Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: Contexte  Dim 25 Jan - 0:19



once upon a time

  
Nous sommes à Londres, en 1885 1886, dans une époque à l'ambiance « victorienne », sous le règne de la Reine Katherine.

La différence sociale entre les riches et les pauvres sépare le royaume en deux : l’ambiance est lugubre et le brouillard couvre les ruelles, là où les meurtres et les épidémies font rage, là où les orphelins et les catins se regroupent pour survivre, pendant que vers le nord de la ville, les mondains passent à l'heure du thé sur leur terrasse fleurie.

Une ville particulière, dans un monde à part : dans celui-ci, les contes, les légendes et les divinités que l'on connaît renaissent de nos livres, pour devenir des âmes égarées dans des silhouettes humaines. Toutes ces renaissances, de mots à corps, se mêlent donc au peuple de Rain Of Madness.

Ainsi, il est parfois possible qu'un conte revive son histoire dans ce monde : réadaptées et comme réécrites, les aventures de la « réincarnation » se répètent. Ou alors, il se peut qu'un reste de moral fasse partie d'un personnage qui n'a pas forcément vécu le fardeau de son histoire d'origine. Ce sont comme des erreurs qui figurent dans leur passage d'une histoire à une autre, dont ils ne gardent de l'ancienne qu'un souvenir semblable à un rêve. Ces réincarnations savent au plus profond d'elles-mêmes qu'elles ne sont pas d'ici. Toutefois, elles auront des impressions de déjà-vu si, par exemple, leur chemin croise celui d'un partenaire de conte : un ressenti peut alors ranimer un lien qui n'existait qu'autrefois. Rien de très concret en soi, parfois même, certains ne se souviennent d'absolument rien du tout. Cela dépend de chaque cas et de la façon dont leur réincarnation s'est produite. Une chose est sûre, ils n'auront jamais aucune certitude. 

Si ces deux derniers paragraphes ne sont pas assez clairs, prenons l'exemple de la légende du lapin de Pâque : petit lapin se verra renaître en femme ou en homme. Il pourra avoir la phobie des œufs en chocolat, aimer le bruit des cloches ou avoir de grandes oreilles humaines. Si dans sa légende il avait eu un parcours spécifique, il aurait pu faire le même dans cette vie-ci. Ce n'est pas une obligation, encore une fois chacun choisit de reprendre ce qu'il souhaite, de raconter sa propre version du personnage.

Aucun doute n'est permis : la magie fait partie de ce monde parallèle. Dans la forêt enchantée, des sorciers vont cueillir leurs plantes et capturer certaines créatures en possession de vertus inexpliquées, sans que cela ne s'impose vraiment au quotidien des londoniens : la magie est une présence discrète et dangereuse, dont la consommation peut devenir néfaste. Elle est un élément, parfois une drogue, pas une chose avec laquelle on naît.

La Reine voit ces sorcelleries d'un très mauvais œil et les punit sévèrement, pour des raisons d'éthiques et des expériences personnelles. Vous ne trouverez donc des ingrédients ou objets magiques qu'au marché noir, et attention si vous vous faites prendre par les gardes ou un voisin trop bavard !




Pour plus de réponses, il y a la  FAQ.
Pour mieux vous adapter à la ville, il a ce topic aussi.


Dernière édition par The Writer le Sam 19 Mar - 2:37, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: Re: Contexte  Mer 13 Jan - 0:29



Intrigue I : La boite de Pandore


Au retour d'une visite de courtoisie en France, la Reine ne s'attendait certainement pas à ça !

Voici notre toute première intrigue dans le monde de Rain of Madness, qui en cette fin d'année 1885, chamboule le quotidien des Londoniens. Oh, pas qu'ils le sauront, mais, contre le gré de notre souveraine, voilà que la magie s'impose à eux par sa propre faute.

Durant son absence donc, un groupe de rebelles se faisant appeler « le Front de Résistance magique » s'est introduit au château pour fouiller ses biens personnels. Guidés par des prévisions et inspirés par des forces naturelles échappant à la logique de notre monde, nos deux cambrioleurs ne s'attendaient pas non plus à renverser le mode de vie de notre ville à ce point. Pour suivre leur aventure, c'est par ici.

En faisant tomber une horloge emportée dans leur précipitation, les magiciens ont en vérité brisé la boite de Pandore. Cette boite que gardait la Reine, qui malgré ses recommandations n'était pas si avare de magie (et c'était bien ce que nos rebelles cherchaient à prouver avec cette infraction), cachait au regard des Hommes de Londres l'existence d'autres créatures.

En s'ouvrant dans sa chute, la boite a en effet rompu le bouclier magique qui entourait le peuple lucide, rendant visible aux yeux de tous ces sirènes, ces gobelins ou ces fées qu'on pouvait très rarement apercevoir ou deviner au fond de la forêt enchantée ou sur d'autres terres. Voici d'ailleurs le bestiaire des principales créatures de ce joli petit monde.

Pour détourner l'attention, Katherine et son gouvernement se chargèrent d'annoncer l'ouverture de la première ligne de métro de la ville (le contexte de Rain of Madness étant en retard par rapport aux vraies dates) : le Métropolitan Railway.
Les médias ne parlèrent que de ça, loin de se douter que dans les ruelles ou au bord de la Tamise, les superstitions n'étaient plus de simples légendes au regard  des humains et que l'histoire ouvrait un nouveau chapitre. Qui le saura désormais ? Qui le verra ? Qui le remarquera ?

Ces créatures ont jusque-là toujours été invisibles avant l'accident, mais elles gardent l'habitude de rester discrètes ou loin de la population pour certaines. Peu de personnes auront la chance d'en rencontrer une un jour, et si c'est le cas, osez seulement le raconter sans qu'on vous traite généralement de fou !

Dans le doute et pour garder son secret au maximum, la Reine mit cependant en place une société secrète destinée à renvoyer les créatures loin de la ville, le temps de modeler un nouveau bouclier. Cette guilde d'une poignée de professionnels se fait appeler « L'Ordre ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 97
Localisation : Entre les livres
avatar
Admin
The Writer
MessageSujet: Re: Contexte  Jeu 16 Juin - 22:18



Intrigue II : L'épidémie et les Pénitents


Ces derniers mois furent durs pour Londres. Face à une épidémie de tuberculose qui toucha aussi bien les plus riches que les plus pauvres, la ville a dû déclarer un état de quarantaine. Les ports et les gares se retrouvèrent fermés, plongeant la capitale dans un état de paralysie totale.

Une misère sans précédent s’abattit sur les rues, tous quartiers confondus, et tandis que les hôpitaux croulaient sous les patients, bien des familles virent leurs êtres chers disparaitre dans l’impuissance la plus totale. Face à cette soudaine vague de mort et de maladie, de nombreux habitants de Londres, poussés par l’urgence et le désespoir, se tournèrent vers ce qu’ils considéraient comme un dernier recours : la magie.

Tandis que le reste de la ville semblait sombrer dans un gouffre de désespoir, le marché noir vécut un nouvel âge d’or, profitant de l’impuissance des docteurs et du nombre restreint de policiers ou de gardes royaux, eux aussi victimes de la fièvre. Les remèdes, parfois efficaces, parfois de véritables poisons, étaient tous vendus à prix d’or et ils se murmuraient que même certains hôpitaux, à bout de toutes autres ressources, en usèrent également.

La Reine entra dans une colère noire en apprenant que les sorciers profitaient de cette hécatombe pour tenter de renaître de leurs cendres, et elle se tourna vers la seule instance qui refusait encore de céder à la magie, même par ces temps troublés.

L’Eglise Anglicane était furieuse de voir les malades et leurs familles interagir avec les forces du mal plutôt que de chercher la guérison dans la prière et la pénitence. Constatant que son troupeau se dispersait, elle proposa un moyen plus direct pour ramener les brebis égarées sur le droit chemin. C’est ainsi qu’avec l’approbation de la Reine fut créée les Pénitents : une milice religieuse de prêtres et de dévots prêts à prendre les armes pour combattre la magie au sein de la ville.
S’inspirant des méthodes de l’Inquisition espagnole, les Pénitents sont une garde violente et sans pitié qui parcourt les rues de Londres à la recherche de toute personne associée de près ou de loin à la magie, du sorcier qui vend ses remèdes au simple passant qui a vu un deal de potion se faire et ne l’a pas reporté à la police. Par un décret royal de Sa Majesté, les Pénitents sont autorisés à arrêter n’importe qui pour simple suspicion de sorcellerie et à les amener dans les donjons royaux pour les torturer jusqu’à ce qu’il/elle admette son crime (qu’il soit vrai ou non). Cette milice se base fortement sur la délation et encourage les habitants de Londres à dénoncer toute personne qui pourrait avoir acheté ou vendu des remèdes et récompense ceux qui ont aidé à « lutter contre le Malin ».

Alors que la ville sort de sa quarantaine et qu’un soleil d’été plein d’espoir brille sur Londres, les Pénitents parcourent toujours les rues, armés de masses et d’épées aiguisées sous leurs capes grises de moines, et les arrestations, tortures et exécutions pour soupçon de sorcellerie sont désormais devenues monnaie courante dans la capitale.

La population vit dans une peur constante de ces longues processions de capuches grises, et le Front de Défense Magique a plus de mal que jamais de s’opposer à la Reine, maintenant secondée d’une milice sans pitié qui se veut la main armée de Dieu.



_______________________________________________________
Merci de voter pour nous :)

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Contexte  

Revenir en haut Aller en bas
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: Administration :: Contexte et Règlement :: Contexte-