIONS : Mécène et philanthrope, aime le théâtre et jouer avec le feu
• GROUPE : Divinités
• HISTOIRE D'ORIGINE : Bawon Sanmdi, Lwa des morts


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE


Extravagant • Exubérant • Jouisseur  • Déluré • Comédien • Tragédien




~ Un homme étrange que ce Jeremiah Saturday, baron de son état.

Avant son départ pour l’étranger, les proches de la famille le qualifiaient volontiers de détestable, la perspective de n’hériter de rien parmi une famille très largement aisée, cela a de quoi vous aigrir. On le disait renfrogné, plutôt taciturne, et assez maladroit avec les femmes. Il avait pourtant quelques qualités pour lui. D’un esprit assez fin, il savait se montrer spirituel, pouvait compter sur sa taille légèrement supérieure à la moyenne anglaise pour se distinguer, et il savait s’habiller avec goût, très porté sur la chapellerie et les hauts-de-forme à la mode. Sa voix excessivement grave lui donne autorité lors des discussions de salon, même si, quand il y paraissait, ses avis ne se distinguaient pas vraiment par leur radicalité ni leur originalité. Mais depuis son retour, les fidèles du clan Saturday eurent bien de la peine à le reconnaitre, et lui ne fit pas vraiment d’efforts pour renouer avec les anciens amis de son père. Qui l'aurait voulu d'ailleurs ? Il serait parait-il devenu amnésique après une sorte de choc en descendant de l'express en provenance de Plymouth, après quoi il se serait enfermé dans sa cave trois jours durant. L'air des Caraïbes semble l'avoir changé en sauvage.

On dit à présent de lui qu'il se comporte comme le dernier des goujats, qu'il rit fort et haut sans la moindre retenue. Chez le notaire à la lecture du testament de son père et de ses trois frères, il y était d'une arrogance révoltante selon les témoins, sans la moindre convenance ni respect pour les défunts, il aurait même fait des avances parfaitement scandaleuses à la sœur du notaire, et en public. Parait-il qu’il méprise souverainement la vie mondaine, qu’il ne sort de chez lui que la nuit, donne de grands bals chez lui où nul gratin n’est invité, et qu’on entend parfois le soir un énorme rire guttural déchirer la musique et le bruit des verres qui s’entrechoquent. Il serait très porté sur la danse dit-on, et affectionnerait les déhanchés scan-da-leux. Vraiment, monsieur le Baron n’a pas le sens des convenances.




PHYSIQUE



~ Avant, Jeremiah Saturday passait pour quelqu'un de plutôt grand, pas très dégourdi et assez malingre. Son visage n'était pas considéré comme spécialement beau, pâle, trop anguleux, comme taillé au burin, il était pu être doté d'un certain charme mais il y avait trop de morosité sur son visage, trop de creux dans ses joues couleur de craie et une lueur trop terne dans ses yeux. Son corps était trop maigre, ses bras trop longs, et sa voix grondante ne lui donnait qu'une constance somme toute symbolique. Mais il faut croire que l'étranger et le soleil des Amériques l'ont bien changé, et puis qui sait les activités qu'il a pratiqué, nul ne le sait et il vient de rentrer, laissez-lui le temps de souffler bon dieu !

S’il y a bien une chose à laquelle monsieur le Baron n'a jamais dérogé, c’est l’habillement. Sa grande silhouette aux épaules maintenant lourdes et massives sera toujours enveloppée d’une redingote à la mode, ses larges pieds toujours chaussés d’impeccables chaussures vernies aux boucles argentées, un haut-de-forme hors de prix vissé sur son crâne rasé et un manteau de chez Harrod’s jeté sur son dos comme les dandys. Sa démarche est à présent étonnamment chaloupée, on dirait qu'il danse en marchant. Ses mains sont immenses et dures comme le bois, sa voix grave et grondante comme le tonnerre. Et lui autrefois un imberbe indécrottable, le voila à présent doté d'une barbe drue et rêche. On le voit les jours de beau temps chausser de grandes lunettes rondes aux verres foncés, au milieu de son visage musculeux aux traits burinés, par le soleil des tropiques disent ses amis, par l'alcool et le tabac disent les autres.



III. L'HISTOIRE.








-« Bonjour monsieur, Alloysius Kent, j’ai rendez-vous avec monsieur le Baron. »


- « Ah, vous devez être le journaliste ? Entrez monsieur Kent, veuillez me suivre. Malheureusement, monsieur le Baron n’est pas encore levé, mais je suis tout à fait habilité à répondre à vos questions en son nom, monsieur le Baron m’honore de sa confiance pour toute rencontre avec la presse, je dois d’ailleurs vous préciser qu’il ne donnera jamais personnellement d’interview, monsieur le Baron tient à sa tranquillité. »


-«  Vous m’en voyez navré, je m’efforcerais d’être bref. Vous devez être Nicolas
Breeg, son intendant n’est-ce pas ? »


-« C’est exact, monsieur le Baron m’a confié la gestion de son domaine et des affaires le concernant, ainsi que les relations avec la presse, cela vaut mieux d’ailleurs, monsieur le Baron se montre parfois… excentrique avec les journalistes. »


-« C’est ce qu’on dit en effet. Mais si vous voulez bien ma première question portera sur la famille Saturday et son destin pour le moins singulier. Vous êtes au service de la famille de monsieur le Baron depuis longtemps ? »


-« En vérité je n’ai intégré le service de monsieur le Baron que quelques temps avant son départ pour l’étranger, alors qu’il était encore le quatrième fils de la famille. A l’époque, il est certain que l’avenir de monsieur le Baron était plus qu’incertain, le titre devant revenir à son frère aîné Edward, la charge religieuse à Horace, de six ans son cadet, les raffineries sucrières de Chatham à Lincoln, enfin il restait pour tout dire peu de chagrin au benjamin de la famille, vous connaissez les traditions. C’est pour cela qu’il y a huit ans comme vous le savez sans doute il est parti aux Amériques pour faire fortune, j’ai été engagé par monsieur son père quelques mois avant son départ en tant qu’homme à tout faire. Messieurs Victor Lacroix et Octavio Cementerio, ainsi que mademoiselle Athalie Brigitte, actuellement respectivement maitre d’hotel, jardinier et première chambrière de monsieur le Baron, ont rejoint son service lors de son séjour.»


-« Et quand avez-vous apprit le destin tragique des trois frères de monsieur le Baron ? Ces accidents dramatiques, si rapprochés dans le temps, et qui ont parait-il précipité le décès de leur père ? »


-« Oh nous en avons été… très vite informés. Ce fut un choc bien entendu. Très inattendu. Une vraie surprise. C'est ce qui a rappelé monsieur le Baron au pays.»


-« Ainsi à 34 ans monsieur le Baron s’est vu hériter des deux domaines familiaux, des sucreries de Chatham, ainsi que du titre de son père. Un titre assez ancien n’est-ce pas ? »


-« Oh oui c’est certain, bien que d’une lignée lointaine cela reste un petit titre de baron de province, selon la tradition familiale le premier baron aurait sauvé la vie de sa majesté Richard III à la bataille de Bosworth, un samedi donc, et ainsi naquit la lignée des barons de Saturday, dont mon maitre le baron Jeremiah de Saturday est le dernier héritier. »


-« Je… vous crois sur parole. Revenons à votre séjour en Louisiane, un séjour de huit ans donc. Quelles furent les activités de votre maitre durant cette période ? »


-« Il a beaucoup visité la région, les iles surtout. Concernant ses affaires sur place, je ne suis pas autorisé à vous en parler. »


-« Très bien. Et que pouvez-vous me dire sur le rachat de ce théâtre populaire, l’Icarus, dans Limehouse District, et les spectacles qu’on dit assez scandaleux pour la bonne morale et remplis de paganisme ? On dit que monsieur le Baron y participe parfois en personne. »


-« Je ne suis pas autorisé à vous en parler. »


-« Et cette impressionnant peinture macabre dont il se couvrirait le visage lors de ses sorties, est-ce là un souvenir de ses voyages ? »


-« Je ne suis pas autorisé à vous en parler. »


-« Et ce journal trouvé par un docker et vraisemblablement échappé des bagages de monsieur le Baron à son retour le mois dernier ? Il contiendrait parait-il les recettes d’effrayantes potions, de sortilèges de magie noire et de rituels tous plus effrayants les uns que les autres. Vous confirmez qu’il appartient bien à votre maitre ? »


-« Je ne suis pas autorisé à vous en parler. »


-« Et ces fêtes particulières licencieuses données ici-même où l’on pratiquerait toutes sortes d’actes obscènes, dont la presse à scandale commence à s’émouvoir ? »


-« Je ne suis pas autorisé à vous en parler. »


-« Et ces rumeurs concernant les autres serviteurs de monsieur le Baron ? On dit qu’ils sont, à quelques exceptions près, tous muets et potentiellement arriérés. Monsieur le Baron serait-il philanthrope au point de donner des emplois à des attardés mentaux dans le besoin ? »


-« Je ne suis pas autorisé à vous en parler. »


-« Monsieur le Baron semble avoir de nombreuses choses à dissimuler au grand public. Je n’aborderais donc pas la rumeur selon laquelle monsieur le Baron tient un journal quotidien des plus complets dont le stockage prendrait toute la cave de cet hôtel particulier, ou celle qui va jusqu’à prétendre que monsieur le Baron est un sorcier. Et je présume également que vous ne confirmerez pas la rumeur selon laquelle tous les journalistes ayant tenté d’en apprendre plus sur la vie personnelle de monsieur le Baron depuis son retour seraient devenus fous à lier ? »




A cet instant, l’intendant Nicolas Breeg eut un petit sourire en coin, et ses yeux brillaient d’un éclat étrange tandis qu’il répondait :


-« Je ne suis pas autorisé à vous en parler… »




IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Mais tout ce que vous voudrez mes chéries
Âge  : Plus que mon petit frère et moins que mon père
Autres comptes : Nope
Comment avez-vous découvert le forum : J’ai suivi une Alice qui a suivi un lapin dans un terrier.
Comment trouvez-vous le forum : Monochrome, mais c'est bien
Avatar du personnage : Saw in Me by Jace Wallace

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~


Dernière édition par Baron Samedi le Jeu 9 Avr - 23:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Jeu 26 Mar - 17:55

Bienvenue à toi Baron. :) Très porté sur la danse et les déhanchés scandaleux?!... On va bien s'entendre. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 365
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
avatar
Baron Samedi
Jeremiah Saturday
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Mer 8 Avr - 17:02

Un petit mot pour vous tenir au courant, la semaine passée fut très éprouvante mais je m'en remets et je devrais apporter les dernières modifications demandées en fin de semaine, disons.. samedi au plus tard ?


Baroniquement votre.

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 365
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
avatar
Baron Samedi
Jeremiah Saturday
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Jeu 9 Avr - 23:07

Double-post du scandale mais j'en ai terminé, je soumets ma nouvelle fiche à votre appréciation, et mille mercis à miss Rapunzel pour ce très joli avatar, l'est fort à mon goût.

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Cheshire Cat
Messages : 1013
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Ven 10 Avr - 16:03



   
Tu es validé !


   
— Hey ! Je suis rassuré xD J'ai eu un doute à propos de ses souvenirs de voyage, mais comme à la fin tu précises aussi qu'il tient un journal, j'imagine que c'est via ses récits qu'il sait ce qu'il y a fait. Du coup, amuse toi bien et bon rps ^^ ! —


Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie pas maintenant d'aller réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
   Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou une demande de liens qui déboucherait éventuellement sur un topic. Ensuite, tu peux créer une fiche pour gérer tout ceci. Si besoin, tu peux demander un logement, et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou d'autres demandes, n'hésite pas à contacter l'administration.

   Amuse-toi bien !

   Le staff ~

   


   

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Ven 10 Avr - 16:23

Ouaiiiis ! Bienvenue Baron ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Ven 10 Avr - 16:38

Bienvenueeeeee ~ ♪♡
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Ven 10 Avr - 20:00

Bienvenueee ♪
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 365
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
avatar
Baron Samedi
Jeremiah Saturday
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  Ven 10 Avr - 23:00

Mille mercis chers amis, d'être ici vous me voyez ravi.

Venez donc me visiter à l'occasion, et peut-être que si vous me plaisez nous danserons.

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~  

Revenir en haut Aller en bas
 

~ "I'm not afraid by Death, she's a friend of mine." ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» [Validée]Death The Kid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches validées-