Partagez | 
 

 Voleur un jour volera toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Voleur un jour volera toujours  Ven 1 Jan - 23:58


I. NOM ET PRENOM.


• NOM : de Valmont
• PRÉNOM : Désiré Horace
• NATIONALITÉ : Français
• ÂGE : 27
• SEXE : Masculin
• ORIENTATION SEXUELLE : Tant que le plaisir est là.
• MÉTIER : Journaliste
• SITUATION FINANCIÈRE : Modeste
• OCCUPATIONS/PASSIONS : Illusionniste à ses temps perdus, acteur dans l'âme. A une préférence particulière pour l'art du vol.
• GROUPE : Littérature
• HISTOIRE D'ORIGINE : Arsène Lupin (lui-même)


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

Charmeur • Narcissique • Trop perfectionniste • Hypocrite • Malin


Désiré, tu sais l'émoi que tu éveilles lors de tes parades charmeuses. Un sourire naïvement glissé sur ton visage avenant en plus de tes phrases toutes faites et te voilà prêt à séduire. Charmer pour un soir, une folie, pour acquérir quelconque confiance, mais surtout te procurer tout ce dont tu désire. De l'information la plus basique aux deals les plus onéreux, rien ne t'échappe, tout finit par tomber dans le creux de ton oreille. Cela fonctionne souvent, un peu trop même. Et bien sûr que tu en as conscience. L'assurance t'envahit et tes chevilles enflent alors que tu danses sous les fleurs que tu te lances, victorieux. Cette fierté mal placé ne cesse de croître, ô petit prince gâté par la nature trop généreuse à ton égard. Tant qu'il t'es désormais impossible de penser à autre chose que... toi-même.

Il y a la vieille dame de l'immeuble qui te trouve sécurisant en plus d'être raffiné. Une agréable compagnie en somme. Elle dit que tu es bien vite entré dans ses grâces, qu'elle s'était confiée à toi comme à personne et qu'elle n'a jamais eu à le regretter. Et elle n'est pas la seule apparemment. Ton entourage t'admire et tu uses de fausse modestie pour les amadouer. Ils ne sont que des pions dans le grand jeu que le destin t'a préparé – et comme tu aimes jouer ! Tu ressembles à ces félins qui s'amusent avec leurs proies exténuées ! Tu ne serais pas voleur que tu serais en plein milieu d'un hippodrome a parier sur le soit-disant meilleur coureur. Ton hypocrisie n'a d'égale que ta malice. Tu les a tous embobinés, sans exception. Mais ils n'en sauront jamais rien. Tu as appris l'art théâtrale pour arriver à tes fins. Imiter un vieillard souffrant de lumbago ? Rien de plus aisé ! Une femme de bonne famille aux manières irréprochables ? Trouvez mieux comme défi ! Une racaille des bas-fonds de Londres ? C'est comme si c'était fait ! Ta voix sait se transformer à ton bon vouloir, tes gestes font le reste ! Tu dois certainement adorer époustoufler les gens, les tenir en haleine avec des tours de passe-passe aussi impressionnant les uns les autres. Cette passion pour le trucage, l'illusion ou encore la « magie » comme ils le disent, tu as su la retrouver dans ton nouveau passe-temps...

Tu ris Désiré, tu ris beaucoup. En bon spectateur – les pièces comiques, les situations saugrenues et les blagues de tous genres t'atteignent aisément –, ou en bon goujat. Tu ris des gens aussi lorsque tu n'es pas occupé à t'attirer leurs bonnes grâces, qu'importe la raison. Tu te moques, tu n'es pas tendre, tu rabaisses. Tu aimes rire en blessant, blesser pour rire. D'autres en feraient de même contre toi que tu en rirais à cœur joie aussi, hilare comme personne. Juste avant de descendre l'inconscient et de le lui faire regretter l'affront que tu sais si bien gérer. L'ironie et le sarcasme sont tes meilleures alliées contre tes adversaires, autant que le sont tes tours de passe-passe contre les force de l'ordre.

Tu as besoin d'assouvir cette soif, cette envie de « toujours plus », de bling-blings qui brillent, d'objets insolites, de curiosités de grande valeur. Tu te considères comme un collectionneur, un vrai, et chacune de tes pièces acquises est le fruit d'un dur labeur. Un travail de longue halène, un plan qui frise la perfection, une histoire merveilleuse qui paraîtra dans les journaux du lendemain. Perfectionniste, plus que quiconque ! On se souvient de ces jours où le voleur que tu es échoua d'après les dires de journalistes incapables ! Que nenni ! Si un moment tu as pu abandonner une pièce convoitée, c'est que quelque chose finissait par te décevoir. Si l'objet ne correspond pas à tes attentes, ou si le forfait se trouve bien trop facile à perpétrer, guère satisfaction. Il te répugne même ! Pathétique et insignifiant face à tes grands desseins. Tu aimes tellement les défis qu'un simple crime ne saurait satisfaire ton caprice. Enfin, de toute façon, nous savons tous deux que jamais tu n'avoueras avoir échoué. Perfectionniste... maniaque dirais-je ! Il t'arrive de faire des crises de nerfs pour un simple motifs coupé au mauvais endroit, une mèche mal placée, des carreaux asymétriques ou un cil tombé sur la joue d'un interlocuteur. Tout doit être PARFAIT, ou c'est la fin.

Quel homme patient lorsqu'il s'agit d'inventer de grandes œuvres théâtrales pour tes plans perfides. On retrouve ce trait dans ta vie de tous les jours d'ailleurs. Patient, mais certainement pas par paresse ! Tu aimes beaucoup trop les ambiances festives, les rencontres improbables, tous ces remue-méninges en compagnie de grands penseurs et l'infernal brouhaha d'un Londres en euphorie ou en sang. Quel plaisir de vivre !

Pourtant tu as peur.

Que tout cela cesse, qu'un jour, on se lasse de toi, qu'on vienne à dire que tu n'étais qu'un effet de mode, un sombre souvenir. Que ce grand frisson qui t'enlace lors de tes exploits finisse par te lasser. Qu'adviendra-t-il de toi lorsque ta célébrité partira en fumée ? Quand tes tours ne suffiront plus à t'émerveiller ? Tu ne voudrais pas être oublié, ni t'ennuyer, sous aucun prétexte. Et pour cela, une solution : partir dans un dernier acte, le plus grandiose ! Et ainsi marquer à jamais l'esprit des gens jusque dans les siècles à venir.


PHYSIQUE


J'étais à deux doigts de le coincer, ce bougre prétentieux ! J'détestais le voir me jauger comme ça, avec son satané sourire mesquin. Je fonçais vers mon adversaire pour lui asséner un coup de matraque, mais je n'ai pas été assez vigilant. Le gringalet m'avait fait basculé au-dessus de son épaule et je me fracassais le dos sur le pavé humide. Je l'avais sous-estimé, ce ridicule avorton tout fin et qui mesurait un bon mètre soixante-dix à vu de nez. Il avait une tignasse brune assez ébouriffée et un regard bleu comme le ciel de nuit. Et toujours ce sourire narquois ! Je me ferai un malin plaisir à lui arracher une à une ses dents beaucoup trop blanches ! Comme son costard d'ailleurs. Étrange pour un voleur de se balader avec un accoutrement aussi vif ! Et ce monocle ? Il lui sert à quoi concrètement ?! Ne parlons pas de son visage insupportable ! Un adolescent pré-pubère qui n's'est pas décidé de devenir un vrai homme ! Vous savez, ce genre d'androgyne imberbe qui n'ont pas une once de virilité ! Je suis sûr que sa petite peau au teint un peu halé est douce comme un bébé ! Il me passe mes propres menottes avec une habileté époustouflante, me coinçant contre la clôture. J'en fus bouche bée. Il n'paniquait même pas, sa voix était clair comme de l'eau de roche. Je n'lui faisais pas peur même avec ma carrure et mes insignes.

« On finira par te coffrer Andrésy !! Sois-en certain !! »

Il avait ri, ce bouffon n'en avait rien à faire visiblement. Un nuage de fumée explosa, je fus aveuglé. Andrésy avait disparu.

« De Valmont ? Le petit frenchy ? Vous l'trouverez dans sa piaule à cogiter sur son prochain sujet. Je n'sais plus l'adresse exacte mais il me semble que ça s'trouve dans l'East End. J'vous préviens juste, même si vous l'savez certainement, que c'est le bordel là-bas, alors que ce gars est plutôt propre sur lui-même. Oui m'sieur, il a toujours de beaux ensembles de toutes les couleurs, une vraie lady. S'il gagne bien sa vie ? Un peu qu'il la gagne ! Il nous sort toujours des informations cruciales pour faire piailler les ménagères qui lisent notre quotidien ! Il court dans tous les sens pour ses articles donc j'imagine qu'il doit être assez sportif. Quelque chose de louche ? Nan, ce p'tit gars nous reviens juste avec de grosses cernes, mais jamais en puant la gnôle ou le tabac. Il est clean j'vous dit ! M'sieur l'agent, si vous commencez à suspecter chaques Froggies pour coincer Andrésy, vous êtes mal barré ! J'ai un journal à faire tourner, donc si vous me permettez ! »


III. L'HISTOIRE.



L'origine

Arsène Raoul Lupin, fils de Théophraste Lupin, qui l'initia aux sports de combat, et d’Henriette d’Andrésy. Quelques années après sa naissance, ses parents se séparent. Henriette prendra la garde d'Arsène et trouvera un travail de domestiques dans la maison des Dreux-Soubise. Vexé par sa condition ainsi que par l'humiliation que subit quotidiennement sa mère, il se venge en dérobant aux employeurs de cette dernière l'inestimable collier de la reine Marie-Antoinette. Ce sera le premier forfait d'une bien longue liste que commettra le cambrioleur gentleman.

Bien des aventures l'attendirent après cette première expérience. Il videra une quantité innombrable de musées d'Europe, de banques et de somptueuses et opulentes demeures. Les trésors s'accumulent petit à petit dans son repère secret de l'aiguille creuse. Sa célébrité ne cesse de croître, les journaux s'emparent de ses aventures et racontent la façon dont il ridiculise la police. Cette dernière a beau le pourchasser, mais rien n'y fait Arsène Lupin est insaisissable et méprise la loi.

Et après... ?

L'histoire

Ce qu'on sait de ce Raoul Andrésy rentre à peine sur le recto d'une feuille de papier. La Police de Londres n'arrive pas à retracer ce criminel... il doit certainement user d'un pseudonyme. D'après les archives de Paris, des crimes similaires auraient été perpétrés de 1843 jusqu'en 1850. Ils reprirent alors à partir de 1873 Ce qui ferait que notre homme aurait au moins la cinquantaine, voire la soixantaine ! Mais il peut aussi s'agir d'une simple coïncidence ou d'une ruse...

C'est tout récemment que nous nous sommes intéressés à un certain Désiré de Valmont. Enfin, que je m'y suis intéressé. Ce journaliste en sait tellement sur les affaires d'Andrésy que ça me démangeait beaucoup. Il incluait dans ces articles des détails impressionnant dont personne n'avait mentionné les faits dans le corps de police. Mes collègues me riaient au nez à ce propos, pensant qu'il était facile de glisser des pot-de-vins dans nos services pour que des informations soient filtrées. J'ai donc pris l'initiative d'investir dans l'enquête lors de mon temps libre vu que je n'avais aucune crédibilité. J'ai donc questionné le seul proche qu'il lui reste, son père.


« Désiré ? Vous a-t-il posé quelconque problème monsieur ? Fit le dénommé Théophane de Valmont dans son bon accent français.

-Pour le bon déroulement d'une enquête, j'aurais besoin de votre coopération. Il me faudrait quelques détails quant à votre fils.

-Et pourquoi devrais-je y répondre ?

-Tout simplement parce que votre cher Désiré est dans un beau pétrin et que c'est la seule chose qu'il vous reste à faire pour l'aider monsieur ! Répondis-je en feignant l'énervement, mon insigne à quelques centimètres de son nez, souhaitant de tout cœur que la ruse fonctionne. »

Le Français s'était tut, on pouvait voir les mille rouages de sa cervelle tournoyer au travers son regard. Il m'invita à entrer, dépité.


« Nous avons vécu à Blois, dans le Centre-Val de Loire. J'étais écrivain, ma femme avait fini par nous quitter pour un meilleur parti. Elle pouvait s'acheter ces robes onéreuses et jouir d'une vie d'oisiveté. Désiré ne l'a jamais supporté, il n'avait que sept ans. Forcément, pour respecter le fil d'une histoire dramatiquement banale, je sombrai dans un état lamentable, l'absinthe devenant mon seul réconfort. Je ne sais même pas comment ce garçon a fait pour survivre à mes côtés. Nos rations étaient maigres, nous avions été expulsés de plus d'un logement et j'avais l'une des pires réputations de notre patelin. »

Je gribouillais des notes au rythme de la conversation, buvant chaque parole.

« Votre fils a-t-il été tenté par... une solution de facilité ?

-Je ne comprends pas monsieur.

-Votre situation aurait pu le pousser à commettre un délit par exemple.

-Jamais mon fils n'aurait posé la main sur quelque chose qu'il n'ait gagné à la sueur de son front !

-Vous savez les enfants...

-Je ne vous permet pas ! Lorsqu'il revenait avec une mandarine en main, c'est qu'il avait aidé je ne sais quel passant à porter une charge ou à cirer ses chaussures ! vociféra de Valmont.

-Soit ! Continuez donc... la feuille se noircissait de notes.

-Il m'a fallu deux années pour me remettre. Abandonnant ces idées de romans, j'enchaînai des travaux occasionnels, dockers, porteurs, rouliers, messagers. Désiré ne cessait ces petits services en échange de quelques sous, subissant autant d'humiliation de la bourgeoisie que moi-même parce qu'il était de mon sang. Le soir je continuais d'écrire, des nouvelles, simples et sans fond. Finalement, j'ai pu décrocher un contrat à paris, en 1867. J'avais l'occasion d'écrire pour un quotidien. Mon fils ne voulait pas quitter Blois, il avait peur de Paris. Finalement, il s'y est vite accommodé. Une nouvelle vie, de nouvelles têtes. L'occasion de ne plus être la risée de tous. Il s'est de plus en plus intéressé à mes écrits, à la presse, aux actualités. Il courrait déjà les rues pour vendre des journaux ! Petit à petit, il s'était mis à étudier des archives que j'avais récupérées pour mes anciens romans. Les histoires le fascinaient. Notamment celles de fameuses disparitions d'objets de grande valeur dont l'auteur des crimes n'a jamais été découvert. Un grand mystère adulé par un si petit être.

-Quels genres d'écrits réalisiez-vous ?

-Surtout des polars. Mais tout le monde n'a pas le talent de sir Edgar Poe.

-Vous laissiez un môme lire cela ?

-Il peut lire un quotidien. Mes notes n'en sont pas si différentes. Il ne faut pas prendre les enfants pour des idiots.

-Bien... continuais-je dubitatif. Avait-il d'autres occupations ?

-Il adorait la magie. Quand cela était possible, nous allions au théâtre voir quelques représentations d'illusionnistes en tout genre. Mais je pense que tous les enfants aiment ce genre de spectacle. Il s'était lui-même adonné à ce passe-temps. Je ne sais pas d'où il sortait ses tours, mais ils fonctionnaient même s'ils s'avéraient être un peu... bancales. Ses tours de prédilections s'exerçaient autour de la disparition, comme son idole. Et comme un prestidigitateur est souvent acteur, mon fils commença des cours de théâtre. Il était si peu talentueux, le mensonge ne le saillait pas du tout.

-Cela a-t-il changé ?

-Oh non, il est toujours aussi mauvais ! pouffa-t-il. Il a arrêté la magie en arrivant à Londres. Je ne voulais pas que ses pratiques lui apporte des mauvaises surprises. Surtout lorsqu'on sait le point de vu de la reine quant aux personnes qui s'adonnent à la sorcellerie... Ce n'était pas un risque à prendre.»

Je restais perplexe en continuant ma besogne. Il n'y avait que d'infimes bribes inutilisables dans ce que me racontait de Valmont père... Il me fallait des informations plus récentes et significatives.

« Quand avez-vous emménagé à Londres ?

-C'était en mai 1875 exactement. J'avais décroché un contrat bien plus intéressant pour The Sunday Times, le fait que je sois capable de traduire des textes m'y a beaucoup aidé. Je ne voulais pas partir de Paris et infliger un nouveau changement pour Désiré. Mais c'est lui qui m'y a poussé. Cet enfant m'a toujours été d'un grand soutient...

-Est-ce grâce à vous qu'il a pu décrocher un poste pour The Times ?

-Non, jamais il n'aurait accepté. Et puis, je n'avais aucune relation au Times. Il a acquis ce travail à ses 20 ans. Ses premiers articles n'étaient pas de grandes œuvres, mais maintenant cela semble lui convenir à merveille ! Quelque part, nous pouvons remercier cet Andrésy... il s'agit de son sujet favoris. son regard se posa sur l'horloge. Si vous me le permettez... il se fait tard.

-Oh, bien évidemment. Merci pour ces informations, elles se révéleront cruciales pour la suite de l'enquête.

-Je vous le souhaite monsieur l'agent. »

Plus tard, je dus démissionner de force du service de la police. Mon obsession autour d'Andrésy avait fini par inquiéter mes supérieurs et collègues. J'étais certain de l'implication de ce Désiré de Valmont. Mes recherches porteraient bientôt leurs fruits, ma patience sera fortement récompensée. Il ne me restait que quelques pièces pour résoudre le puzzle et j'aurai ma revanche.

Un incendie se déclara dans mon immeuble quelques jours après la dernière découverte capitale qui m'aurait permis serrer le grand voleur. Aucun mort, plus aucune trace de mes longues investigations. Mes derniers espoirs de le voir croupir derrière les barreaux s'envolèrent comme la fumé noirâtre dans le ciel de Londres.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Dee
Âge  : 23 ans
Autres comptes : Nein
Comment avez-vous découvert le forum : Alice et Wolf m'ont kidnappé avec l'aide de Canard, c'est une conspiration ! :°
Comment trouvez-vous le forum : Fort sympathique, sobre, et juste ce qu'il faut d'intrigue pour faire évolué de bons rps à mon avis !
Avatar du personnage : Kaito Kid - Meitantei Conan


FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Désiré H. de Valmont le Lun 4 Jan - 23:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 0:14

Bienvenue Désiré !

Je suis bien content d'avoir des collègues conspirationnistes. 8D
Je ne sais pas si ton nom est une référence aux Liaisons Dangereuses mais si c'est le cas, tu gagnes mon amour avant l'heure !

Bonne chance pour le reste de ta fiche. :danse:
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
Messages : 1013
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 2:48

Bienvenue \o/ !

Il a l'air cool ton perso', je suis impatient de voir ce que ça va donner !

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 12:57

Hello ! Bienvenue parmi nous, j'espère que tu t'y plairas :)

Bon courage pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 14:23

Bienvenue malicieux voleur !

Excellent choix d'avatar en la personne de Kaito Kid *O* J'ai hâte de voir la suite de ta fiche ! Bon courage à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 365
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
avatar
Baron Samedi
Jeremiah Saturday
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 15:58

"Quand il s'en mêle, tout se démêle, tout se dégèle, tout s'ensorceeeeeeeelle l'Arsèèèèène..." ♫


Attention j'attends cette fiche au tournant, j'espère que ce petit Lupin mutin saurait faire vibrer la corde de l'archet façon Leblanc, attention aux fanboys et fangirls qui ont déjà sorti les fourches et les torches. Dont moi, je tiens à le préciser.

Vite vite la suite !

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 16:44

Jeremiah, ou l'art de mettre une pression monstrueuse sur tes pauvres épaules mon cher. Amuse toi bien avec ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas (bien que tu n'ai jamais hésité jusqu'à maintenant haha). Du love ♥

PS: Kaitoooo ♥_♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Sam 2 Jan - 17:07

"Avec ses gants, ou bien sans gants, l'Arsèèèène!"

Pardon, c'était trop tentant après que le Baron lui même ait lancé la chanson! Ohw, Arsène Lupin <3 Si je n'avais pas joué ce cher et pauvre Erik, c'est sans hésiter vers ce Gentleman cambrioleur que j'aurais jeté mon dévolu. J'attends donc cette fiche avec beaucoup d'impatience! Et bienvenue parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Lun 4 Jan - 17:39

Je vous remercie pour cet accueil fort chaleureux !

Learth -> Nous avions lancé des paris concernant les références pour de Valmont. Je suis donc assez fier de savoir que Les liaisons dangereuses partent avec un point d'avance !

Nathaniel -> Alice est la source du choix de cet avatar. Impossible d'y résister !

Et avec cette attente, j'ai bien peur de vous décevoir ! Soyez sûr que je me rattraperai farouchement sur les rps à venir. ;)

Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
Messages : 1013
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Lun 4 Jan - 19:24



Tu es validé !



— C'est tellement bien écrit *-* (de petites fautes d'inattentions parfois, mais rien de grave du tout) Et ton personnage est vraiment intéressant et complet ! C'est un plaisir de t’accueillir parmi nous, j'espère que tu t'amuseras bien ♥  —


Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie surtout pas d'aller tout de suite réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou de liens. Ensuite, tu peux créer une fiche de lien pour gérer tous tes nouveaux copains. Puis, si besoin, tu peux demander un logement quand tu seras bien lancé(e), et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou des questions, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~



_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Lun 4 Jan - 19:33

Quelle validation rapide ! Merci encore, je vais de ce pas faire le reste ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  Mar 5 Jan - 14:09

Trop de joie à l'idée de te voir ici ♥. Bienvenue, et j'espère que tu te plairas sur le forum o/ ! Super fiche en tout cas *-*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Voleur un jour volera toujours  

Revenir en haut Aller en bas
 

Voleur un jour volera toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (solo) Voleur un jour, volera toujours. (Terminé)
» Chocolat un jour, Chocolat toujours | PV Alyss|
» Scout un jour, Scout toujours !
» Cent ans pour le Voleur.. Un jour pour le Maître ? [Jin Tachibana]
» Gaffeuse un jour, gaffeuse toujours ! (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-