Forum rpg victorien fantastique

Avatar dessiné - 200*320
NC-18 Y-Y-H


VOTER

Liens utiles

Rumeurs

Suite à l'épidémie de tuberculose et à l’abus de sorcelleries au cours de cette triste période, les Pénitents, une milice sans pitié qui se veut la main armée de Dieu, parcourent toujours les rues. La Reine a-t-elle perdu la tête ou le contrôle ?

Nos portraits

Boites à trésors

    
Discord          Chatbox


Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Lun 22 Juin - 20:16


I. ZEDOCk T. LAW.


• NOM : Law
• PRÉNOM :Zedock Tyr
• NATIONALITÉ : Britanique
• ÂGE : 22 ans
• SEXE : La famille Law (ce qu'il en reste) s’entend à dire que Zedock est un jeune Homme de Bonne famille, parfaitement enclin à hériter du Patriarche Law
• ORIENTATION SEXUELLE : L’attente de l’âme sœur se fait longue
• MÉTIER : Libraire
• SITUATION FINANCIÈRE : Aisée
• OCCUPATIONS/PASSIONS : Organiser sa librairie, Lire, observer le monde, Faire des formes avec sa fumée , comploter contre les gens, se perdre.
• GROUPE : Divinité
• HISTOIRE D'ORIGINE : Tÿr  Dieu Manchot


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

Silencieux • Amical • Distant • Ordonné • Rancunier• Reflechi• Franc• Egoïste• Calculateur



Toujours un léger sourire au bord des lèvres, Zedock est ouvert aux interactions, il est serviable et amical, mais ne lui demandez pas de converser longtemps avec vous, car ses réponses restent succinctes et brèves, sa voix ne portant pas plus loin que vos oreilles.

Ne tenez pas rigueur de sa franchise, le peu d’interactions sociales ne lui a pas permis de cultiver l’art de charmer les autres, de les flatter ou de les manipuler. Il n’en a pas la patience. Bien sûr cela ne veut pas dire qu’il sera volontairement rude, non, simplement que s’il faut qu’il s’exprime sur quelque chose, que cela soit votre apparence, votre caractère ou un événement, il ne se retiendra pas de vous faire savoir ce qu’il pense. Même si cela implique de vous envoyer paître lorsqu’il souhaite organiser sa librairie.

Ainsi, vous l’aurez compris, Zedock est peu bavard, et n’agit pas sans raison, ou sans une longue réflexion. Mais méfiez-vous, sous ces airs amicaux, il reste distant, ne souhaitant pas que les autres connaissent ces faiblesses ou ses défauts. Malheurs à vous si vous lui faite la réflexion, cette apparence amicale ce change brusquement sous vos yeux. Il devient froid, et ça franchise devient plus brutale. Ne lui demandez pas de respecter la loi, ou de faire preuve de gentillesse, il ne suit que la sienne, qui coïncide quelque fois avec la loi anglaise et ses propres morales sont parfois très loin du jugement commun.  

Enfin Zedock est égoïste, et rancunier. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose dans ce monde de paraître et faux semblant. Mais il n’oubliera pas le moindre tort que vous lui aurez fait, et s’appliquera à vous le faire payer, sans jamais que la faute ne lui incombe. Prenez garde, ainsi à vos propos et vos actions, car Zedock n’oublie pas, et un malheur est si vite arrivé.


PHYSIQUE



Sa carrure élancée, et fine lui permet de se faufiler dans la foule londonienne, se mêlant facilement aux badauds et autres gens car d’une taille parfaitement commune, il n’est pas petit, mais pas très grand, de dos, rien ne le distingue des autres gentilshommes. C’est sa démarche, silencieuse, souple et assurée, qui peut parfois intimider, en fonction de s’il marche vite, ou s’il se promène (il se perd).

Il n’est pas forcément une personne que l’on remarque dans la foule, vous l’avez sûrement croisé sans jamais y prêter attention, il fait dans la banalité. Face à face, par contre, vous ne pourrez oublier ces yeux perçants et ce sourire particulier.

Un sourire, parfois rêveur, parfois moqueur, cruel, ou amical, avec souvent une cigarette qui l’accompagne, c’est ce sourire qui est le plus étrange chez Zedock. Non pas sa couleur de peau, mâte, ou ses yeux, dorés et brillant d’une lueur d’intelligence froide, ni même ses cheveux noirs comme l’ébène rabattus en arrière par un bandeau qui retombent sur ses épaules en un amas désordonné. Car ce sourire ne disparaît jamais ou presque de ce visage fin et imberbe. L’odeur de cigarette elle aussi est une constante, masquée parfois, mais rarement par l’odeur de poussière et de vieux livres qui s’accroche à la librairie.

Lorsque Zedock sort, un manteau dans des tons beiges vient compléter son costume noir trois pièce parfaitement taillé et ajusté. Des gants blancs viennent finaliser son apparence, et le voila prêt, les mains gantés dans les poches, de façon à ce que personne ne remarque un quelconque défaut.

Car Zedock ne supporte pas que l’on remarque son infirmité, et fera tout pour que vous ne voyiez pas à quel point cette main gauche est immobile, et inutile, toujours dans une poche, cachée par des gants. Cette main n’est pas un problème pour lui, voyez comme il peut se débrouiller pour s’habiller, voyez comme il reste propre sur lui et indépendant de toute aide.

De toute façon, cette main, vous ne l’avez pas vu, n’est-ce pas? Après tout, ce qui vous a interpellé, c’est ce sourire, et ces yeux perçants.



III. L'HISTOIRE.



Il y a fort longtemps, il régnait sur les cieux, né d’un géant, à l’origine du monde. Il était celui que l’on invoquait pour les batailles, pour les victoires, mais aussi pour les affaires de droits et de jugement. Il était vaillant et courageux, juste, et droit. Puis l’un des assassins de son père, de ce géant, a demandé le savoir. Alors Tyr le lui a enseigné, et peu à peu, il lui a laissé la place de seigneur des cieux, Odin est devenu père des dieux, roi d’Asgard, dieu des batailles. Et Tyr, Tyr est resté invoqué par les humains, bien sûr, par ces êtres inférieurs qui nécessitaient son savoir, sa sagesse, son jugement et son courage.

Il y a fort longtemps, Tyr était juste et courageux. Tyr était avec des amis et des compagnons, pas ses frères, non, car les autres n’étaient pas nés d’un géant (ses frères ne l’auraient pas mis de côté à cause de son infirmité). Puis il y eu un monstre. Et ce monstre a détruit cet équilibre, a transformé Tyr, lui a fait perdre toute utilité. Fenrir. Quel nom horrible, quelle créature effroyable. Il aurait amené la fin du monde si les dieux ne l’avaient enfermé. (Lui, ou son père, ignoble dans ses mensonges, dans ses actes, n’est-ce pas de la faute de Loki si tout cela est arrivé ?)

Dommage pour Tyr que cela lui ait coûté une main, l’une de ces mains qui lui servait à juger, à se battre, qui lui permettait d’être respecté… Mais qu’est-ce qu’une main perdu dans la gueule de ce canidé monstrueux contre un peu plus de temps avant le Ragnarök ? Qu’est-ce que la perte de son jugement contre la perte de reconnaissance…

Mais le Ragnarök est survenu, et Tyr aurait rit de l’incrédulité des autres face à cette fin du monde s’il n’avait pas dû se battre à mort contre un monstre presque aussi terrifiant que Fenrir, Garm. Il a perdu la vie, déchiqueté par le chien des morts….


Mais ceci n’est qu’un mythe, un mythe nordique qui s’est perdu dans le temps, répété et déformé par les hommes, et Tyr est devenu l’un de ces dieux oublié dont il n’y a nul besoin. Surtout au XIXe siècle.


La famille Law est de ces nouveaux bourgeois qui se sont enrichis par le commerce. Monsieur Law père était assez âgé lorsqu’il daigna laisser de côté un instant ses comptes et ses affaires pour s’intéresser aux affaires de cœur. Ainsi il épousa une jeune demoiselle, de constitution fragile, mais d’une famille relativement aisée, appartenant à la société. Ce fut une occasion pour l’un de prendre du gallon, et pour l’autre de s’assurer un futur sans difficulté.

Mais aucun des deux n’avait prévu que Madame Law ne meurt en couche, laissant le patriarche avec comme seul espoir de succession un enfant infirme. Zedock Tyr Law était né d’une jeune femme fort charmante, de constitution faible, et d’un homme, préoccupé par les affaires d’argents et de succession suffisamment âgé pour être grand père.

Il fut donc élevé par des nourrices, son éducation faite par des percepteurs fort coûteux pour Monsieur le père qui se répugnait à voir comment cet enfant grandissait pour ressembler à sa mère.

Monsieur Père n’eut jamais vent des terreurs nocturnes (des dents énormes et sanglantes se refermant sur une main) qui assaillaient son fils jusqu’à ses 12 ans, ni de cette brusque phobie de tout canins, de ces douleurs fantômes qui prenaient brusquement le jeune Law, ce membre infirme, cette main inutile et insensible faisant brusquement hurler de douleur le jeune garçon.

Il est difficile pour un enfant de se faire des camarades de jeux lorsque l’on côtoie plus souvent des adultes dédaigneux de son existence, et que l’infirmité visible (à moins que ce ne soit les cauchemars ? Où ces instants de douleurs ?) arrête les autres aux rapports les plus cordiaux. Cela ne veux pas dire que Zedock était négligé, non, il apprit seulement à rester charmant avec les autres sans jamais se laisser embarquer dans des espoirs d’amitiés.

Ainsi Zedock grandit, de son enfance il ne garda que les souvenirs amers des moqueries de ses camarades et de l’indifférence des adultes. A l’approche de l’adolescence, Monsieur le père prit enfin le temps de se pencher sur l’éducation de son héritier, car se faisant plus vieux et plus fatigué, il était temps que cet enfant laissé par sa femme apprenne les tenants et aboutissants d’une gestion correcte de l’argent et des commerces.

Ce ne fut qu’à ses dix-huit ans que le jeune Law pu faire ses premières vraies explorations du monde. Après avoir appris la comptabilité et la gestion de biens au près de son père, les bonnes manières en société, les sciences, le savoir d’un bon commerçant, Zedock fut envoyé par son père à Londres, pour y faire son premier commerce, pour enfin connaître la vie.

Le jeune homme ne se fit pas prier, c’était l’occasion pour lui de s’éloigner de ce père distant, de ces aides trop collantes (Zedock n’avait peut être pas l’usage d’une main, mais cela ne voulait pas dire qu’il était incapable). C’était l’occasion pour lui de se servir de ses économies, mises de côtés depuis ses  10 ans, ainsi que de la somme que lui avait confié son père pour monter son commerce, pour s’épanouir….

Ainsi, les 3 années qui suivirent cette émancipation forcée, Zedock ouvrit sa librairie, fit marcher son commerce, pris de l’ampleur, pris confiance en lui, développa son sens de l’orientation dans ce Londres qui lui était inconnu. Découvrit la vie (le sexe, l’alcool, les combats dans ces rues sombres). Découvrit les gens (les sourires, les faux semblant, les hypocrisies)…

Et complota.

En 3 ans, la Librairie de Zedock proliféra, se développa. En 3 ans, Monsieur Law père, vit sa chance tourner (un bateau qui n’arriva jamais à bon port, un incendie malheureux, des produits de mauvaises qualité livrés, des rumeurs circulant…), ses comptes se vider, ses commerces faire faillite ici et là. En 3 ans, Monsieur Law père perdit presque tout ses moyens de subvention, presque toute sa fortune, et en devient malade.

En 3 ans, Monsieur Law père ne devient plus que l’ombre de lui-même, après avoir subit échec sur échec, pendant que son fils s’épanouissait à Londres.

Lors de son 21e anniversaire, Zedock apprit la nouvelle, Monsieur Law père était décédé, en tant que seul et unique héritier, il était nécessaire pour le jeune homme de se rendre chez le notaire, afin de pouvoir accéder à son héritage.

C’est donc avec satisfaction que Zedock se rendit à la lecture du testament de son père, à 21 ans, devenant le seul et dernier Law, héritier des économies paternelles, de la Bâtisse familiale et des quelques rares commerces ayant survécus à la série de malchance ayant accablé son paternel.

Maintenant ? Eh bien maintenant, Zedock T. Law est libraire, peu bavard, toujours charmant (dangereux) , avec une petite fortune qui continue de grandir. Il a vendu la bâtisse familiale, et continue d’explorer Londres, de s’y perdre…. Mais ça, vous le découvrirez, n’est-ce pas ? Après tout, n’êtes vous pas venu discuter avec le libraire de Aeser&Mids ?


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Myu
Âge  : 21 hivers
Autres comptes : Pas à ma connaissance.
Comment avez-vous découvert le forum : J’ai suivit un canard malheureux, à moins que ce ne soit un cygne? (qu’importe, ça a des plumes et ça se mange)
Comment trouvez-vous le forum : Fort sympathique!
Avatar du personnage : Tyki Mikk de D. Gray Man


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Lun 22 Juin - 23:32
Encore une fois bienvenu ♥️

Quand ou si tu as fini ta fiche, n'oubli pas d'aller le signaler dans le sujet approprié (dans fiches en cours), comme ça on sait

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Mar 23 Juin - 2:50
Bienvenue petit beignet de pommes
Je vois que Ducky arrête pas de parler de nous. C'est un plaisir. Brave petit ♥️.
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à demander. Du love sur toi :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Mar 23 Juin - 13:45
Je vais m'empresser de la signaler, je vérifie juste qu'il n'y a pas de problème dans cette fiche.

Petit beignet de pommes? veut-on me manger? Pitié non! Je suis encore dans la fleur de l'âge! :peur:
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Mar 23 Juin - 16:32
Et voilà, 'ai tout fini \o/

Je vais te valider, juste, j'aimerais que tu ajoutes ta nationalité avant :3

Surtout que tu dis qu'il ne vient pas de Londres, du coup, on se demande s'il vient d'Angleterre (dans ce cas, tu n'es pas obligé de préciser la ville) ou d'un pays voisin ?


_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Mar 23 Juin - 17:09

C'est vrai que cela peut porter à confusion. Excuse moi, il est bien anglais, juste un pauvre campagnard.. (enfin aussi campagnard qu'une personne venant de Bristol peut l'être)

J'ai rectifié!

Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Mar 23 Juin - 18:07


Tu es validé !



— Ton personnage est intéressant, je l'aime bien ♥ (Oui, on va te manger °ç° )
Et tu m'as fait découvrir qui était Týr *inculte*

J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous, bons rp :3 ! —


Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie pas maintenant d'aller réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou une demande de liens qui déboucherait éventuellement sur un topic. Ensuite, tu peux créer une fiche pour gérer tout ceci. Si besoin, tu peux demander un logement, et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou d'autres demandes, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~



_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement Mar 23 Juin - 19:42
Merci Beaucoup!!!!

(et tu n'es pas inculte, Tÿr est de ces divinités obscures de la mythologie nordique que tout le monde oublie)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement
Revenir en haut Aller en bas
Avec la perte d'une main c'est la perte du jugement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une main secourable... Du moins j'espère [Scummy, Hony, Alexy]
» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
» Ciel Phantomhive (En attente de validation)
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: