Forum rpg victorien fantastique

Avatar dessiné - 200*320
NC-18 Y-Y-H


VOTER

Liens utiles

Rumeurs

Suite à l'épidémie de tuberculose et à l’abus de sorcelleries au cours de cette triste période, les Pénitents, une milice sans pitié qui se veut la main armée de Dieu, parcourent toujours les rues. La Reine a-t-elle perdu la tête ou le contrôle ?

Nos portraits

Boites à trésors

    
Discord          Chatbox


Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mar 26 Juil - 19:34


Geoffrey d’Angleterre


• NOM : D’Angleterre.
• PRÉNOM : Geoffrey.
• NATIONALITÉ : Son nom devrait vous donner un indice.
• ÂGE : 17 ans.
• SEXE : Masculin.
• ÉTAT CIVIL : : Célibataire.
• MÉTIER : Prince ! Dans tout son éclat…
• SITUATION FINANCIÈRE : Royalement riche.
• OCCUPATIONS/PASSIONS : La beauté, l’extravagance, le luxe, la décoration d’intérieur, les vêtements, les bijoux, et les caprices…
• GROUPE : Civil.
• HISTOIRE D'ORIGINE : Aucune.


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE

Exigeant • Capricieux • Immature  • Perfectionniste • Extravagant • Prétentieux • Egocentrique • Susceptible • Franc • Sévère • Fier • Coquet • Elégant • Impatient • Contradictoire • Maladroit • Généreux • Naïf • Inconscient


Par où commencer… Le prince Geoffrey d’Angleterre n’a jamais été connu pour être quelqu’un de facile à vivre. Impatient, terriblement exigent et autoritaire, il n’a jamais hésité à faire un caprice pour obtenir les nouvelles raretés qui sont parvenues jusqu’à ses pupilles. Le prince a toujours détesté attendre et réclame toujours pour lui la perfection. A vrai dire, il aime les choses bien faites. Il est énormément pointilleux et n’accepte que ce qui n’a aucun défaut à ses yeux. Cela s’applique d’ailleurs sur les objets autant que sur les personnes. Il en faut donc beaucoup pour avoir sa satisfaction. Il exige un comportement irréprochable (Enfin… Encore faut-il savoir ce que Son Altesse considère comme un comportement irréprochable) et de grandes connaissances pour l’impressionner. Il est même parfois très dur et sévère envers ses interlocuteurs, n’hésitant pas à faire des reproches. Sur ce point, le prince est d’une très grande franchise qui peut parfois être blessante. Si une chose l’insatisfait, il le dit très haut et très fort. Néanmoins, il ne faut pas croire que ce soit pour lui un plaisir de faire des critiques. Ce n’est pas non plus pour se sentir supérieur qu’il en fait. C’est simplement son perfectionnisme qui se manifeste à travers cette honnêteté-là. Il a horreur du travail mal fait. Enfin, perfectionniste, le prince l’est extrêmement avec ce qui l’entoure, mais pas réellement avec lui-même. De plus, Geoffrey devient facilement insupportable si ses désirs ne sont pas rapidement comblés, faisant parfois preuve d’une grande arrogance et d’une indéniable impétuosité. Dans ce domaine, Geoffrey n’a jamais su se montrer raisonnable. Après tout, il est impensable qu’on puisse lui refuser quoi que ce soit, alors à quoi bon se limiter ? Il se montre donc parfois immature dans ses désirs et a tendance à se comporter comme un enfant gâté. Mais finalement, n’est-ce pas ce qu’il est ? Un enfant gâté ? Et il le restera tant qu’il obtiendra tout ce qu’il désire.

Par conséquent, le prince s’est même fait une étrange réputation. Si certains trouvent insupportable ses mille caprices, d’autres le pardonnent au vu de son adorable minois d’ange. Car en effet, pour beaucoup, Geoffrey d’Angleterre est encore un enfant, malgré sa dix-septième année d’existence. C’est son apparence encore jeune qui trompe et qui crée cette confusion. Aux yeux des autres, il est l’enfant gâté de la Cour, autant adulé que détesté. Et le prince est conscient des différents regards qui se portent sur lui. Il hait toutefois qu’on le critique, étant parfois même extrêmement susceptible – bien que, rappelons-le, lui n’aura aucun scrupule à le faire. Néanmoins, il sait aussi que personne n’est capable de lui faire des reproches une fois face à lui. Après tout, il ne faut pas oublier qu’il prince et membre d’une famille divine. Qui oserait donc insulter en face un enfant royal ? Geoffrey se le demande bien et serait très curieux d’imaginer la sentence de celui qui franchirait le pas.

Geoffrey d’Angleterre est aussi un prince en manque perpétuel d’attention. Il souhaite toujours qu’on le regarde, ce qui fait de lui un être particulièrement égocentrique. Pour cela, il utilisera ses mille caprices, son apparence extravagante et sa beauté… Il aime aussi se vanter – de quoi exactement, il ne le sait pas toujours – et a une attitude parfois exagérément prétentieuse. Et tout cela pour attirer le regard de ceux autour de lui, pour qu’ils l’admirent pourquoi pas, mais surtout pour ne pas qu’ils oublient qu’il est là. Et même lorsque finalement, on le regarde, il se sent toujours insatisfait. Il ne sait exactement pourquoi il a ce besoin de tant d’attention, ni pourquoi ce-dernier n’est jamais assouvi. Le prince a toujours l’impression d’être seul, peu importe tous les yeux tournés vers lui. Et peut-être est-ce vrai, d’une certaine façon… Après tout, jamais personne n’a cherché en lui plus loin que l’image d’un enfant gâté.

Car en effet, aussi impatient, prétentieux ou capricieux qu’il est, Geoffrey d’Angleterre n’a pourtant pas mauvais fond. S’il est égocentrique, il n’est pas pour autant égoïste. Certes, montrer de l’attention aux autres alors qu’il en demande déjà tant pour lui-même n’est pas toujours chose évidente. Néanmoins, il sait accepter d’apporter de l’aide aux autres quand on le lui demande. Être méchant envers quelqu’un ne lui a jamais fait particulièrement plaisir, et il se sent même parfois un peu coupable d’avoir été si dur envers certains. Malgré tout, sa fierté l’empêche de s’excuser correctement. Il est maladroit lorsqu’il s’agit de gentillesse, et ne sait pas exactement comment se comporter. Sa propre maladresse finit même par l’insupporter. Néanmoins, il n’est pas avare non plus, et peut même être très généreux s’il est de bonne humeur… Et s’il prenait conscience de la misère que subissent certains de son peuple, s’il se rendait compte des problèmes de l’extérieur de son beau palais, peut-être même que Geoffrey changerait radicalement de comportement.
Seulement voilà, le prince est inconscient. Les on dit ne l’ont jamais marqués. Si certains lui racontèrent à quel point les bas-fonds de Londres étaient peu fréquentables, il n’y prêtait pas une oreille attentive. Le luxe et la richesse sont des choses banales à ses yeux et il n’a jamais rien vu d’autre que la haute noblesse, le reste lui étant totalement inconnu. Geoffrey est naïf de croire que les autres vivent dans la même aisance que la sienne, une cuillère en argent dans la bouche. Finalement, il ne connait rien du monde, et il ne cherche pas particulièrement à le connaître, étant persuadé que tout est semblable à son palais. C’est là sa grossière erreur. S’il s’intéressait plus à l’extérieur, Geoffrey d’Angleterre se rendrait compte de bien des choses… Mais voilà, un prince reste un prince. Et pourquoi un prince quitterait son château si ce n’est pour sauver une princesse ? En voilà, une question farfelue…


PHYSIQUE


Malgré son caractère insupportable, le prince d’Angleterre a des qualités physiques que nul ne peut nier. Depuis sa plus tendre enfance, son Altesse a toujours ressemblé à un ange. Si quand il était petit, il était joufflu avec des joues roses, aujourd’hui ce sont ses cheveux doux et d’un blond lumineux, sa peau lisse et presque sans imperfection, son visage imberbe et aux traits réguliers, ses longs cils blonds qui donnent à son regard un air flegmatique, et bien d’autres caractéristiques qui lui donne cette beauté presque pure (à ne pas confondre avec sa personnalité bien sûr). Le fait est aussi que le prince n’a pas totalement atteint sa maturité, et malgré ses tout juste 17 ans, il fait un peu plus jeune qu’il ne l’est réellement. Cela accentue son aspect un peu innocent, si l’on puit le dire ainsi. De plus, il est assez petit pour son âge, et mesure dans les 1m55. Mais nous ne vous conseillons pas de le regarder de haut. Son Altesse a horreur qu’on le méprise. Enfin… Sa beauté pourrait être parfaite s’il n’y avait pas eu sa petitesse, et surtout, cette moue légèrement dédaigneuse presque toujours collée à ses lèvres. Cela lui donne un air arrogant et suffisant qui a bien fait d’agacer plusieurs de ses interlocuteurs. Sans compter que tout son corps suit cette allure prétentieuse. Enfin, disons plutôt qu’il a le port d’un prince, ce qui d’un côté est tout à fait normal au vu de son rang. Droit et fier, il se tient avec grâce et élégance. Son pas est assuré lorsqu’il marche. Il fend la foule sans se soucier des gens qu’il croise, aimant néanmoins qu’on se retourne sur son passage. Il faut dire que d’une certaine façon, cela rend Son Altesse encore plus désirable aux regards.

Cette beauté angélique est aussi sans aucun doute due aux nombreux soins qu’il met en se préparant chaque matin. Le prince Geoffrey est après tout aussi coquet que certaines dames ! De quoi faire rougir de jalousie beaucoup de ces nobles ladies ! Sans compter que sa garde-robe est sûrement l’une des plus extravagantes d’Angleterre. Le prince a en effet un goût particulier pour tout ce qui est démesurément cher, en particulier en ce qui concerne les bijoux. Il est toujours paré de rubis, d’argent, d’émeraude, de saphir, d’or ou de diamant. Mais n’allez tout de même pas croire qu’il est excessivement surchargé de colliers et de bagues ! Son Altesse sait doser l’élégance de ses bijoux et il est conscient qu’abuser de joyaux fait ressembler à un sapin de Noël ! Après tout, Geoffrey d’Angleterre est un expert de la mode, et ses goûts – malgré l’extravagance de certains de ses hauts-de-forme ou de ses vêtements – sont plutôt bons. Enfin, malgré tout il veille toujours à avoir le maximum de pierres précieuses tolérable dans sa tenue. Non qu’il veuille réellement montrer sa richesse, mais simplement parce qu’il adore les choses qui brillent ! C’est à peine s’il ne s’était pas percer les oreilles pour y ajouter un ou deux diamants ! Une chose est toutefois certaine : le prince ne veut jamais passer inaperçu. Que ce soit par ses bijoux ou ses habits, il veut mettre en avant son allure et sa beauté. Et tous savent que son allure et sa beauté sont déjà à elles seules loin de passer inaperçues.


III. L'HISTOIRE.


Pas de « il était une fois » pour le prince d’Angleterre. Après tout, sa vie n’a en rien l’allure d’un conte de fée. A aucun moment il ne dut sauver de princesse, jamais il ne fut frappé par une malédiction quelconque ou n’éprouva un amour impossible. A son grand regret, la vie de Geoffrey d’Angleterre est terriblement ennuyante et banale – du moins pour celle d’un prince.
Né 17 années après sa chère sœur aînée, il fut dès sa naissance un fils gâté et choyé. Toutefois, il ne fut pas le genre d’enfant auquel on accordait beaucoup d’espérance au vu de ses futures responsabilités de prince. Katherine d’Angleterre s’avouait déjà être une jeune fille talentueuse et en pleine santé. A elle seule, elle semblait pouvoir combler tous les espoirs du roi et de la reine. Il était donc évident aux yeux du couple royal que Geoffrey ne monterait pas sur le trône d’Angleterre. Par rapport à sa sœur, on ne fut donc pas aussi pointilleux avec lui sur son éducation, bien qu’on lui instruisît toutes les connaissances nécessaires dues à son rang. Pourtant, loin de là l’idée que ce petit prince ne fut pas quelqu’un d’aimé ! Au contraire, il le fut excessivement par la reine et la princesse. Elles lui cédaient tous ses désirs et l’habituèrent à être ainsi privilégié en toute circonstance. Il ne fut donc pas si étonnant de le voir devenir un garçon extrêmement difficile et exigeant. Enfant déjà, Geoffrey devenait insupportable lorsqu’il n’obtenait pas ce qu’il désirait. Mais on pardonnait tous les caprices de ce petit prince, sous prétexte qu’il était encore jeune et que son adorable visage attendrissait les cœurs. Oh oui, Geoffrey d’Angleterre était un enfant à l’apparence d’angelot… Et beaucoup trop de personnes confondirent son caractère avec cette charmante apparence.

Enfin, il faut avouer que la vie de Geoffrey d’Angleterre ne fut toutefois pas aussi insouciante et monotone qu’il ne le parait, car durant son enfance survint la folie du roi. Devenu dépendant de la sorcellerie et des maléfices, un chaos indescriptible avait envahi le palais royal. Tous étaient dans la terreur de devenir une victime malheureuse du souverain et de sa démence destructrice. Hélas, Geoffrey n’y échappa pas. Il fit partie des torturés de son propre père. Il n’était à l’époque qu’un enfant, et il fut incapable de se défendre, pas plus que d’autres ne savaient comment le protéger. Depuis, la magie terrifie le prince. Il tremble à l’idée qu’on puisse en user sur lui. Encore aujourd’hui, alors qu’il pense avoir oublié ce passé, des réminiscences viennent parfois hanter ses nuits. La mort du roi fut pour lui une délivrance. Il fut tellement reconnaissant envers sa sœur quand elle monta sur le trône. Il ne l’avait jamais plus aimé qu’à cet instant, alors qu’elle avait pris la décision de chasser et condamner la sorcellerie.

Ah, sa sœur… La magnifique Katherine d’Angleterre. Depuis qu’elle était devenue reine, elle ne faisait que le gâter davantage, et encore plus depuis la mort de leur mère. Sans doute souhaitait-elle qu’il oubliât ce passé malheureux, et il faut dire que ce fut chose plutôt efficace. A le regarder, c’était presque comme si rien n’était arrivé, comme si tout avait été rasé de sa mémoire, dénié. Geoffrey éprouvait pour Katherine une admiration sans limite. Elle qui était si belle, si resplendissante, si attentionnée envers lui… Et pourtant, parfois le prince trouvait son rayonnement trop agaçant, beaucoup trop éblouissant pour être supportable. Parfois, il détestait la voir si talentueuse et superbe. Il détestait la voir reine. Ce sentiment de jalousie s’était emparé de lui à l’aube de son adolescence. Il en avait assez qu’on le qualifiât de simple « prince frère de la Reine ». C’était devenu son titre et il le trouvait dérangeant. Geoffrey avait l’impression qu’il ne vivait aux yeux des autres que par le biais de sa sœur, et il trouvait cela fort agaçant. Bien souvent, il voulait se voir à sa place, sur le trône, le pouvoir absolu entre les mains, les regards tous tournés vers lui, le Roi. Être prince ne lui suffisait tout simplement plus, et il avait horreur de ce sentiment d’insatisfaction.

Car en grandissant, Geoffrey d’Angleterre fut bien souvent confronté à une émotion bien contrariante : l’ennui. Sachant que presque tous ses désirs étaient aussitôt comblés, les choses perdaient toute leur valeur à ses yeux. Il voulait faire de nouvelles découvertes, mais ne s’intéressait pas particulièrement au peuple, ni à la pauvreté, ni à la charité – du moins tant qu’on ne l’y incitât pas. Il ne connaissait du monde que les hautes sphères d’Angleterre. Le reste n’était pour lui que théorie, que des dires par ses professeurs et les personnes qui l’entouraient, et les mots ne le marquaient pas assez pour qu’il s’en émût. A la place, c’est dans les choses toujours plus rares – les seules choses qu’il connaissait encore une fois – qu’il se prit de passion ; les travaux d’orfèvreries les plus raffinées et les plus complexes, les tableaux des nouveaux artistes en vogue de Londres, les vêtements flamboyants et bijoux sertis de pierres précieuses. Mais voilà, le prince se rendait bien compte qu’il manquait quelque  chose à tout cela. Il portait en lui un éternel sentiment d’insatisfaction. Sa réputation le faisait passer pour un garçon gâté et capricieux, et peut-être souhait-il qu’on ait une autre image de lui que celle d’un prince superficiel.
Mais à force, même ces passions perdaient peu à peu leur intérêt. Ce constat s’imposait devant lui de manière lente, mais inexorable. Après tout, quelle était la valeur de quelque chose qu’on pouvait directement obtenir entre les mains ? C’est là qu’intervint sa nouvelle soif de pouvoir. L’idée de devenir roi lui donnait l’espoir de sortir de la monotonie et de l’ennui, de cette vie terne qui semblait s’installer de plus en plus chaque jour malgré lui. Il était certain que ce serait pour lui bien plus palpitant. Mais cela ne ressemblait qu’à des rêvasseries. Rien de bien concret. Car en dépit de son envie envers sa sœur, il continuait de l’aimer et de l’admirer, et préférait simplement calmer sa jalousie en étant toujours plus capricieux avec elle. Sans doute était-ce pour l’agacer elle aussi, pour qu’elle ne l’oublie jamais, lui, le petit-frère trop aimé et trop choyé.

Par la suite, le prince n’accomplit pourtant jamais rien de marquant. Non, en général il se montrait en simple spectateur face à son Royaume, un spectateur inattentif et détaché des évènements. Il se comportait comme si rien ne l’atteignait personnellement, et considérait que rien de tout cela ne le concernait. Pourtant Geoffrey d’Angleterre n’a jamais été aussi indifférent qu’il ne voulait le paraître. En réalité, il suivait tout d’un œil faussement désintéressé, en particulier lorsque les évènements concernaient directement sa sœur. La mise à mort de son premier mari, son mariage et sa passion pour le second, la naissance de sa fille… Katherine d’Angleterre vivait pendant que lui se prélassait dans l’ennui. Constat amère qui renforçait sa jalousie. Mais que pouvait-il faire exactement pour arrêter cette routine qui le gangrénait ? A part aller caprices sur caprices, entretenir sa réputation d’enfant exigent et impétueux, se passionner pour les biens toujours plus chers et plus précieux, rêver de pouvoir et de trône… Cela ressemblait à une vie pas si mal, après tout…


IIV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Bwarf… Juste Geoffrey, ça ira.
Âge : 17 ans, tout comme notre cher prince.
Autres comptes : //
Comment avez-vous découvert le forum : Grâce à votre partenariat avec Behind the Story.
Comment trouvez-vous le forum : Fort beau, ma foi ! Les reprises de contes font partie de mes péchés-mignons, sans compter que l’époque victorienne est celle qui me fait le plus fantasmer ! Forcément, ça a été le combo parfait ♥
Avatar du personnage : Original par Pixiv Id 568445 sur Zerochan.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
Denise Baudu
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 21
Localisation : Mon bureau au Bonheur des Dames ou notre maison à Luxury Square

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Co-gérante du Bonheur des Dames
Relations: M. Quertan - Mari ; Catherine Quertan - Fille ; Isobel Kernwall - Cliente régulière ; Oscar Cain - Connaissance
Denise Baudu
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mar 26 Juil - 19:48
Tiens, tiens... Notre cher prince Geoffrey d'Angleterre ! *révérence*

Je salue l'originalité de ton passage sur la CB qui fût des plus... Eclairant, si je puis dire. Merci beaucoup de ces compliments et d'avoir choisi ce prédef' au forum. (Gaudéric veille dans l'ombre, attention...)

Au plaisir de te modérer. :levellove:

_______________________________________________________
Red Lady
       
©️ So-chan sur SOS RPG

   
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mar 26 Juil - 19:53
Bienvenue ♥

Je te cache pas que j'ai beaucoup d'affection pour ce prédéfini, car j'ai adoré le faire même si je l'ai pas particulièrement imaginé plus développé que sur la fiche (histoire de ne pas te mettre la pression XD )

Je suis content de le voir arriver et j'suis impatient de voir ce que tu vas en faire *-*

Courage pour ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas !

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mar 26 Juil - 20:11
Ohoh ! Merci, merci !

Ealasaid → Tout s'éclaire sur mon passage, c'est bien connu. *meurt*
Et merci de me prévenir, je ferai en sorte de croiser mon cher beau frère le moins possible ~

Chester → J'espère que ma version de Geoffrey va te plaire, alors =3 . A vrai dire, je compte particulièrement développer un peu plus son caractère. Enfin, vous verrez déjà tout ça en temps et en heure ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mar 26 Juil - 22:05
Wesh
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mer 27 Juil - 12:55
Arg, juste quand je disais faire en sorte de croiser le moins possible monsieur mon beau frère...

(Wesh sinon 'w' )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mer 27 Juil - 12:58
Oukilé bow *w* !

Welcome \o/ !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mer 27 Juil - 13:57
Oh ! Un enfant gâté ! Un enfant royalement gâté, même ! Comme il est chou !

Soyez le bienvenu, votre Altesse ! J'espère que vous vous plairez ici et serez validé rapidement, afin de faire trembler la cour de tous vos caprices ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mar 2 Aoû - 9:33
William > Bien sûr que je suis beau.

Isobel > Pas d'inquiétude ! C'est avec plaisir que je ferai trembler la Cour de tous mes caprices, comme vous le dites si bien ♥️

Merci encore sinon :music:
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Jeu 11 Aoû - 16:04
Coucou petit prince !

Ton délai de deux semaines est dépassé. Ceci dit, j'ai vu que dans ta fiche tu disais être en vacances et avoir parfois du mal avec ta connexion, donc j'imagine que tu as besoin d'un délai ?
Pour la formalité, est-ce que tu peux me donner le nombre de jours ou de semaines dont tu as besoin si c'est le cas ?

EDIT : Demande de délai confirmée sur la chatbox o/

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Mer 31 Aoû - 17:24
Salut ♥

Je ne sais plus exactement ce qu'on avait convenu sur la chatbox, mais il me semble que ton délai était jusque fin août ? Est-ce que tu as des nouvelles depuis ?

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Ven 2 Sep - 23:27
Bonchoir :3

Flash info du soir: Geoffrey m'a chargé de vous dire qu'il avait quelques problèmes d'internet avec son ordinateur et qu'il ne peut donc pas s'occuper de sa fiche pour l'instant mais qu'il vous tiendra au courant dès qu'il y aura du neuf (par moi ou par lui même)

Voilà voilà, c'était les infos du soir, bonsoir~
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1014
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Lun 5 Sep - 14:45
C'est noté, merci ♥


_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Civil modo'
avatar
Messages : 100
Date d'inscription : 27/12/2015
Age : 23
Civil modo'
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Lun 5 Sep - 14:54

Tu es validé !



Bienvenue ! Je dois dire que c'est une très jolie fiche. Tu as fait quelques fautes (d'inattention, à mon avis) mais vu la longueur de la fiche, je ne vais pas trop t'embêter avec ça ! Encore bienvenue parmi nous, monsieur le Prince :)


Tu peux maintenant aller rp sur le forum ainsi que sur la chatbox (sans en abuser). N'oublie surtout pas d'aller tout de suite réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou de liens. Ensuite, tu peux créer une fiche de lien pour gérer tous tes nouveaux copains. Puis, si besoin, tu peux demander un logement quand tu seras bien lancé(e). Tu as la possibilité t'inscrire sur la liste des métiers si tu es commerçant(e) ou médecin. Si tu fais parti d'un organisme particulier, comme par exemple Scotland Yard ou le Palais des Fleurs, tu y seras ajouté automatiquement.
Et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou des questions, n'hésite pas à contacter l'administration.

Amuse-toi bien !

Le staff ~



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~ Lun 5 Sep - 18:44
Oh, merci du compliment ! *^* (Et désolé pour les fautes, huehue owo)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Dear Prince... How can you be so fabulous ? ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dear Journal ~
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» [ANIME] Dear Boys : Présentation
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné
» ☴ oh dear, we are in trouble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: