Partagez | 
 

 Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Ven 15 Jan - 4:26



I. Joseph Lambrechts.

 

 • NOM : Lambrechts
 • PRÉNOM : Joseph
 • NATIONALITÉ : Belge
 • ÂGE : 31 ans
 • SEXE : Masculin
 • ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel marié.
 • MÉTIER : Professeur d'histoire folklorique et de zoologie à l'Université / Membre scientifique – Professeur de l'Ordre
 • SITUATION FINANCIÈRE : Modeste
 • OCCUPATIONS/PASSIONS : Toute sa vie ne tourne qu'autour des créatures surnaturelles et des animaux. Il ne pense qu'à ça, n'étudie que ça, ne parle que de ça.
 • GROUPE : Mythologies
 • HISTOIRE D'ORIGINE : Épiméthée – Mythologie grecque


 
II. LES DESCRIPTIONS.


 CARACTÈRE

 Passionné • Conciliant • Impulsif  • Bon • Intelligent • Généreux • Pompeux • Distrait • Bordélique •


Marguerite L. Lambrechts.

Je n'aime pas entrer dans ce bureau, mais Joseph n'est pas venu souper et je ne peux m'empêcher de m'inquiéter. C'est donc muni d'un plateau que je frappe à la porte avant de me permettre d'entrer. Il ne m'aurait pas répondu de toute façon, non pas car il ne souhaiterait pas être dérangé, il est certainement trop concentré.

Comme je m'y attendais, faute de le voir sur son siège, je l’aperçois debout près de la grande fenêtre avec entre les mains ce je devine être un vieux bouquin. Il a sur le visage cette mine contrariée qui ne fait que me prouver ce dont je me doutais déjà : il est ailleurs. Mon mari est un grand rêveur, autant qu'il est ambitieux. Et il ne me réprimandera pas de m'être imposé au milieu ce désordre de feuilles volantes et de livres abandonnés, une pagaille qui reflète parfaitement le côté chaotique de son esprit, il ne le fait jamais.

Droit, sérieux et pensant, je sais que ce n'est pas toujours le propos lorsque soudain une idée ou une réponse s'impose à lui. Il n'est pas rare que je m'inquiète qu'il se mette en danger pour mener à bien ses recherches, la lueur qui brille alors dans son regard me fait penser à celle d'un illuminé, mais aussi à celle d'un dément. Il est un peu étourdi mon mari, et malgré son incroyable soif de savoir, je l'ai déjà surpris occupé d'agir avant de réfléchir. Je ne vais mentir, c'est cette imprévisibilité qui m'avait séduite... avant de l'associer définitivement à son envahissante passion.

Mon père, lui, était plus d'avis qu'il était un bon parti. zoologiste de bonne famille et souvent irréprochable, presque courtoisement effacé, il n'y a jamais eu à redire sur son éducation.

« Joseph ? Je t'apporte de quoi te rassasier. »

J'ai le sentiment de parler à un être malade, pourtant ma voix doucereuse n'a que pour but de l'apaiser. Ensuite, mon regard qui se perd sur le sofa à côté duquel repose une pipe d'Opium me répond que mon époux a déjà trouvé son moyen de calmer ses tourments. Je suis déjà au courant de cela, bien que je ne sache s'il sait que j'ai décidé de l'ignorer.

« Je pose ça ici »

Quand le plateau vient écraser des dossiers que j'aurai eu du mal à écarter, il daigne enfin de lever le visage dans ma direction, et ses yeux surpris me dictent qu'il ne m'avait pas vu entrer. Il doit être occupé de travailler sur quelque chose de très important, c'est ce qui se passe généralement quand il se détache complètement de la réalité. De plus, depuis qu'il a ce nouveau travail, il s'enfonce plus profondément.

Il me remercie et me sourit. Oui, je me suis marié à une personne au bon fond, vous l'ai-je déjà dit ? Le jour où je l'entendrais clamer de l'agressivité, ce sera uniquement au profit d'une cause qui lui tient à cœur. Je sais que c'est déjà arrivé à l'Université, parce qu'il aime imposer son opinion, comme tout homme doté d'un peu de prétention qu'on comprendrait aisément à la vue de ses fonctions. Cette façon de défendre ce à quoi il tient ne m'inquiète pas pour autant, il en ferait de même si on s'en prenait à moi ou à notre fils. Il est protecteur envers ce qu'il aime, même si j'ai trop de fois craint que sa vocation soit la première femme de sa vie. Il ne me sacrifierait pas elle, sauf qu'il ne sacrifierait pas le temps qu'elle lui prend pour moi non plus.

J'arrive de temps en temps à le faire m'emmener au restaurant. C'est là un devoir social qu'il s'impose, puisqu'il a été élevé dans cette optique-là, même s'il est plus absorbé par les études que ses parents ont attendues de lui, que par la façon avec laquelle ils l'ont intégré dans la bonne société.  

Je m'approche de lui et pose ma main contre son bras, inquiète de voir ces cernes qui se sont formés sous son regard franc. Discrètement, je le vois fermer le livre de façon à ce que je ne m’intéresse pas à sa nouvelle lubie, et je ne l'aurais pas fait. Il s'emporte parfois à parler de ses recherches et de son travail à la petite femme au foyer que je suis, mais il reste assez discret sur ses véritables avancées. Je ne peux qu'endurer des histoires fantasques qu'il raconte avec tant de ferveurs, et j'aime le voir les conter à notre fils lorsqu'il rentre assez tôt le soir pour venir le border.

Ces sirènes, ces géants, ces fées... Il en a toujours parlé, même quand il n'était encore qu'un étudiant zoologiste. Au début, sa folie me faisait rire, maintenant cela m'ennuie profondément. Cette façon d'en parler comme s'il y croyait me désole, parce qu'à mes yeux il quitte aussitôt ce rôle charmant pour ne devenir qu'un grand enfant.

Je n'ai plus qu'à quitter son bureau, il ne me dira rien de plus.

Je ne me sens pas rejetée, mon mari est surtout un grand passionné.  


 PHYSIQUE


William Patterson.

Quand je pense que mes parents m'offrent de telles études pour que j'assiste à des cours de la sorte. Il est fou qu'on me fasse perdre des heures à écouter cet intervenant à qui je conseille davantage de continuer à donner ses cours de zoologie aux premières classes, plutôt que de nous prendre de notre temps. Parce que voyez-vous, je me contrefiche du folklore européen quand ce qui m’intéresse vraiment, ce sont les faits.

Je souhaite devenir un grand historien, pas un conteur pour enfants, ni un défenseur de traditions dépassées.

En voyant mes camarades autour de moi, je me désole de voir que d'autres sont plus enthousiastes. Ils doivent croire que c'est un jeu, mais on ne joue pas avec le temps et l'ambition. D'ailleurs, il en aura fallu beaucoup de cette dernière, de ce que j'ai entendu dire, pour que le professeur Lambrechts... Rah ce nom imprononçable... impose ses idées. C'est un homme qui sait lui aussi ce qu'il veut, je ne peux l'ignorer, même si je lui reproche d'être trop entêté.  

Alors qu'il s'avance face aux gradins, il semble un peu mal à l'aise d'avoir tous les regards qui se posent sur lui. Il a certainement plus de confiance en son savoir qu'en son charisme, pourtant il est droit et attractif dès qu'il se met à parler. Ses grands yeux creusés et expressifs ne doivent pas l'aider à gérer son image. Il n'est pas compliqué de lire les émotions dans des formes aussi rondes, portées par de lourdes poches aussi larges que ses paupières supérieures. Ses sourcils sont souvent bas, bien que ça ne les empêche pas d'être aussi éloquents que son regard.

Je soupire en le voyant avoir ce tic agaçant qu'est de secouer la tête pour, j'imagine, remettre ses cheveux en place. Bon sang, n'est-il pas capable de tout simplement passer sa main dans ses cheveux ? Ou mieux, de se rendre chez un coiffeur ? Sa coupe est négligée, ce qui est à mon sens fort dommage lorsqu'on possède des cheveux blonds et bouclés. Il n'y a d'ailleurs aucune lueur dans ces tons aussi ternes que le blé, et aucuns sens à ces mèches mal dessinées. Et tant qu'à faire, son visage est banalement ovale, marqué de rides d'expressions qui tirent ses joues vers les bas et soulignent l’inexistence de ses pommettes.

Bon. Certes, je ne suis ni coiffeur, ni visagiste, qu'est-ce que cela peut bien me faire.

Je constate cependant qu'il porte encore le même type de vêtements. Il ne prend pas beaucoup de risques, si ce n'est cette veste rouge et trop cintrée qu'il porte constamment (quand ce n'est pas ça, c'est un gilet de même couleur) et que justement il retire pour la poser soigneusement sur sa chaise. Du reste, si je n'étais pas placé aussi haut dans les rangées, il ne m'aurait pas paru aussi petit, lui qui fait peut-être un bon mètre soixante-dix, à peu près comme moi. Mais maintenant qu'il parle et qu'il s'exprime, il semble tellement moins craintif.

Pitié, le cours commence. En plus de son sujet, cela m'ennuie déjà de l'entendre parler avec cet horRRrible accent.


 
III. L'HISTOIRE.


 
Joseph a une vie assez classique et surtout très centrée sur sa carrière et ses études. Mais il est avant tout la réincarnation d’Épiméthée, un titan de la mythologie grecque qui inspirera grandement l'amour qu'il porte aux différentes créatures ainsi que son côté fort distrait. Épiméthée, qui en grec ancien signifie « ce qui pense après » et qui ironiquement traduit aussi le côté impulsif de Joseph malgré son incroyable intelligence, est le créateur des animaux. Il fut chargé de répartir les qualités et les défauts sur ceux-ci et il le fit si bien qu'il resta au final très peu d'avantages pour les Hommes. À cause de cela, son frère Prométhée, qui lui fut chargé de s'occuper des humains, décida de voler le feu et les arts aux Dieux pour assurer leur survie.
En le découvrant, Zeus entra dans une colère folle et enchaîna Prométhée à un rocher pour le laisser se faire dévorer par l'Aigle du Caucase.

De son côté, bien qu'il ait promis à son frère de faire attention aux cadeaux empoisonnés de Zeus, Épiméthée accepta que ce dernier lui offre la main de Pandore. L'épouse apporta avec elle une boite qui lui a été interdite d'ouvrir, mais sa curiosité la poussa à le faire et par cette faute elle délivra tous les maux de l'humanité. Que ce soit la vieillesse, la maladie, la guerre, la famine, la misère, la folie, le vice, la passion ou l’orgueil, le tout alla se reprendre sur les Hommes, et quand elle essaya de rattraper son erreur et de refermer la boite, ce fut pour finalement enfermer ce qui n'y était pas encore sorti : l'Espérance.

De petites erreurs aux grandes conséquences, fort heureusement Joseph n'en ait encore jamais arrivé là.

Né dans une famille bourgeoise à Nivelles, en Belgique, il a depuis son plus âge eut accès à une parfaite éducation et un apprentissage stricte. Même s'il n'était pas très adroit ou très malin étant petit, il a fini par se faire une raison et se tourner complètement vers les études au début de l'adolescence. Il a toutefois toujours gardé cette passion pour les histoires folkloriques que lui narrait sa nourrice, et il n'était pas rare, quand il était en bas-âge, qu'il raconte comment il avait rencontrer des fées dans leur jardin. C'était ainsi son moyen de s'évader et de ne pas toujours rester concentrer sur la scolarité rude que lui imposait, à lui et ses deux autres frères, son père. Un homme ferme, ambitieux et sévère. Un modèle de réussite masculine en soi.

Passionné par la nature et les animaux, le blond était ce genre d'enfant qui ramenait toutes les bêtes du quartier à la maison. Sa mère, complice, le faisait les garder à condition qu'il soit aussi discipliné que ses grands frères (dont le plus jeune à tout de même onze ans de plus que lui) et que les désirs de son paternel. À cette idée-là, Joseph s'en sortit avec brio et entama dès qu'il fut temps d'entrer à l'université des études de biologie animale. Au même moment, il fut prévu que les Lambrechts déménagent en Écosse suite à la mutation du chef de famille. Marius et Pieter étant déjà engagés dans leur propre carrière ou vie de famille, Joseph fut le seul à suivre ses parents sur les terres du monstre du Loch Ness.
Il va s'en dire d'ailleurs, que cette légende de monstre qui surprend les plongeurs (qui à l'époque n'était par encore popularisée comme on la racontera dès 1933) attira son admiration. Il en fut de même pour de nombreuses autres légendes de cette partie de l'île.

Le voyage fut très long et fatigant, mais une fois installé, Joseph perfectionna son anglais à l'université et travailla dur pour garder un niveau au gré de ce handicap. Il fut diplômé et dès lors il se débrouilla pour trouver principalement des projets environnementaux. Il fit des recherches en collaboration avec des hommes de terrain afin d'étudier les différents spécimens, modes de vie et comportements des mammifères. C'est ainsi qu'il vit pour la première fois des rochers respirer, des brindilles avec des visages ou encore des traces onduleuses se dirigeant dans la mer sur les plages. Jamais il ne crut qu'il était fou, persuadé depuis toujours que les animaux légendaires ne sont pas uniquement la création de l'esprit humain.
 
Malheureusement, cette carrière fut interrompue après de courtes années, quand en passant à l'université de Londres pour assister à une conférence importante à ses recherches, il se rendit compte qu'il souhaitait se poser. Il décida de s'intéresser aux lois de la capitale et eut particulièrement un coup de foudre pour la forêt enchantée. Chose assez ironique quand on sait qu'en réalité elle ne contient pas la moitié de tout ce qu'il y a encore à découvrir en ce bas monde. Sauf que Joseph se sentait assez fatigué de voyager et son amour pour les bêtes le dégoûta légèrement des expériences qu'il devait pratiquer. Il resta donc dans les environs et devint professeur à l'université de Londres, il y a de cela déjà cinq ans.

Rapidement, on lui proposa la main de Marguerite par l'intermédiaire d'un ami de son père, à qui il rendit visite. Peu de temps plus tard, après s'être fréquentés, ils se marièrent et achetèrent une maison dans le centre. Marguerite lui a alors donné un fils d'aujourd'hui quatre ans.

Bien qu'il aime sa famille, Joseph semble cependant loin de se donner à elle. De plus en plus fasciné par les créatures dont il est persuadé de l'existence, il ajoute à ses heures un poste de professeur de folklore au profit des étudiants d'histoire, afin de partager sa passion. Du reste, il s'aventure souvent dans la forêt ou autre endroit reculé, au grand désarroi de sa femme.

Il n'aura donc pas fallu que la Reine se fasse dérober la boite de Pandore pour qu'il fréquente ces êtres magiques qu'elle a tenté de cacher. Ce n'est pas tant un secret qu'il a essayé d'ignorer. Ces rumeurs ont même fini par lui offrir ce poste dans l’association secrète qu'elle a créée.

Un soir, alors qu'il venait de finir un cours, un agent vint à sa rencontre. Il fut conclu que contre son silence, ou la mort, on allait lui confier un nouveau projet. Bien évidemment très enthousiasmé par celui-ci, Joseph est désormais financé pour des recherches sur les différents spécimens, le mode de vie et le comportement des nouveaux habitants de Londres, ce qui lui a permis de réduire ses heures à l'université de moitié, sous la protection de la Reine.

Il est à ce jour professeur scientifique au sein de l'Ordre, chargé d'apprendre à ses collègues à qui ils ont affaire.


 
IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Chaton / Nevroz
Âge  : 27 ans déjà
Autres comptes : Chester Winks et Jack O'Lantern
Comment avez-vous découvert le forum : Cé moa ki lai fé o débuu
Comment trouvez-vous le forum : Mais quelle est donc cette chooose ?
Avatar du personnage : Enjolras – Les misérables

 
 
FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Joseph Lambrechts le Ven 6 Mai - 23:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Ven 15 Jan - 16:07

Bienvenue petit nouveau 8D

J'adore ta narration, ça gère trop ** Et le vava, please /o/

(je veux te valider, je veux valider le fonda)
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Ven 15 Jan - 19:06

Welcome home, darling!

J'ai hâte de lire la suite! Comme d'habitude, ça envoie du pâté éwè. (Même si entre le chat, le homard et la citrouille, je m'attendais encore à quelque chose qui se bouffe mais well, c'est cool!)

Beusous de love sur ton museau!
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Ven 15 Jan - 19:24

Ok, ok, OK, je suis déjà fan. ♥

Re-bienvenue :3 et bon courage pour l'histoire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Ven 15 Jan - 21:46

Hellcome & bon courage pour la suite de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Ven 15 Jan - 22:58

*roule*

Enjolras ET Epiméthée, il y a des règles contre ce genre de perfection monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Lun 18 Jan - 2:02

Merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  Mar 19 Jan - 22:03



Tu es validé !




Cet homme est adorable, on sent vraiment sa passion. Et comme je l'ai déjà dit, j'ai un gros coup de cœur pour la narration de du physique et de la personnalité.

Voilà quelqu'un pour en apprendre plus sur toutes ces créatures, et aider l'Ordre à empêcher nous autres citoyens de profiter du surnaturel /o/

J'ai hâte de te voir à l'oeuvre avec ce perso !


Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie surtout pas d'aller tout de suite réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou de liens. Ensuite, tu peux créer une fiche de lien pour gérer tous tes nouveaux copains. Puis, si besoin, tu peux demander un logement quand tu seras bien lancé(e). Tu as la possibilité t'inscrire sur la liste des métiers si tu es commerçant(e) ou médecin. Si tu fais parti d'un organisme particulier, comme par exemple Scotland Yard ou le Palais des Fleurs, tu y seras ajouté automatiquement.
Et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou des questions, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.  

Revenir en haut Aller en bas
 

Joseph Lamrbek...Lambreche....Lambe.... Joseph.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Senatris Edmonde Beauzile denonse konplo kandida o Sena Willo Joseph pou UCADDE
» Joseph Lambert ap seme terè nan Jacmel
» Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi
» Doktè tout bon Carol Berotte Joseph rektè Mass. Bay's College
» Raymond Joseph mis a l'ecart pour cause de DECHARGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-