Partagez | 
 

 Esmeralda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Esmeralda  Dim 22 Fév - 23:18



I. ESMERALDA.


• NOM : Chantefleurie
• PRÉNOM : Esmeralda Agnès
• ÂGE : 19 ans
• SEXE : féminin
• ORIENTATION SEXUELLE : bisexuelle
• MÉTIER : danseuse exotique de rue/voleuse
• SITUATION FINANCIÈRE : pauvre
• OCCUPATIONS/PASSIONS : la danse, la musique, la poésie
• GROUPE : Contes
• HISTOIRE D'ORIGINE : Notre Dame de Paris, Victor Hugo


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

Talentueuse • Malicieuse • Fière  • Charmeuse • Sincère • Têtue


Ce que Clopin dirait…

Esmeralda est une personne joyeuse, pétillante, qui croque la vie à pleines dents. Il est très facile de l’aborder. Un peu trop à mon goût. Elle adore faire de nouvelles rencontres. Cependant même si elle aime rencontrer pour partager avec de nouvelles personnes, j’ai remarqué qu’elle détestait les hommes en uniforme. Qu’ils soient de la police ou d’église, elle s’en méfie comme de la peste. Ce qui n’est pas plus mal. Plus ils sont loin de nous, plus nos esprit sont tranquilles.

Sinon, elle est toujours sincère, souriante et sympathique avec tout le monde. En particulier avec la famille. À ses yeux, la famille, la tribu, le clan, c'est sacré. Elle est loyale et dévouée envers nous. Digne de confiance, on peut toujours compter sur elle. Elle a grandi au sein de cette communauté qu'on montre du doigt ou qu'on essaie de loger dans des décharges. Mais le monde extérieur ne peut comprendre la richesse de notre peuple. Il n'y a pas de misère, mais de l'amour et de la fierté. Car, oui, elle est fière. Fière de ce qu’elle est. Pour la plupart, danser dans la rue, c'est bas, mais pas pour elle. Se produire sur « cette scène qu’est le monde » n’est pas donné à tout le monde, comme elle dit.

Et pour cause. Des années à perfectionner son art. Car la danse ne se résume pas à une suite de pas ou d’acrobaties. Non, ça demande de une certaine sensibilité et de l’ambition. Elle a toujours été doué dans ce domaine… La meilleure même. Certains la pensent prétentieuse et orgueilleuse. Mais cela est faux. Elle n’est pas comme ça. Elle est plutôt simple, appréciant les petits bonheurs que la vie lui offre.

Cependant, ne vous fiez pas à ses contagieux éclats de rire, elle peut se montrer une véritable tornade lorsqu’elle l’a décidé. D’un naturel courageux et audacieux, elle ne craint personne et n’hésite pas à ce qu’elle pense quitte à se montrer blessante ou insolente. Croyez-moi, j’ai déjà fait les frais de son caractère entier. Et même si je suis le chef actuel de notre clan et aussi celui qui l’a élevé, j’ai déjà dormi à la belle étoile après qu’elle m’ait refusé l’accès à la roulotte que nous partageons. Plus têtue qu’une mule et insouciante, lorsqu’elle a une idée, il est difficile de l’en faire changer d’avis. Pour ne pas dire impossible. Je sais que je la couve trop. Mais que voulez-vous ? J’ai dû mal à voir que l’enfant sans défense qu’elle était, a bien grandi. J’ai dû mal à me rendre compte qu’elle est suffisamment débrouillarde et maline pour se sortir de n’importe quelle situation. C’est pourquoi je peine à lui laisser la liberté à laquelle elle aspire tant. Mais il faut dire que le monde est rempli de mauvaises personnes et ça, elle refuse de le comprendre. Quand je vous disais qu’elle était têtue ! Sans compter qu’avec le temps, elle finit par remarquer que le regard des hommes changea lorsqu’il se posait sur elle. Et elle sait en tirer profit. Charmeuse, elle sait très bien jouer de ses atouts pour obtenir ce qu’elle veut, sans aller jusqu’à vendre son corps. Ça, non, elle ne mange pas de ce pain-là !


PHYSIQUE


Ce qu’un passant au hasard, dirait…

Au loin, mes oreilles perçoivent un son. Puis un autre. Et encore un autre. Ce rythme régulier, tel un battement de cœur, je tente de l’ignorer dans un premier temps. Mais il se fait de plus en plus persistant, si bien que mon ignorance se mue en intrigue. J’avance doucement à travers la foule qui s’est attroupée. Maintenant, ce rythme prend plus d’ampleur et me rappelle vaguement quelque chose. Il ressemble étrangement à celui produit par les foulards et accessoires des danseuses orientales ou exotiques.... Mais ici, en plein Londres... Ma curiosité est piqué au vif.

C’est à ce moment, qu’après m’être frayé un chemin parmi les passants, je la vois enfin. Plutôt petite de taille, pas plus d’un mètre soixante, toute frêle, menue, gracile. Malgré sa fine corpulence, la belle a des formes bien féminines. Petites formes, bien proportionnées à son corps mais bien présentes. Sa peau de couleur caramel donne envie de la croquer. Ses mains et ses bras délicats s’agitent sous mon nez tels des papillons virevoltants. Ses longs cheveux noirs et bouclés s’agitant au gré de ses mouvements souples, gracieux, de ses ondulations si sensuels, si érotiques, prometteurs d’ébats des plus exquis. Je reste pantois, bouche bée devant cet indécent spectacle qui s’offre à moi. Un seul mot me vient en tête. Magnifique !

Elle se retourne soudain et pose ses yeux d’un vert profond, sur moi. Ce regard, il m’hypnotise littéralement. Je plonge avec plaisir dans cet océan d’émeraude pour me laisser emporter par un tourbillon. A moins que ça ne soit son sourire enjôleur et charmeur….

Et voilà, le magnifique s’est envolé pour laisser place à des images bien plus lubriques. Je rêve de prendre possession de ses lèvres charnues et gourmandes, d’encercler sa taille fine de mes puissantes mains, de déchirer ce ridicule morceau de tissu qui recouvre sa petite poitrine mais qu’on devine bien ferme. Mes mains n’ont qu’une envie, celle de remonter le long de ses jambes galbées, de ses cuisses finement dessinées, de s’attarder sur son joli fessier rebondit que j’ai entraperçu lorsqu’elle tournais sur elle-même, faisant voler son jupon.

Je m’approche, sans même vous en rendre compte et tends la main pour espérer l’attraper au passage. Mais elle me file entre les doigts, en poussant un rire cristallin. C’est qu’elle se joue de moi la vilaine ! Mais je ne suis pas du genre à vous découragez pour si peu, d’autant que l’excitation se fait croissante. Cependant une question s’impose. Comment se saisir de la belle ? Avec un appât évidemment. Je sors machinalement de ma poche, ma bourse pleines de pièces. Et sans quitter des yeux l’objet de mes désirs de peur qu’il ne disparaisse, je lui présente telle une offrande à sa danse ou à sa beauté… Je ne sais plus trop. Ma tête tourne, mes sens sont exacerbés et mon sang pulse dans mes veines sous l’excitation de posséder cette fleur rare et sauvage.

Et cela semble fonctionner. Voilà que la belle se rapproche avec son sourire malicieux et son regard provocant. Elle s’empare de l’argent et … s’enfuit. Quoi ? Mais comment ? J’étais si près du but pourtant ! Loin de me laisser abattre, je la cherche du regard. Elle est là ! Un peu plus loin. Elle s’engouffre dans une ruelle. Parfait ! Elle ne pourra plus m’échapper. Je me précipite à sa poursuite, l’adrénaline me donnant des ailes. J’arrive dans la ruelle pour me retrouver face à un cul-de-sac. Son léger parfum épicé flotte encore dans les airs mais pas de traces de la danseuse. Je ne comprends plus rien, je tourne sur moi-même sans la voir, complètement désabusé. Etait-ce un rêve ? Une illusion ? Pourtant j’ai bel et bien été délesté de mon argent. Dur retour à la réalité. Et pour rien arranger, un rire cristallin que j’ai déjà entendu plus tôt, résonne à mes oreilles. La sale peste ! Elle ose se jouer de moi ! Je fulmine. La prochaine fois, je ne la raterai pas !


III. L'HISTOIRE.


LE CONTE.


Ce qu’un passionné de lecture dirait…

Spoiler:
 

Ce triste conte, vous le connaissez déjà. Comment non?... Bon et bien prenez place, je vais vous le narrer.

L'histoire se passe en 1482, à Paris, au moment de la fête des fous. Sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, danse une jeune et belle bohémienne du nom d’Esmeralda. Tous la regardent, l’admirent, l’acclament et la désirent. Tous. Et en particulier l’archidiacre Claude Frollo, qui depuis la cathédrale l’observe en secret. Et ce moment de notre histoire est le plus important, car il marque le début de la chute de nos deux protagonistes.

Frollo, complètement fou d’un désir bien trop longtemps refoulé, ordonne à Quasimodo, son pupille et aussi sonneur de cloche de la Notre-Dame, d’enlever la bohémienne et de la lui amener. Alors le sonneur de cloche suit la gitane et tente de l’enlever mais elle est sauvé par Phoebus de Châteaupers, le capitaine de la garde. Esmeralda tombe sous le charme du beau chevalier.

Le lendemain, Quasimodo ayant échoué dans sa mission, se voit infligé le supplice du pilori. Alors qu’il implore qu’on lui donne à boire, Esmeralda le prend en pitié et lui apporte de l’eau, bien qu’il ait tenté de s’en prendre à elle. Après cet acte de bienveillance, le sonneur de cloche tombe amoureux à son tour de la bohémienne. Frollo, quant à lui, est de plus en plus passionné, obsédé par la gitane. Mais aussi très jaloux du capitaine Phoebus. Il veut Esmeralda, il la désire plus que tout et va jusqu’à fomenter un plan pour l’avoir.

Il entend dire que la bohémienne et le capitaine ont rendez-vous. Il s’y rend également et les observe discrètement. Au moment où Esmeralda allait céder à Phoebus, l’archidiacre sort de sa cachette et poignarde le capitaine avant de s’enfuir, faisant ainsi croire que c’est la bohémienne qui a tenté de tuer Phoebus. Elle est donc arrêtée, emprisonnée et torturée. Pensant le capitaine mort, elle est complètement abattue. Et sous la torture, elle avoue tout ce dont on l’accuse.

Frollo, pensant la jeune fille à porter de main, lui rend visite pour lui avouer son amour. Il lui promet de lui sauver la vie si elle accepte de se donner à lui. Mais Esmeralda le repousse, n’ayant qu’un seul mot en bouche : Phoebus. L’archidiacre, fou de rage, fait condamner la bohémienne à la pendaison.

Alors qu’elle est emmenée à la potence, elle aperçoit Phoebus dans la foule. Il a survécu à sa blessure mais il s’est totalement détourné de la gitane sans lui adresser le moindre regard alors que le bourreau lui passe la corde au cou. Esmeralda en a le cœur brisé et se rend compte qu’elle a aimé un homme qui ne méritait pas. Submergée par son chagrin, elle attend la mort… Mais, ce n’est pas ce qui arriva. La jeune bohémienne se retrouve soudain dans les airs. Quasimodo est venu à son secours et l’emporte dans Notre-Dame en demandant le droit d’asile pour Esmeralda.

Pendant ce temps, « la famille » d’Esmeralda, qui ne sont en réalité qu’une bande de truands et qui veulent la délivrer, prennent d’assaut la cathédrale. Profitant du désordre, Frollo aide la bohémienne à s’échapper. Il lui déclare de nouveau sa flamme et lui promet de nouveau de la sauver si elle l’aime en retour. Encore une fois, elle le repousse. Fou de rage, il la fait de nouveau arrêter et condamner à mort. Cette fois, Esmeralda est bel et bien pendue, sous les yeux de Frollo qui jubile. Quasimodo, voyant le sourire sur le visage de l’archidiacre, comprend que c’est lui qui est à l’origine de la mort de la bohémienne et le précipite du haut de la cathédrale. Il se laisse ensuite lui-même mourir, tenant dans ses bras le cadavre d’Esmeralda.
Et voilà une fin bien sombre.


LA REINCARNATION.


Ce que la puppet master dirait…

Esmeralda voit le jour à Londres, dans une communauté de rejetés, de mis à l’écart… De bohémiens. Sa mère lui donne ce prénom à cause de ses grands yeux verts qui la regarde joyeusement. Ou bien peut-être à cause de ce livre qu’elle a lu… Esmeralda sera une douce, pleine de générosité et talentueuse danseuse. Voilà qu’elle était le rêve de sa mère. Cependant, elle ne peut voir son rêve s’accomplir. Elle tomba malade alors que la petite avait à peine 2 ans et mourut. Tout naturellement, l’enfant fut confier à quelqu’un d’autre. Plus précisément, à Clopin, un adolescent plutôt turbulent, qui passait son temps à désobéir et à s’attirer des ennuis. Etrange choix me direz-vous de confier un enfant en bas âge à une personne si peu responsable… Et bien justement ! L’adolescent n’était pas n’importe qui. Il était le successeur du chef et donc futur chef. Et si jusqu’à présent le dialogue pour lui faire entendre raison, pour le responsabiliser avait échoué, l’ancien pensait que mettre une vie entre ses mains lui mettrait également du plomb dans la cervelle. Ce qui fonctionna plutôt bien. La petite Esmeralda devint aussi précieuse que la prunelle de ses yeux. Il faisait tout ce qui était possible pour la rendre heureuse. Il lui offrait de beaux vêtements, des fleurs, passait des heures à l’éduquer, à la coiffer, à jouer avec elle, à la réconforter lorsqu’elle faisait des cauchemars… Rien n’était trop beau pour voir ce joli sourire illuminer le visage de sa princesse.

Les années passaient et la petite grandissait dans la joie et l’insouciance. Sa défunte mère ne lui manquait pas puisqu’elle avait son « grand-frère ». Quant à son père… Personne ne savait qui il était… Quelqu’un hors de la communauté que sa mère avait gardé secret… Mais là encore, son « grand-frère » était là, alors tout allait pour le mieux. Elle était pleinement heureuse. Mais parfois, elle rêvait au monde… Elle voulait sortir du camp bohémien pour se mêler aux autres… Même si Clopin préférait la garder en sécurité au camp, il dû se résoudre à l’emmener avec lui quelquefois, pour ne pas voir la tristesse sur le visage de sa princesse.

A chacune de leur sortie, le cœur d’Esmeralda se gonflait de joie. Elle était curieuse de tout, elle posait pleins de questions, elle s’amusait, elle rirait et elle dansait. Car oui, elle était une très bonne danseuse qui perfectionnait son art sans arrêt. Et danser sur cette scène qu’était le monde, voir tous ces visages émerveillés, étaient absolument grisant. Ce qui permettait à son grand-frère d’alléger quelques bourses bien trop pleines. Au fur et à mesure, elle apprit elle aussi à voler bien qu’elle préférait de loin danser pour gagner de l’argent.

Maintenant qu’elle était majeure, elle voudrait bien sortir en pleine ville, seule. Jusqu’à présent, les seules sorties qui lui étaient autorisées, ne se faisaient qu’en compagnie de son grand-frère. Il avait beau lui expliquer que les hommes étaient dangereux, elle refusait de comprendre, estimant qu’elle savait se défendre. Heureusement qu’il était là pour veiller sur elle, veiller à ce que personne n’ose poser la main sur sa princesse. Ce qui a tendance à l’étouffer… Aussi, elle se permet des escapades en solitaire, dès qu’il en a le dos tourné, en espérant qu’il ne l’apprenne pas.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Esme
Âge  : majeur depuis longtemps déjà
Autres comptes : Aucun pour le moment, en espérant que d’autres suivent.
Comment avez-vous découvert le forum : topsite
Comment trouvez-vous le forum : très beau
Avatar du personnage : Un original de Mugishirako. Et l'admin m'a gentiment donné l'accord pour réserver tous les fanarts d'Esmeralda de Disney. :)


FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Dernière édition par Esmeralda le Lun 9 Mar - 18:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
Messages : 1023
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: Esmeralda  Mer 25 Fév - 5:12

Bienvenue !

Pour ton avatar je viens de voir que c'est l'artiste Mugishirako.
Mais si tu le souhaites, tu peux aussi réserver les fanarts d'Esmeralda de Disney. J'trouve qu'elle ressemble assez à ton image actuelle, et je doute fortement que quelqu'un d'autre en ait besoin. Enfin c'est une idée pour si tu veux être libre de changer un jour x)

Bonne chance pour la suite ta fiche !

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmeralda  Mer 25 Fév - 20:09

Chalut!

Merci pour la recherche. J'allais la faire pour bien terminer ma fiche mais tu m'as devancé. :p Trop rapide pour moi.

Je n'avais pas envisager la possibilité de réserver les fanarts d'Esme. Si tu me donnes ton accord alors je veux bien. On ne sait jamais si un jour je trouve un autre fanart coup de coeur. :)

Merci pour tes encouragements. Je vais en avoir besoin vu que j'ai passé ma journée au lit avec de la fièvre... Je pense qu'elle sera terminé d'ici quelques jours. ;)
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
Messages : 1023
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: Esmeralda  Lun 9 Mar - 18:04

Hey !

T'inquiète pour le "retard", tu avais ton temps, comme tu as prévenu de toute façon :3

Ta fiche est parfaite ! Juste un petit détail, les réincarnations voient le jour dans Londres, sous la "protection" de The Writer. Il est donc possible que sa "famille" vienne de Paris, mais notre petite danseuse devra avoir vu le jour ici :3

Il y a juste ça ^^

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmeralda  Lun 9 Mar - 18:22

Ah oui, en plus j'y avais pensé avant de me repencher sur ma fiche et j'ai oublié en l'écrivant... Cervelle de moineau. :P Voilà, c'est modifié. :)
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
Messages : 1023
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
avatar
The Cheshire Cat
Chester Winks
MessageSujet: Re: Esmeralda  Lun 9 Mar - 18:27



Tu es validé !



— Et voilà \o/ Merci pour le changement, tu peux aller faire virevolter ton jupon dans ces rues huhuhu ~ —



Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie pas maintenant d'aller réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou une demande de liens qui déboucherait éventuellement sur un topic. Ensuite, tu peux créer une fiche pour gérer tout ceci. Si besoin, tu peux demander un logement, et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou d'autres demandes, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~



_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmeralda  Lun 9 Mar - 18:28

Félicitations et bienvenue parmi nous.
J'ai hâte de te voir en RP ♥
Tartelettes au citron et amour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmeralda  Lun 9 Mar - 19:06

Merci beaucoup à vous deux. Voilà pour vous deux: <3 <3.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Esmeralda  

Revenir en haut Aller en bas
 

Esmeralda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Confessionnal d'Esmeralda.
» Notre Dame de Paris
» BAMBOLEO BAMBOLEA • libre
» ESMERALDA REAGAN BETTLEY ► rita ora
» Esmeralda Di Vedova [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating Story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-