Partagez | 
 

 Jack Frenson [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Jack Frenson [Fini]  Dim 20 Déc - 23:40



I. JACK FRENSON.

 

 • NOM :Frenson
 • PRÉNOM :Jack
 • NATIONALITÉ :Anglais
 • ÂGE :22 ans
 • SEXE :Masculin
 • ORIENTATION SEXUELLE :Hétéro
 • MÉTIER : Commerçant
 • SITUATION FINANCIÈRE : Bonne
 • OCCUPATIONS/PASSIONS : Créer ses vêtements, s'amuser de tout et rien, se balader, faire tourner son commerce, écouter de la musique.
 • GROUPE :Légende
 • HISTOIRE D'ORIGINE : Jack Frost, folklore anglo-saxon.


 
II. LES DESCRIPTIONS.


 CARACTÈRE

 Tenace • Têtu • Froid  • Enjoué • Impulsif • Atypique


Le caractère de Jack est complexe. Il est tenace et ne démord jamais d'une idée jusqu'à atteindre son objectif, mais pas à n'importe quel prix. Têtu, voire buté, il faudra qu'il fasse ses propres expériences par lui même pour admettre qu'il a tort si il a estimé, après réflexion, qu'il a raison malgré tout ce qu'on pourra lui dire.
Il n'est pas pour autant de mauvaise foi, loin de là, et admettra ses torts même si cela ne lui plaît pas. Enjoué, il prend tout pour un jeu et ne se prend pas la tête pour des objectifs qu'il se fixe. Cependant, il ne sera pas, au premier abord, un bout-en-train et se montrera parfois froid et distant avec ceux qu'il ne connaît pas. Son impulsivité lui a parfois joué des tours durant son enfance et il arrive parfois qu'il ne puisse la contrôler, pour le meilleur et pour le pire. Sa particularité physique et son esprit inventif le pousse à se démarquer des autres avec plus ou moins de discrétion. Là où certains verront une excentricité, lui verra une occasion de ne pas être un monsieur tout le monde.
Il doit sa réussite dans les affaires à son bagou et, justement, ses idées parfois un peu avant-gardiste. Lors de son premier emploi il a pu séduire certaines personnes de part sa vision un peu décalée des choses et son élocution parfaite sur le sujet qui l'intéresse. Venant d'une classe moyenne, il se fait un plaisir de garder une trace de sa classe sociale initiale pour démontrer aux autres petites gens que même un gamin des rues peut s'en sortir et monter les échelons avec un peu de travail et une bonne persévérance.
A côté de cela il est très doux, une fois l'iceberg de surface dépassé. Loin d'être obsédé par l'argent, il lui arrivera d'être particulièrement dépensier mais jamais en mettant son affaire en danger. Il peut aussi se montrer particulièrement colérique et, généralement, ces colères -fort rares heureusement- pourront lui causer quelques désagréments allant de simples mots jusqu'à la bagarre. Avec les femmes (ben oui, faut bien en parler un peu aussi) il est atteint d'une timidité maladive qui le fera se tromper de mots ou bégayer lorsqu'il est en dehors de sa boutique ou des affaires. Ce qui peut parfois créer des quiproquos, heureusement là aussi, sans graves conséquences jusqu'à maintenant. Il le sait mais il ne parvient pas à émettre d'autre bruit qu'un « ga » béat si la demoiselle lui plaît vraiment, et ce qu'elle soit mariée ou non. C'est un peu un solitaire à cause de cela.


 PHYSIQUE


Nous voici devant un jeune homme d'un mètre soixante, ni trop grand, ni trop petit donc. Ses cheveux sont d'un blond tellement clair qu'on a l'impression qu'ils sont blanc. Bien que ce soit une coloration peu courante, elle ne semble pas tellement choquante en le regardant de plus près. En effet, son teint pâle à l'extrême et ses yeux d'un bleu glacial cerclé de noir ne font que compléter cet aspect pour le moins étrange et fort peu commun. Si on le regarde de plus près on est conquit par ses lèvres bien dessinées, un peu trop pâle, son nez plutôt bien proportionné qui adoucit son visage fin et ovale. Il ne porte pas non plus une coiffure propre sur lui et courte, pas plus que de pilosité faciale comme s'est souvent le cas. Certains le dirons en avance sur son temps, d'autres le trouverons négligé. Pourtant Jack ne semble rien laisser au hasard dans son apparence. Pour se démarquer des autres et confirmer qu'il est différent, il est même allé jusqu'à  si percer l'oreille et porte une pointe très discrète sur le lobe de l'oreille droite. Il est souvent habillé d'une écharpe blanche savamment passée autour de son cou, d'un costume comportant un gilet, un pantalon et une veste noir donc le col. Pas de cravate pour ce jeune homme sortant du lot, la fameuse écharpe blanche n'est pas épaisse mais il semble estimer une perte de temps supplémentaire de devoir la nouer tous les jours. Une chemise généralement bleue vient compléter le tout avec, bien entendu, un chapeau qu'il porte en étant dehors même s'il n'aime que moyennement l'avoir sur la tête. Mais ce n'est pas vraiment un chapeau melon, plutôt une sorte de casquette de gavroche, ou un béret, appelez cela comme vous le voulez.
Sa tenue vestimentaire ne peut dissimuler un corps fin et ses vêtements sont fait sur mesure. Il s'entretient suffisamment pour ne pas être dépourvu de masse musculaire mais sans excès de ce côté là. De toute façon, quoi qu'il fasse il ne peut faire mieux puisque sa nature fait de lui quelqu'un de mince. Bien qu'il n'en ai pas nécessairement besoin, il s'est prit de passion pour une canne qu'il ne quitte pas ou peu et la tient, sans savoir pourquoi, comme un bâton. Le pas léger et aérien du jeune homme est tellement léger qu'on a presque l'impression qu'il marche en lévitation, comme porté par le vent.


 
III. L'HISTOIRE.


 
Jack Frost est une allégorie de l'hiver issu de la culture anglo-saxonne. Il représente ce qui fait que la période est là. Que ce soit le givre dont il serait l'origine, ainsi que les mains, pieds et nez glacés, de la couleur des feuilles en automne et de la forme de feuilles de fougères sur les vitres en hiver. On lui prête parfois un caractère innocent, enfantin et enjoué, lui attribuant les sculpture de givre sur la terre les plantes et les fenêtres. La production d'air glacial, les tempêtes de neige et le verglas font aussi partie de ses pouvoirs. On le dit particulièrement dangereux lors de ses colères, pouvant aller jusqu'à congeler les gens responsables de cet état sur place. Son physique peut avoir des aspects hivernaux : les cheveux blancs,ses yeux de la couleur bleue, de la glace sur ses vêtements.


                   
**************************

Le jour du solstice d'hiver, tu es né, toi, petit enfant de la tempête et de l'hiver. Il faisait un froid impressionnant et les températures ont atteint des sommets dans leur chute. Ton père te regardait, fier d'avoir enfin un fils qui serait son héritier et pourrait accomplir de grandes choses. Pour lui, il n'y avait pas d'autres choix possible, tu étais le second homme de la maison et il ferait tout pour que tu puisses te faire un nom et percer dans la société. Je n'étais pas vraiment d'accord avec sa vision des choses mais je me tus. Épuisée par l'accouchement difficile, je ne pensais pas pouvoir ravoir un autre enfant. Tout au moins, c'était ce que le médecin avait dit. Je n'ai pas pu te connaître beaucoup, toi mon fils bien aimé. Mais je me souviens encore de ton regard bleu évoquant l'eau gelée, ta peau si blanche qu'on aurait dit que la neige nouvelle t'avait recouvert et tes cheveux si blond qu'on les aurait cru de glace. Et je me souviens encore de cet amour que je ressens pour toi qui ne te quittera jamais alors que ma flamme s'éteint lentement en te serrant dans mes bras pour t'empêcher d'avoir froid. Un baiser, mes yeux se ferment sur la vie et je m'enfuis en prenant place dans ton cœur pour toujours.

Oui, comme tu l'as compris, je ne suis plus aujourd'hui mais je te vois grandir jour après jour, je joue avec toi, à travers toi. Je te vois désobéir à ton père et tout prendre comme un jeu, comme je le faisais avant ta naissance. Pourquoi ne pas garder son âme d'enfant tout en avançant ? Te dis tu souvent. Ton père ne le dit pas mais tu me ressembles tellement que parfois il a du mal à ne pas se détourner et s'enfermer pour me pleurer en silence tant je lui manque. Tu l'as déjà vu faire et chaque fois tu t'en veux. Tu le pousses à te trouver une mère pour qu'il soit aimé et soutenu parce que, tu le sais, tu n'es pas un enfant facile. Tu es différent des autres, de part ton physique et ton attitude. Tu es si timide avec les filles et pourtant tu ne manque pas de volonté à leur égard. Et tu réussi enfin, lors de l'une de tes escapades à lui trouver la femme qui t'accepte pour ce que tu es et lui et son caractère irritable. Tu n'as alors que cinq ans mais tu es déjà très éveillé. La chance est de ton côté. Ton père travaille comme ouvrier et elle est issu de la classe moyenne. Ses parents se contente de donner une dot à cette femme pour le mariage, à condition qu'ils leur donne un enfant pour la descendance directe avec elle. Cela t'indiffère. Tu continues ton chemin en ouvrant grand les yeux sur ce qui t'entoure et en te battant pour avancer et rendre ton père fier de toi. Ce ne sont pas tes rêves mais les siens que tu tentes de réaliser, en prenant les choses à ta manière.

Mon fils, mon petit Jack, si tu savais comme je suis fière de toi. Tu es mon portrait craché. Et la petite sœur, qui née lors de ta sixième année, est ton total opposé. Aussi brune que tu es blond, des yeux marron, presque noir alors que les tiens sont d'un bleu de glace cerclé de noir et la peau bien rosée tandis que tu semble toujours pâle comme un enfant malade, ta demi-sœur s'appelle Marie et tu l'aimes beaucoup. Ton père en est soulagé, il craignait que tu n'acceptes pas cet enfant. Il ne semble pas te connaître autant que moi. Mais c'est normal après tout, moi, je suis en toi, dans ton esprit. Parfois je te guide mais le plus souvent tu n'as pas besoin de moi pour prendre tes décisions. Tu es très mature pour ton âge, un peu trop parfois je trouve. Ta belle-mère se doute que tu n'es pas celui que ton père voit, elle a remarqué que tu ne prends réellement pas grand chose au sérieux, et elle l'attribue au fait que je ne sois plus là. Si elle savait à quel point je suis présente parfois... Ton père travaille toujours d'arrache-pied pour que tu aies une bonne éducation, pour que tu fasses ce qu'il attend de toi. Et tu suis ses directives sans broncher ni te rebeller devant lui. Les professeurs sont content et surpris de voir à quel point tu es studieux et intelligent. Certains te poussent même à utiliser ton propre raisonnement et ta propre façon de faire pour avancer en te disant que tu iras loin. Tu t'amuses d'un rien et tu te montres parfois un peu impertinent mais c'est vite pardonné. Après tout, tu es spécial. Chacun s'accorde à le dire. Ils peuvent parfois te reprocher de toujours t'amuser mais les résultats sont là. Il n'y a bien qu'avec le sexe opposé où tu reste silencieux et ne fait pas le pitre. Les années passent et s'écoulent lentement. Tu t'affirme de plus en plus, te démarquant sur certains point, restant discret sur d'autres. Ce que tu ne fais pas, ta sœur le fait pour toi, déviant ainsi l'attention qu'on pourrait t'accorder pour te reprocher tel ou tel comportement. Ton éducation est facile dans l'ensemble, tu a de bonnes manières et personnes ne te diras le contraire.

La vie est un jeu pour toi et les objectifs à atteindre te paraissent bien secondaires. Tu as la liberté dont tu peux rêver et tu peux te balader dans la rue sans craindre de représailles des adultes. Seuls quelques autres garçons sont moins tendre avec toi, te faisant remarquer ta différence physique. Certains essaient même de te malmener mais tu es patient, très patient même, en les repoussant efficacement. Il t'arrive d'en venir au mains, de te défouler et rendre la pareille à ceux qui osent te martyriser. Ceux là n'y reviennent plus et ne vont même pas se plaindre aux parents et adultes autour. Après tout, un enfant si chétif est il réellement capable de fracturer le nez d'un de ses camarades d'un seul coup de poing en n'ayant aucune autre marque ailleurs ? Bien sur que non, du coup les petites brutes qui se sont fait avoir se taisent et invente une histoire plus plausible concernant une chute malencontreuse dans le parc ou les escaliers plutôt que le poing bien fermé et rapide d'un enfant faiblard. Tu es aussi très protecteur envers ta sœur et fais savoir à qui de droit qui elle est et ce qu'il adviendra de ceux qui viennent lui faire deux misères. Personne ne s'y risque. Vous étiez si proche, presque complémentaire, jusqu'à ce jour où l'accident a eu lieu. Tu n'as alors que quinze ans et ta sœur à peine neuf. Elle n'a pas vu le coche qui passait et lui non plus. Tu étais en face et tu as tout vu. C'est la première fois que ton père, effondré par le décès de sa fille t'as réellement vu en colère. Lorsque l'homme est descendu, il s'est approché et tu as sauté sur lui, tu lui as brisé les côtes et rendu son visage méconnaissable avec tes poings. De rage, tu aurais pu le tuer si personne n'était intervenu. Mais tu es jeune, tu es en deuil et tu hurles ton désespoir en te précipitant sur le corps sans vie de ta chère Marie tandis que la neige commence à tomber, le ciel pleurant sa peine avec toi en ce jour d'hiver.

A partir de ce jour là, ton père ne t'a plus jamais regardé comme avant. Il te croyait si inoffensif, si calme et imperméable à tout. Il se trompait lourdement et s'en est rendu compte. Lui sombre dans la dépression, sa femme finit par s'en aller, te laissant là à porter le deuil comme tu le peux, pour deux. Plus de rêves pour lui à ton égard, plus d'envie, plus rien ne le retient. Et toi ? Que te reste-t-il ? Il te faut oublier et tu commences à te jeter à corps perdu dans le travail. Tu trouve la force de surmonter ce drame et décide de te démarquer. De part ton apparence et en te perçant l'oreille en ne portant qu'une petite boucle fine, un clou discret. Ce clou a son importance et tu y tiens par dessus tout, tu as pris un bout de la broche préférée de Marie et tu l'as fait monté comme tel pour l'avoir toujours près de toi, d'une autre manière que tu m'as moi, ta mère. Tu trouves un emploi qui paie bien, dans une boutique de vêtement et est employé là bas. Tu t'y plais et ta façon de présenter les choses fait sensation, tout comme ta vêture particulière. Rien de choquant en soit mais ta coiffure atypique, ton élocution et ta façon de voler à tout va est indéniablement séduisante pour certains. Ton patron va jusqu'à te présenter des personnes qui, il le sait, pourront t'aider dans tes projets. Tu n'as pas abandonné l'idée de ton père te concernant, tu comptes bien y arriver et tu réussis le tour de force à faire suffisamment bonne impression pour que certaines de ces personnes acceptent de te soutenir dans ton projet de commerce. Dans celui ci, tu allies le sur-mesure pour les plus riches et celui des modestes gens, le tout dans des tarifs raisonnables. Tu ne cherches pas à t'enrichir et ne le cache pas. Ton père n'est plus que l'ombre de lui même et, le jour de l'inauguration de ton commerce, il vient, t'offre le premier sourire depuis des années avant de repartir discrètement. Tu as alors vingt-deux ans et tu ne le reverras jamais vivant...



 
IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Atrawu
Âge  : 34 ans
Autres comptes : /
Comment avez-vous découvert le forum : Grâce à Inayat <3
Comment trouvez-vous le forum : Magnifique *-*
Avatar du personnage : Jack Frost


 
 
FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Jack Frenson le Lun 21 Déc - 16:53, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jack Frenson [Fini]  Dim 20 Déc - 23:59

Bienvenue parmi nous :) !
Je suis impatient de voir ce que tu vas faire.

Si tu as des questions, n'hésite pas à aller embêter le staff


Dernière édition par Jack O'Lantern le Lun 21 Déc - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jack Frenson [Fini]  Lun 21 Déc - 0:00

La bienvenue à toi ♥ !

J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ce personnage *o*, bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jack Frenson [Fini]  Lun 21 Déc - 14:49

Bienvenue parmi nous ! J'espère que tu t'y plairas ! :music:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jack Frenson [Fini]  Lun 21 Déc - 17:14



Tu es validé !



Bienvenue camarade couturier !

Ton perso est intriguant, j'espère qu'il aura l'occasion de croiser le mien, en tant que collègue.
En attendant, j'apprécie ton adaptation du folklore, on sent bien quel genre de personnage ton petit Jack est, il a un passé très bien développé o/
Et pour ne rien gâcher, ton écriture est très agréable, j'ai hate de voir ce que ça va donner en rp.



Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie pas maintenant d'aller réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou de liens qui déboucherait éventuellement sur un topic. Ensuite, tu peux créer une fiche pour gérer tout ceci. Si besoin, tu peux demander un logement ou autres quand tu auras suffisamment d'haricots, et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou des questions, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jack Frenson [Fini]  

Revenir en haut Aller en bas
 

Jack Frenson [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Jack Sparrow ( fini )
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-