Partagez | 
 

 ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Jeu 4 Fév - 19:30



I. Fantino Contini.

 

 • NOM : Contini
 • PRÉNOM : Fantino
 • NATIONALITÉ : Italien
 • ÂGE : 27 ans
 • SEXE : masculin
 • ORIENTATION SEXUELLE : Ce n'est pas franchement une question qui l'obsède. Il sait qu'il aime les femmes, ce qui est déjà un bon début. Pour ce qui est de l'amour du même sexe, le concept est encore flou.
 • MÉTIER :  Fantino s'occupe de charger et décharger des caisses de marchandises pour une usine de textile.
 • SITUATION FINANCIÈRE :  indigent. Comment ne pas l'être quand on est immigré sans véritables papiers.
 • OCCUPATIONS/PASSIONS :  De nature curieuse, Fantino est un touche à tout. Ses passions sont donc nombreuses, sans surprise. Néanmoins, les bateaux et la marine le passionnent particulièrement. Pourquoi ? Lui-même ne sait pas franchement, il suppose que c'est dû à l'aspect attrayant et romanesque de la vie de marin ainsi que la beauté d'un navire voguant sur l'océan.
L'italien apprécie aussi les quelques visites qu'il rend à sa grand-mère – passe-temps nettement moins Romantique, je vous l'accorde.
 • GROUPE : Conte
 • HISTOIRE D'ORIGINE : Le petit chaperon rouge – le petit chaperon rouge (c'est bien, c'est pas du tout redondant)


 
II. LES DESCRIPTIONS.


 CARACTÈRE

 Curieux • Chaleureux • Bavard • Têtu • Franc • Naïf


Fantinon a toujours été un garçon enjoué, un trait de caractère qui ne semble pas avoir évolué avec les années. Véritable rayon de soleil, l'italien s'enjoue pour un rien – ce qui peut devenir assez fatiguant à la longue -  et s'émerveille de tout. On pourrait même le qualifier de grand enfant, avec son sourire à s'en fendre la figure et ses yeux dans lesquels brillent toujours une lueur de curiosité. Heureusement, il a un peu plus de retenu qu'à ses six ans, évitant d'attraper tout et n'importe quoi dans ses mains juste pour le plaisir de regarder d'un peu plus près, mais globalement, son imagination débordante et son engouement pour les choses de ce monde sont loin d'avoir pétrir une fois l'âge adulte atteint.
Sa passion, elle non plus, n'est pas morte, et il en a à revendre ! Bien trop investi dans chaque chose qu'il entreprend, Fantino aime tout et s'intéresse à tout. Chaque savoir qu'il peut glaner, il le garde précieusement, car pour un homme comme lui, il est bien difficile d'apprendre. Sans argent, sans études, chaque information vaut son pesant d'or. Alors, même la plus bête des connaissances est pour lui l'un des plus grand trésor. Vous savez, quand on sait pas grand chose, c'est comme ça.
Son amour trop débordant, on le lui a aussi souvent reproché. « Tu a le cœur trop gros », lui a toujours dit sa mère. Sauf qu'à force de gonfler, un jour, ça crève. Autant vous dire que dans sa vie, Fantino a connu plus de chagrin amoureux que de raison. Il faut dire qu'il se fait un monde de tout, et la prostituée qu'il rencontre au coin d'une rue peut vite devenir, à ses yeux, l'une des plus grandes histoire d'amour. Il est naïf, faut pas lui en vouloir. Et un peu bête aussi.

Mais si l'italien tombe amoureux comme on tombe d'une chaise, il n'est pas peu méfiant pour autant. Même s'il est naïf, le danger, il peut malgré tout le sentir. Il n'ira bien évidemment pas se balader à East End quand le jour tombe et ne s'amusera pas non plus à taquiner le brigand. Certes, il n'est pas l'homme le plus brillant du monde, mais si la pauvreté vous fait bien cadeau d'une chose, c'est d'un peu de jugeote. Quand on vie dans la fange, on apprend à en reconnaître l'odeur ! Néanmoins, avec un peu de ruse, il n'est pas difficile de le duper. Tout humble garçon qu'il est, Fantino se laisse vite amadouer par de grands mots. Une jolie tournure de phrase, un peu d'esprit, et le petit chaperon se jette de lui même dans la gueule du loup.

L'italien est aussi quelqu'un de franc – trop franc, même. Blâmez son manque d'éducation si vous le désirez, cela ne l’empêchera pas de vous dire tout ce qu'il pense. Les mots sortent si facilement de sa bouches, parfois tranchant et piquant, que la chose en est déconcertante ! Et puis, je dois aussi vous prévenir, difficile de tarir le flot de parole qui s'écoule de ses lèvres : ce garçon est une véritable pipelette, un amoureux de la langue (à sa façon, dirons-nous) qui, dès qu'il en a l'occasion, n'hésite pas à entamer une conversation avec le premier venu si ce dernier lui donne ne serait-ce qu'un peu d'attention. Faut dire qu'à son travail, il n'a pas souvent l'occasion de parler – même pour balancer une pique ou deux – et, sérieux comme il est, impossible de le distraire de sa tâche ! Mais quand il sort de l'usine, c'est une tout autre histoire : Fantino papillonne et ne se tait que rarement.


 PHYSIQUE


Si on enlevait toute cette crasse de son visage, on pourrait peut-être lui trouver de l'attrait, néanmoins, peu apprêté comme il est, difficile de le remarquer dans la foule londonienne. Peut-être que son teint plus sombre que celui d'un anglais de souche pourrait attirer le regard, cependant, cela ne suffirait certainement pas à captiver le spectateur plus d'une minute. Non, décidément, Fantino n'a rien de l'homme parfait, ou du moins de l'idée que l'on s'en faisait à cette époque. Il possède certes un peu de charme, mais son physique bourru de travailleur est loin de plaire aux dames. Il faut dire que son corps n'est pas celui d'un beau jeune homme qui hante les salons bourgeois, mais plutôt celui d'un ouvrier, une statue grossièrement sculptée par des années de labeur. Ses mains n'ont pas la finesse et la pâleurs d'un Lord et son visage est tout aussi abimé et anguleux que ces boîtes qu'il transporte chaque jour. Une barbe à peine rasée n'aide pas non plus à apporter un peu de douceur à ce portrait que certains pourraient qualifier de grossier. Seul ses yeux, à vrai dire, donne un peu de délicatesse à ce sombre faciès. Entouré de longs cils presque semblables à ceux des demoiselles, deux pupilles couleur amande témoignent de toute la douceur de son caractère. Néanmoins, deux épais sourcils et une tignasse bouclée à peine coiffée vous vont vite oublier ces deux jolis astres qui brillent pourtant de malice.

Non, malgré sa carrure et sa taille - dans les environs de 1m66 - ce n'est pas sa physionomie qui pourrait attirer le regard. A vrai dire, si quelqu'un devait se retourner sur son passage, ce serait plutôt à cause de ce manteau rouge qu'il porte tout le temps. Certes, il est un peu crasseux et abîmé par endroit, mais sa couleur criarde ne manque jamais de faire parler les curieux. Après tout, les toilettes sont rarement chamarrées dans les quartiers les plus défavorisés.
Quoiqu'il en soit, c'est presque à ce vêtement qu'on le reconnait à présent. Quand ses amis le voient apparaitre à l'horizon et appellent son nom, ce n'est pas grâce à ce visage pourtant familier qu'ils savent à qui ils ont affaire, mais bien à cause de ce rouge carmin qui se détache si étrangement de la sombre foule. Et puis, il l'aime tant, ce manteau, qu'on le voit rarement sans ! C'est après tout le seul vêtement digne de ce nom qu'il porte et avec, il se sent parfois un peu plus beau. Pourquoi s'ôter se plaisir ?


 
III. L'HISTOIRE.


 

| I. L E C O N T E

La première chose qu'une mère apprend à son enfant est de ne pas parler à un inconnu. C'est une lois absolue, un ordre, même. Alors, depuis tout petit, on nous habitue à la peur de l'étranger, de celui qui ne fait pas partie du cocon familiale. Néanmoins, quand la curiosité prend le pas sur la raison, se jeter dans la gueule du loup devient soudainement une si charmante option. Pas étonnant, alors, que le Petit Chaperon Rouge ai été si peu précautionneuse en empruntant le chemin qui aurait dû la mener chez Mère-Grand. Il faut dire qu'il y a tant de plaisir à ne pas faire ce que les grands vous dise ! Et puis, dans les bois, personne ne peut voir vos bêtises. Alors quand la bête s'est montrée, quel mal y avait-il, a-t-elle pensé, à parler au loup de l'endroit où elle allait ? Certes, avec méfiance elle lui a adressé quelques mots, mais le mal été déjà fait quand l'animal lui avait tourné le dos.
Une fois la chevillette tirée, la gamine avait scellé son sort. La bête, rusée, n'avait pas eu grand mal à la berner, déguisée en cette pauvre grand-mère qu'elle avait dévoré. Alors, après quelques mots échangés, le petite chaperon rouge ne fut qu'un lointain souvenir.


| II. L' H I S T O I R E


 
IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Fantine
Âge  : 20 ans
Autres comptes : nope, je suis toute fraichement arrivée.
Comment avez-vous découvert le forum : google
Comment trouvez-vous le forum : j'aime énormément le contexte et le design, bravo au staff !
Avatar du personnage : Poe Dameron de Star Wars (je ferais attention pour les tenues sur les avatars, promis)

 
 
FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Jeu 4 Fév - 23:23

Bienvenue !

J'apprécie l'idée de faire du chaperon un homme, c'est classe ! Bon courage pour ta fiche, je suis impatient de voir ce que ça va donner au final :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Ven 5 Fév - 15:22

BIenvenue parmi nous, petit chaperon rouge !

J'espère que tu te plairas ici ! Et fais attention au loup surtout :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Ven 5 Fév - 16:02

Merci à vous deux ♥ Je suis contente que l'idée vous plaise. Quant au loup je lui enverrais un pot de confiture entre les deux yeux on verra s'il fait le malin wesh èAé
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Ven 5 Fév - 17:11

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Mer 10 Fév - 20:13

Bienvenue et bon courage ! Si tu as des questions, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Dim 14 Fév - 20:11

Il a fallu peu de choses près pour qu'on est eu beaucoup en commun, mon brave !

Bienvenue en tout cas ! Très hâte de lire l'histoire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  Ven 19 Fév - 21:26



Tu es où ?



— Hey Fantino !

Tout d'abord, bienvenue à toi !!

Tu as commencé ta fiche il y a deux semaines. Rencontres-tu des difficultés pour la finir ou as-tu des questions ? :3 Tu peux poster une absence ou faire une demande de délai si tu ne penses pas pouvoir t'occuper de ton personnage prochainement.

Tiens nous au courant ♥

Bonne soirée ! —


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours  

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ❞ || En Cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-