Partagez | 
 

 L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 77
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation:
Relations:
avatar
Belle
Hélène de Villeneuve
MessageSujet: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Dim 18 Oct - 17:17



I. NOM ET PRENOM.


• NOM : De Villeneuve
• PRÉNOM : Hélène
• NATIONALITÉ : Française
• ÂGE : 24 ans
• SEXE : Féminin
• ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle
• MÉTIER : Je ne suis qu’une femme
• SITUATION FINANCIÈRE : Riche, du moins son mari
• OCCUPATIONS/PASSIONS : Lecture, couture, piano
• GROUPE : Contes
• HISTOIRE D'ORIGINE : La Belle de La Belle et la bête


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

Douce • Humble • Rêveuse  • Têtue • Rancunière • Curieuse



Hélène est une personne discrète qui sais se retirer lorsqu’il le faut. Femme de la haute société, elle n’est pourtant pas capricieuse ou exubérante.  Au contraire, elle préfère observer les personnes, assise dans un coin du salon. Elle prend rarement part aux discussions et déteste les mondanités. Elle reçoit très peu chez elle et se déplace encore moins chez les autres.
C’est une personne simple qui ne prend pas forcément soin d’elle, du moins pas autant que le souhaiterais son mari, délaissant un peu sa féminité. Elle se laisse vivre au jour le jour, n’ayant pas peur du lendemain.
Elle adore lire, elle ne vît d’ailleurs pratiquement qu’à travers les livres. Cela fait d’elle une grande rêveuse, vivant et se nourrissant de tous les récits qui lui tombe sous la main.
Malgré sa culture très vaste, elle fait rarement part de ses connaissances. Elle n’aime pas s’exposer et étaler ce qui lui passe par la tête. Elle est très secrète.
Sous ces airs de jeune étourdie, derrière cette infinie douceur, se cache une véritable tête de mule. Elle n’a pas souvent de désir, mais lorsqu’elle en a un, il faut qu’il soit assouvi. Elle ne lâchera pas tant qu’elle n’aura pas satisfaction.
Sa curiosité ne la rend pas facile non plus. Passant son temps à écouter, fouiner et apaiser les gens, elle adore tout savoir sur tout le monde. Bien qu’elle ne divulgue pas des informations à tout va et au hasard de ses rencontres, elle sait quand même s’en servir. Surtout lorsqu’elle se sent trahie ou blessée. Sa douceur naturelle laisse alors place à une froideur effrayante. Sa rancune n’a pas de limite, elle n’hésitera pas à pourrir la vie d’une personne qui se met sur son chemin.
Il vaut mieux être l’ami d’Hélène que son ennemi.  


PHYSIQUE


Hélène n’a pas à se plaindre de son physique. Faisant partie des plus jolies filles de la capitale française, les prétendants ne manquaient pas.
Cette jeune fille au joli minois, a conscience de ses charmes : De grands et jolis yeux, une bouche charnue et bien dessinée, une gorge peu gonflée mais bien ronde, et une taille de guêpe. Elle ne joue pas dessus pour autant. Sa chevelure est longue, lui arrivant au bas du dos, châtain, ses yeux marron, doux et rêveurs, lui donnant des allures d’ingénue. Son visage aux traits fins et calmes, ses  manières, ses gestes simples et contrôlés, renforçaient cet aspect serein et naïf.
Elle ne fait pas parti des femmes imposantes, remarquables ou impressionnantes.  C’est plutôt un petit bijou que l’on ne garderait rien que pour soi. Ce que fait très bien son mari. Ce bijou d’un mètre soixante-sept, a un corps fluet, encore proche de l’adolescence avec un côté fragile, comme sa santé. Sa peau d’un naturel très blanc, devient presque d’une carnation cadavérique lorsqu’elle est malade. Elle n’échappe jamais aux maladies pulmonaires, chaque hiver étant un combat pour elle.
Sa petite consistance l’a fait rester au lit des semaines entières certaines années.


III. L'HISTOIRE.



L'histoire qui va vous être comptée vous rappellera sûrement celle de Belle de La Belle et la Bête.

Tout allait pour le mieux pour Hélène. Une enfance heureuse, un père aimant, des frères et sœurs peu sympathiques. Etant la dernière de sa fratrie, elle apprit à se faire discrète. Elle redoutait sans cesse les farces et autres méchancetés de ses aînés. Elle passait son temps seule, dans son coin, à lire. Les années passaient, les enfants partaient de la maison l’un après l’autre. Hélène assistait à chacun des mariages avec angoisse. Elle savait que son tour viendrait.  Elle écoutait ses sœurs parler, ne laissant aucuns doutes sur le peu de place que l’amour prenait dans leur mariage.

Elle décida qu'il se ferait par amour, sinon rien.

Souvent elle partait en forêt avec l’unique cheval de la famille. Il faut dire que les moyens manquaient. Elle s’installait dans une clairière et lisait tout son saoul avant de rentrer avant que le repas ne fût servi. Il lui prenait souvent d’imaginer son futur proche, plein de bonheurs simples. Le reste de son temps, elle le passait à aider son père dans ses entreprises farfelues.
Un quotidien normal, une jeune fille florissant avec l’âge. Elle devenait de plus en plus belle. Elle sortait peu et détestait les gens médiocres et de peu de valeurs. Or dans sa bourgade, il y avait beaucoup de personnes qui se contentaient de vivre dans la médiocrité. Chacune de ses rares sorties étaient remarquées. Elle acceptait les compliments, calme et souriante. L’extérieur lui devint de plus en plus effrayant et cela ne s’arrangea pas avec l’arrivée des prétendants à la porte de son père.
Elle se renfermait toujours plus à mesure qu’elle repoussait les mâles qui pensaient pouvoir faire son bonheur. Certains étaient tentant, elle ne se mentait pas, malheureusement aucun ne s’intéressait à sa charmante personnalité.
Son père désespérait de la marier. Cela avait été plus simple avec ses sœurs. Il ne voulait pas la brusquer Hélène et attendit, espérant qu’elle se déciderait, assez rapidement.

Elle n’eût pas à se décider. On décida pour elle.

Un jour qu’elle tenait la maison en attendant le retour de son père, on vint à frapper à la porte. Les autorités tenaient à lui parler. Elle se fit immédiatement mener par ces messieurs jusqu’à la demeure d’un Comte lorsqu’ils lui apprirent qu’il était gardé sous le joug de ce riche seigneur.
Un domestique dans une magnifique livrée l’accueillit. Et l’émerveillement commença. Tout ce qu’elle voyait, les tentures, le mobilier, les tableaux, étaient d’une grande richesse.
Elle fût introduite dans une immense salle, seulement éclairée par le feu d’une cheminée à une de ses extrémités. Le reste était plongé dans le noir, ne laissant pas deviner ou s’arrêtaient les murs. Près de cette cheminée un siège, son père y était assis et se leva en voyant approcher sa fille. Ils n’eurent pas le temps de s’embrasser, le maître de maison arriva une rose à la main. Ce bel homme ténébreux se présenta : le Comte Bestiam de Villeneuve. Les révérences faites, elle demanda à partir. Le Comte ne fut pas du même avis … Il se prononça, souhaitant un dédommagement. En effet le vieil homme était entré sur ses terres et s’était servi.

Une rose lui avait été enlevée.

Il lui présenta la fleur qu’il avait en main. Hélène se dressa devant Bestiam lui faisant comprendre qu’ils n’avaient pas le sou. En quoi une simple rose lui importait elle ? Méritaient-ils un tel traitement pour avoir cueilli une seule de ses fleurs ? A ces mots le Comte porta violemment la main sur Hélène. Des marques sanglantes apparurent sur sa joue, écorchée par les épines de la rose. Bestiam avait l’air de se délecter de ce spectacle. La jeune fille passa sa main sa blessure sentant les larmes lui monter aux yeux.
Le seul paiement qu’il exigea fut la main d’Hélène, en échange de quoi son père repartait libre et tranquille jusqu’à la fin de ses jours. Un gros chèque serait fait. Sinon ce serait le cachot et la fille repartant seule à travers la forêt en pleurant toutes les larmes de son corps.
Elle céda laissant le vieil homme libre, elle restant avec Bestiam pour toujours.

« Une rose pour une rose ma belle … »

Le mariage fût arrangé au plus tôt. Le Comte n’avait jamais eu de femme malgré sa richesse et sa beauté. Hélène comprit rapidement son défaut : il était détestable. Une bête assoiffée de servilité et de luxure.
Sa vie se résumait à parcourir son immense bibliothèque, coudre ses plus belles robes à l’aide des domestiques, apprendre le piano et les manières de la haute sphère. Elle était seule, seule et seule. Le Comte, rarement présent, était occupé par ses nombreux voyages ainsi que ses nombreuses maîtresses.
Son mariage d’amour et ses espérances, envolés.
Sa vie était vide de sens, sans but. Elle luttait sans arrêt contre Bestiam. La nouvelle Comtesse de Villeneuve repoussait son époux qui ne l’avait épousé que pour sa beauté extérieure et non pour ce qu’elle avait à lui offrir : l’affection, l’amour, la joie et même un enfant. Ce dernier désir n’était pas prêt de se réaliser. Elle refusait que le Comte ne la touchât. Jamais il ne poserait la main sur elle. Oh non jamais !
Plus le temps passait, plus la demeure lui semblait lugubre. Tout y perdait éclat, couleur et saveur. A aucun moment elle ne s’y était sentie chez elle. Ces domestiques qui avait pour interdiction de lui parler, ces portraits inconnus, ces draps glacés et ce lit vide qui n’étaient pas siens, ce jardin silencieux. Tout manquait de vie.
Les seules fois qu’elle pouvait sortir, étaient lors de ces soirées mondaines ou elle devait s’afficher tout sourire au bras de Monsieur le Comte de Villeneuve. Toujours la plus belle dans ses robes à la toute dernière mode, ainsi que la plus triste. Cette société fausse et abjecte la faisait entrer dans des états de crises terribles.
Lorsqu’ils rentraient de ces mondanités, Bestiam l’esprit échauffé, essayait des approches sensuelles qu’Hélène rejetait toujours plus violemment avant de s’effondrer en larmes. La porte se refermait derrière le Comte furieux qui faisait entendre ses injures dans tout le château.

Une fois de plus, une fois de trop.

Hélène entreprit un soir de quitter la demeure sans prévenir. Elle s’arma de courage, prît un cheval et tenta de retrouver son véritable foyer.
Elle se perdît en forêt et fût rattraper par les hommes de Bestiam. Le retour fût violent, elle refusait de passer les portes, hurlant et se débattant. Le Comte la laissa au jardin pour la nuit pensant lui infliger une humiliation.
Qu’elle ne fût pas sa surprise, découvrant au petit matin, chacun de ses rosiers éventrés, chacune de ses roses à terre, déchirées, piétinées, massacrées. Ils trouvèrent Hélène totalement épuisée, écorchée de toutes parts, posée sur un coin d’herbe. Il l’a fît relever et ne voulût plus la voir.
Il l’expédia en Angleterre, dans un riche appartement de Londres, lui promettant de la retrouver dès que possible.

Voici Hélène perdue à Londres, à genou, ses mains écorchées jointes, priant pour que son mari ne vienne jamais la chercher.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Déborah
Âge  : 23 ans
Autres comptes : non
Comment avez-vous découvert le forum : Tops
Comment trouvez-vous le forum : Très joli et le context génial
Avatar du personnage : Belle de la Belle et la Bête


FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Hèléne de Villeneuve le Lun 19 Oct - 0:24, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Dim 18 Oct - 17:26

Ohoh, Belle *-*.

Bienvenue à toi ! Bon courage pour la fin de ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Dim 18 Oct - 18:27

Bienvenu !
Bon courage pour ta fiche, ça commence bien !
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
Messages : 1013
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Dim 18 Oct - 22:39

Bienvenue ♥

J'espère que tu te plairas ici :)

EDIT : Mon p'tit chat, je ne peux pas m'occuper de toi si tu n'as pas d'avatar ;)

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation:
Relations:
avatar
Belle
Hélène de Villeneuve
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Dim 18 Oct - 22:49

Ca y est XD j'avais zappe je m'en suis rendue compte apres desole !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Cheshire Cat
Messages : 1013
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Dim 18 Oct - 23:43

'Ai tout finiiii !

Alors, il y a quand même des petites fautes dans l'histoire, il faudrait simplement que tu te relises je crois :) Puis aussi, généralement je demande à ce qu'il y ait un bref résumé de l'histoire du personnage d'origine. Mais bon, comme là c'est assez similaire, si tu pouvais ajouter une phrase du genre "l'histoire d'Hélène ressemble à celle de Belle" ou quelque chose comme ça, ça me satisferait.

Mais sinon il y a juste ça, pour faire mon difficile, avant de te valider ♥

En passant, j'suis impatient de voir le prédéf' de la Bête (Bestiam j'imagine) surtout si il est joué *-*

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation:
Relations:
avatar
Belle
Hélène de Villeneuve
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Lun 19 Oct - 0:22

Très bien ! Désolé pour mon style d'écriture qui fait assez vieux du coup je dois oublier des "le, la, les "
J'ai coorigé grâce à Clara j'espère que c'est mieux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Cheshire Cat
Messages : 1013
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  Lun 19 Oct - 0:30



Tu es validé !



— C'est mieux, merci :) !

J'espère que tu t'éclateras et que la bête viendra un jour te divertir (ça fait un peu sadique là non ? ...)

Amuses-toi bien jolie Hélène ♥ —



Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie pas maintenant d'aller réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou une demande de liens qui déboucherait éventuellement sur un topic. Ensuite, tu peux créer une fiche pour gérer tout ceci. Si besoin, tu peux demander un logement, et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou d'autres demandes, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~




_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre  

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arrivée ennuyeuse d'Hélène en Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Napoléon à Sainte Hélène
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches validées-