Partagez | 
 

 Jack O'Lantern dans les pénombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2015
Age : 27
Localisation : Dans les champs ou dans les pubs

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Maréchal-ferrant / Cultive des citrouilles
Relations: Sous l'emprise d'un monstre sanguinaire ~
avatar
Trick or Treat
Jack O'Lantern
MessageSujet: Jack O'Lantern dans les pénombres  Lun 19 Jan - 0:43



I. Jack O'Lantern.


• NOM : O'Lantern
• PRÉNOM : Jack
 • NATIONALITÉ : Irlandaise
• ÂGE : 25 ans
• SEXE : Mâle
• ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro, avec exceptions.
• MÉTIER : Maréchal-ferrant
• SITUATION FINANCIÈRE : Modeste, pauvre
• OCCUPATIONS/PASSIONS : Son potager et les chevaux.
• GROUPE : Légendes
• HISTOIRE D'ORIGINE : Jack O'Lantern - Légende d'Hallowen


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

 Malin • Rusé • Stratège • Râleur • Désinvolte • Audacieux • Avare • Fier • Prétentieux • Manipulateur • Curieux • Irrespectueux


C'est un personnage désinvolte. Son attitude rebelle lui donne, parait-il, du charme ou au contraire du mépris, malgré les verres d'alcool qu'il enchaîne à longueur de soirée et qui le font tituber. Il aime boire pour oublier, pour s'amuser, pour s'occuper, frôlant de près un alcoolisme assumé, qui fort heureusement ne ternit pas encore sa jeunesse (mais  à ce rythme ça ne saurait tarder). Il n'a rien trouvé de mieux pour donner un sens à sa vie, lui qui ne supporte pas d'errer sans but en travers un destin peu surprenant, alors que dans le fond il a pourtant l'art de s'attirer les emmerdes. Le paradoxe est tel que lorsqu'il est plus bas que terre, il boit encore pour surmonter ça.

Mais il aime croire qu'il se contrôle parfaitement, et il n'accepte aucun ordre, qu'importe les rangs sociaux. Néanmoins, il possède une audace et une volonté qui, si elles ne lui attirent pas de graves ennuis, ont au contraire pour effet de lui faire grimper les échelons ou d'attirer l'admiration. De fait, il n'est pas très gentil, ni respectueux envers ceux qui n'ont pour mérite qu'un titre. Son franc parlé, quand il s'y met, et parfois sa vulgarité, en déconcerte plus d'un et il faut par exemple savoir accumuler ou avoir du répondant pour supporter sa présence lorsqu'il se sent l'envie de râler. Bien souvent, ça ne le rend que plus mordant et prétentieux, car entre nous il se contrefiche de ce que pensent les autres de lui, à partir du moment où ça n'atteint pas sa fierté masculine et misogyne.

Manipulateur et très rusé, il a énormément confiance en lui et ne craint pas d'aller chercher ce qui l’intéresse, ne lâchant pas l'affaire jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il désire ! Alors il se montre autoritaire et imposant si son impatience se fait ressentir. On pourrait même aller jusqu'à dire qu'il adore jouer avec le feu : la débauche c'est carrément son truc, que ça se traduise par la provocation, la douleur, l'alcool ou le sexe, c'est là son moyen de se sentir « présent ».  


PHYSIQUE


Perché sur son mètre soixante-dix-huit, Jack a l'habitude de regarder les gens de haut. Ça ne le rend que plus menaçant ou prétentieux, même s'il en reste beau à en damner le diable, avec sa démarche confiante et chargée, dont certains gestes arrivent encore à être gracieux telle la danse d'une flamme. Il en serait presque félin.

Son visage lisse et long donne tout de même l'impression qu'il fait tout le temps la tête, il a cette moue râleuse qui le quitte rarement.
Ses fins sourcils, aux extrémités internes pointant naturellement vers le bas, soulignent de toute sa longueur un regard large et légèrement en amendes, dans lequel scintillent des iris tantôt gris-bleu clair, tantôt dorés selon le feu ou non qui les animent. Le nez droit, mais pas petit, les lèvres pleines couvrant un sourire à la fois charmant et effrayant, son teint est pâle, un peu orangé, dont la couleur est parfois marquée de bleus; de rides ou de cernes à cause de son hygiène de vie particulière. Du reste, les mèches rousses qui se dressent sur sa tête ont l'air aussi indisciplinées que lui, même s'il y passe souvent une main abîmées par le travail pour les ramener vers l'arrière.

Voilà donc une large patte aux doigts longs, qui termine des bras musclés, aux lignes finement dessinées tout comme le reste de son corps aux épaules carrées et à la silhouette longiligne.

Toujours vêtu de vêtements sombres et lourds, son parfum ambré traîne derrière lui et peut aller jusqu'à faire oublier les effluves de la boisson, dont il garde constamment une flasque dans sa veste pour se faire de temps en temps un petit remontant !


III. L'HISTOIRE.


Approche approche bel enfant ! Que je te conte la triste histoire de l'homme lanterne. Car n'est-il pas miséreux d’errer à jamais dans un temps infini ? Mais ne commençons pas par la fin mon ami, laisse-moi te raconter les aventures de Jack O'Lantern et tires-en plus de leçons que lui.

Cela se passe en Irlande, un soir où, alors qu'un ivrogne maréchal-ferrant était au bar, une silhouette se glisse près de lui au même moment où il se tourna, et inévitablement il la bouscula.

« Qu'est-ce que tu fous là toi ?! Va traîner ailleurs ! » jura le saoul dans de grands gestes.

Sauf qu'il aurait fallu qu'il s'adresse autrement au Diable en personne, tellement vexé, que comme à son habitude il tenta de négocier l'âme de l'humain. Il crut certainement être tombé sur un soûlard de plus dont l'intelligence devait être aussi inexistante que sa capacité de se tenir devant une bouteille. Voyant là un drôle de pacte, Jack, car c'était là le nom de la brute, se calma et haussa un sourcil avant d'esquisser un sourire charmeur. Il accepta à une seule condition : Que le roi des démons lui offre un dernier verre, en échange de la promesse de lui offrir tout ce qu'il désire de lui.
Le diable se transforma aussitôt en pièce de sixpence, mais plutôt que de terminer sur le comptoir, il trouva sa place dans la bourse de sa grossière victime dont l'astuce fût d'y mettre une croix afin de l'y garder enfermé. Content de lui, Jack réussit à convaincre le Malin, qu'il ne jugea pas si malin que ça, de le laisser tranquille pendant un an en échange de le laisser sortir. Une liberté en valait bien une autre ! Douze mois s'écoulèrent ensuite, quand fatalement le maréchal-ferrant croisa à nouveau l'ange du mal au beau milieu des champs. Comme prévu, le prince des ténèbres était revenu l'emporter vers les sinistres enfers.

« Je vais venir, mais d'abord tu vois cette pomme, du haut de cette branche ? » Demanda le condamné en lui présentant un arbre. « Accorde-moi ce dernier repas, ensuite promis je te suis où tu voudras »

Méfiant, le diable finit par grimper dans le pommier, tandis que sa future âme l'attendait en bas. Pendant ce temps, l'homme fourbe sortit son couteau et se mit à graver une croix sur l'écorce, le faisant à nouveau prisonnier ! Excédé, le démon fût contraint de lui promettre l'absolution afin qu'il efface la marque et qu'il puisse s'en aller du cachot improvisé.

Les années passèrent, et Jack continua à vivre dans le péché, fondant plusieurs familles, jusqu'à ce qu'il meurt de son alcoolisme. Une fois parmi les morts, les portes du paradis se fermèrent évidemment à lui. Se présentant alors au monde des limbes, il se trouva face à sa propre bêtise, sous la forme d'un diable très rancunier se faisant une joie de lui rappeler qu'il s'était protégé de son royaume.

« Cesse enfin de m'embêter et retourne d'où tu viens ! Je ne peux prendre ton âme, tu me l'as fait juré pour l'éternité. »

Penaud, le défunt fut lâché entre le monde des morts et des vivants, dans le noir le plus complet, là où l'espace et le temps n'ont aucune limite. Mais avant de partir vagabonder à jamais, il se tourna vers le seigneur du mal et lui dit :

« S’il faut repartir, puis-je au moins avoir de quoi éclairer ma route ? »

Satan eut pitié et lui tendit une bougie logée dans une citrouille pour la protéger du vent glacial qui régnait sur les routes infinies. C'est ainsi que l'âme en peine partie, avec pour seul repère cette lanterne accrochée telle la prolongation de son bras constamment tendu dans l'obscurité. Sa légende régna depuis lors tous les 31 octobre. Sur les appuis de fenêtre ou au pied des portes sous la forme de courges sculptées, et même des épouvantails en citrouilles  perdus dans les champs de blé, Jack O'Lantern fit sa légende.

Ensuite, la réincarnation, également Irlandaise, de Jack n'est pas si différente du vieil aigri qu'il était. Le hasard a voulu qu'il porte le même nom de famille que son mythe, malgré qu'il n'ait pas connu son père. Celui-ci est parti, alors qu'il avait cinq ans et sa petite sœur deux mois, laissant sa mère les élever seule et faire le tapin pour subvenir à leur besoin. Il a eu une enfance pauvre, avec les coups durs les jours de famines apportèrent, mais aussi les moments plus tendres auprès de sa douce et courageuse génitrice. Il faut dire que sa mère était belle et bien plus intelligente que son métier laissait croire. Accueillante, elle savait s'entourer des bonnes personnes, avec ce franc parlé et cet accent qu'on retrouve parfois chez ses enfants. C'est l'oncle des O'Lantern qui finalement l'a sortie d'une prostitution passagère pour la faire travailler près de Londres, dans une culture agricole. Ce tremplin aidant, elle arriva par la suite à enchaîner d'autres petits boulots, dont la vente de pommes au marché qu'elle initia à ses petits.
C'est une des rares fois où elle a accepté l'aide de son frère d'ailleurs, migré en Angleterre depuis des années, avant qu'il donne envie à son fils de s'occuper de chevaux. Effectivement, en tant que maréchal-ferrant réputé auprès de la Haute, le frère espéra ainsi donné un avenir à son neveu. Ce fut le cas, car c'est en commençant dès son plus jeune âge dans ses écuries que Jack arriva à payer de quoi passablement s'instruire et se nourrir.

Aujourd'hui, le rouquin devenu homme s'est construit sa propre maison dans les champs, où il entretient un potager de légumes différents, dont principalement des courges. Sa mère et sa sœur sont parties vivre près de la mer, suite au mariage de cette première.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: /
Âge  : L'âge légal
Comment avez-vous découvert le forum : Fonda'
Comment trouvez-vous le forum : ♥
Avatar du personnage : Pain de Naruto, en fanart sexy et sans les piercings (en gros, un dessin de l'illustratrice Lily)


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jack O'Lantern dans les pénombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Légende d'Halloween // Jack-O'-Lantern
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 48
» Jack O'Neill dans Stargate Universe
» ANIMATION ► I want a Jack-o-lantern
» Jack O'Lantern [Quête solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches validées-