Forum rpg victorien fantastique

Avatar dessiné - 200*320
NC-18


VOTER

Liens utiles

Rumeurs

Suite à l'épidémie de tuberculose et à l’abus de sorcelleries au cours de cette triste période, les Pénitents, une milice sans pitié qui se veut la main armée de Dieu, parcourent toujours les rues. La Reine a-t-elle perdu la tête ou le contrôle ?

Nos portraits

Boite à trésors

Discord


Cyr - Sad birds still sing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Cyr - Sad birds still sing Sam 10 Mar - 22:55


I. CYR DE VERE

 

 • NOM : De Vere
 • PRÉNOM : Cyr
 • NATIONALITÉ : Anglaise
 • ÂGE : 20 ans
 • SEXE : Masculin
 • ÉTAT CIVIL : célibataire hésitant
 • MÉTIER : Fils de noble, artiste distrait et contrarié
 • SITUATION FINANCIÈRE : Aisée
 • OCCUPATIONS/PASSIONS : La peinture et les courses de chevaux
 • GROUPE : Civils
 • HISTOIRE D'ORIGINE : /


II. LES DESCRIPTIONS.


CARACTÈRE


 Sensible • Créatif • Rêveur • Indocile indécis  • Artiste • Maladroit



L'on n'attendait pas grand chose d'un troisième fils, d'un de ces enfants que l'on destine par défaut à un mariage sans histoire ou à une vie d'ecclésiaste. L'on n'attendait pas grand chose de Cyr qui pourtant a réussi à décevoir.

Irréductible créatif à l'esprit nourri par l'éducation que peuvent se permettre les puissants, il aurait voulu et pu être créateur de machines et d'innovations si on ne lui avait martelé que le travail est une affaire qui abaisse sa condition. À défaut de pouvoir aider à construire l'avenir, cependant, Cyr rêve d'ailleurs. Il peint des paysages affolants et splendides, des vaisseaux volants et des routes vers l'infini. Dans son atelier, les vapeurs de pavot se mêlent à celles des peintures. Sur ses lèvres, elles prennent le goût unique d'une nostalgie pour des lieux jamais visités, des époques passées sans que sa vie ne les ai croisées.

Cyr, il est sensible – un peu, un peu trop même. Il n'aime pas la misère et les barrières, ni celles réelles ni celles des classes sociales. Alors il rue dans les brancards – un peu, pas beaucoup, parce que le moindre mot d'une personne qu'il apprécie le renvoie à ses doutes et ses craintes. Indocile indécis, ses rébellions sont de papier trop vite froissé. Elles suffisent à lui valoir le dédain d'un entourage élitiste, vite hautain.

Entre les élégances de la cour et les austérités de l'Eglise, le jeune noble balance en équilibre instable avec ses dilemmes. Il ne veut pas de cette vie. Il ne veut pas porter la croix à laquelle il peine à croire assez pour devenir homme de foi : Dieu, il y croit quand il a le temps ou quelque chose à lui reprocher. Il ne veut pas d'un mariage, pas quand il sait, du fond de tout son déni, ne pas aimer les femmes autrement qu'en peintures encadrées. Mais il n'y a pas d'autre option, pas d'autre chemin, pas de mur à sauter cette fois – juste la sensation qu'il perdra ce combat.

Alors, pour semer la sensation du piège que le destin ferme sur lui, Cyr plane avec tout ce qui pourra l'emmener loin – alcool et opium et galop de chevaux lancés en course... Parce que faute d'ailes, il s'envole comme il peut.


PHYSIQUE



Il aurait dû être parfaitement façonné, Cyr – une statue de marbre pâle et d'or filé. Ciselé par une ribambelle de maîtres à danser et à escrimer, son mètre soixante-six se découpe en formes harmonieuses, en un réseau discret de muscles fins qu'il tend à négliger si personne ne le pousse à le cultiver. Sous la peau d'une blancheur préservée, symbole d'une noblesse abritée, les clavicules se découpent en traits élégants, surmontent un torse bien dessiné et une taille légèrement marquée. Des années d'équitation l'ont doté de jambes élancées en plus d'une élégance de cavalier-né. Au-dessus des atours riches dont on le drape, son visage s'annonce tel un tableau classique, son ovale régulier entouré d'une longueur de mèches à la blondeur d'or filé. Alors oui, il aurait dû être parfaitement façonné Cyr...

… si ce n'est que quelque chose a mal tourné. Même lorsqu'il se fait poupée sage que les ordres parentaux habillent à leur gré, le rêveur emporte un air à l'ouest, clairement visible au fond d'un regard gris trop transparent. Dans ses iris, on lit aisément tous ses émois et toutes ses maladresses. Cyr, il s'en est convaincu, il était né pour être sur le dos d'un cheval, sous les ailes d'une machine à la Da Vinci. Cyr, il s'en est convaincu, il était né pour être ailleurs, pour être libre. Mais sur terre et dans la foule de ses pairs, les regards insistants le font trébucher et bredouiller. Les cols serrés étranglent ses mots et ses pensées.

Intrus dans son propre cercle social, dans sa propre peau, Cyr la transforme à sa façon. Les mémos et les mots de poésie se succèdent sur ses avants-bras, entre les tâches de peinture et les schémas d'inventions improbables. Les domestiques ont ordre de les laver à vue, bien sûr, parce que ça fait mauvais genre – au moins autant que la paille dans sa chevelure quand il revient des écuries. Les parfums d'opium et d'absinthe aussi doivent partir, comme la fragrance tenace de fumées variées qui se love au tout creux de sa nuque comme un appel à se sauver vers des ailleurs hallucinés. Contre les cernes qui peignent ses yeux et contre l'air d'être ailleurs du jeune homme, cependant, leurs savons ne peuvent rien.

Alors Cyr, certains soirs, les ombres sur ses clavicules ressemblent à des fractures, des fissures à cœur ouvert - et tous les habits brodés d'or du monde ne parviennent à le masquer.

III. L'HISTOIRE.


« Ah oui, le dernier né des De Vere ! » Il est prestigieux, le nom des De Vere avec sa noblesse aux racines perdues dans le temps. Il est prestigieux et glorieux mais un peu moins, quand on n'est que troisième fils d'une lignée aussi illustre soit-elle. Alors Cyr, quand il naît, on le connaît par son nom et on oublie son prénom sitôt le baptême passé. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il est cet enfant arrivé tard, presque en retard – mais avec des yeux grand ouverts sur le monde, dira une marquise, en jurant qu'on y trouve des reflets d'améthyste. En grandissant, il les perdra pour une pluie perpétuelle au fond de ses iris.

« Cyr, il a la chance de pouvoir devenir ce qu'il veut » entendra-t-il un jour déclarer l'un de ses aînés à l'autre. Les mots illuminent son visage de chérubin quelques mois, une année tout au plus – le temps que les cours d'étiquette et les règles de bienséance le rattrapent et l'enchaînent fermement. Parce que les jeunes nobles ne travaillent pas, même à des projets prestigieux. Parce que les jeunes nobles ne dorment pas à la belle étoile, même pas dans le jardin familial. Parce que les jeunes nobles ne lèvent pas le nez pour regarder les oiseaux passer, ne retroussent pas leurs manches, ne dessinent pas hors des heures dédiées à l'art, ne reviennent pas desdites heures les cheveux barbouillés de bleu et de violet, ne chantent pas dans la bibliothèque familiale, ne rient pas avec les garçons de cuisine, ne grimpent pas aux arbres. Parce que les jeunes nobles ne deviendront pas inventeur comme Da Vinci, ingénieur, médecin, certainement pas explorateur ou voyageur.
Parce que les jeunes nobles, même troisièmes fils, ne deviennent ce qu'ils veulent que dans les limites de ce qui est acceptable.
Et les limites de ce qui est acceptable sont étouffantes.

« Je ne sais pas ce que j'ai raté avec cet enfant. » Cyr a quinze ans quand cette déclaration devient la façon dont son père l'introduit presque systématiquement. Le blond de sa crinière peine à tenir en place malgré les efforts des serviteurs : il sent les écuries dans lesquelles il s'échappe, porte des brins de paille ramenés de ses courses à cheval. Sa peau d'albâtre perd sa dignité de statue grecque quand il la couvre de mots et de mémos et de schémas, de tâches de peinture et de fusain.
Il étouffe.
Le palais merveilleux de son enfance rétrécit alors qu'il grandit. Le besoin de partir le déchire. Il faut qu'il se sauve, pour être sauvé – sinon, du fond de son être il le sait, il finira comme ses aînés, ces oiseaux nés dans des cages dorées qui pensent que voler est une maladie. Mais les murs de la demeure familiale sont hauts et bien gardés. S'enfuir sur le dos d'un coursier est vite compliqué. Les nuits de bal, quand le monde devient un cauchemar, Cyr se prend à croire qu'il sera mort de l'intérieur des années avant qu'on ne l'enterre.

« Mon plus jeune fils est un artiste » explique sa mère avec ce sourire pincé, mélange d'amour maternel et d'exigences non satisfaites. Elle aurait voulu mieux pour son rejeton – un talent à l'épée, une éloquence d'orateur, un charme de courtisan.
Mais Cyr peint et sculpte comme d'autres hurleraient. Avec l'expérience, les œuvres qu'il produit comme des bouteilles jetées à la mer prennent des formes plus familières à qui sait lire dans les âmes. Les paysages impossibles de contrées imaginaires dans lesquelles il aurait voulu naître et vivre ont toutes les nuances de sa mélancolie. Les esquisses brouillonnes et sauvages au fusain crient le besoin de liberté que l'on a si fermement muselé. Dans ses sculptures d'argile, il retrace sur les corps toutes les traces de doigt qu'il peut presque sentir sur son propre corps – toutes les influences, toutes les marques par lesquelles on le façonne.
Barrière moins matérielle et plus tenace que tous les remparts, des vapeurs en tous genre rôdent dans son atelier. Elles sentent la peinture et le pavot. Quand il les laisse le bercer, le jeune homme y voit des mondes entiers hallucinés. Alors qu'il plane à cinq mille pieds à force de drogues et d'insomnie, il se demande de quelle nuance est son sang bleu, quand il y ajoute les nuances d'une absinthe verte comme un poison trop exquis.
Dans une bibliothèque de carnets, il dessine des villes et des véhicules volants, retrace les ailes d'Icare et des dragons de bronze. Il pourrait faire plus, il le sait. Il pourrait concevoir et fabriquer, si la noblesse de sa naissance ne le laissait pieds et poings liés. Il pourrait changer le monde – ou essayer. Mais faute de pouvoir créer, il se détruit.
Cyr, il rêve de magie et d'alchimie, d'interdits et de pouvoir trop grands pour lui. Quand la lucidité le rattrape parfois, il se prend à remercier les chaperons qui empêchent toute personne de trop l'approcher - parce que si on l'embrassait, il le jurerait, ses lèvres trahiraient le goût des philtres de vision et de divination qu'il consomme pour noyer ses démons.

« Oh, Cyr est un grand timide. Impossible de lui faire dire s'il attend de rencontrer l'élue de son cœur ou s'il n'ose pas avouer qu'il voudrait rentrer dans les Ordres. » Il hurle intérieurement chaque fois qu'il entend ces phrases. Il ne sait pas qui les a prononcés en premier mais ils se répandent depuis aussi vivement que l'épidémie de tuberculose des derniers mois. En cette poignée de mots, il voit l'étau qui aura sa peau.
Parce que Cyr, il voit bien qu'il n'aime pas les femmes. Alors, de crainte d'une révélation qui le renverserait, il ne regarde surtout pas les hommes, sait-on jamais. Sur un malentendu, il pourrait être sauvé de ses propres désirs, qui sait ?
Parce qu'aussi Cyr, du fond de son être, il l'admet : si Dieu vit dans le cœur de chacun de ses croyants, sa divinité est morte sur sa croix, en lui. C'est de Sa faute, aussi, qui laisse mourir les siens et tue les sorciers qui guérissent les malades, qui le fait rêver d'ailes dans sa cage dorée. C'est de Sa faute aussi, si Cyr n'a plus la Foi que quand il a quelque chose à Lui reprocher. Et tant pis s'il doit finir en Enfer : l'Enfer, quelque part, l'a déjà depuis longtemps rattrapé.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Illy
Âge : 25 ans
Autres comptes : /
Comment avez-vous découvert le forum : Par Will'~
Comment trouvez-vous le forum : Beau et bien construit !
Avatar du personnage : OC by Green0205

 
FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Sam 10 Mar - 22:57
Coucou toi :tropgénial:
Olala dès la première phrase c'est accroché c'est fait, vivement la suite ** !

Bon courage pour ta fiche :ohcute:
Revenir en haut Aller en bas
Baron Samedi
avatar
Messages : 392
Penny Black : 644
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
Baron Samedi
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 4:20
Je partage cet enthousiasme ! Je prendrais ta fiche en main dès qu'elle sera parée, et je me permets d'ores et déjà de rendre hommage au style, très à mon goût. ;)

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 9:08
Merci à tous deux de l'accueil ! J'espère que la suite vous plaira tout autant :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1062
Penny Black : 966
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 11:47
Bienvenue :D !

Quand tu auras fini ta fiche, n'hésite pas à aller le signaler dans le sujet prévu à cet effet.

Je suis curieux de voir ce que vous allez faire avec William en tout cas :tropgénial:

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 11:54
Merci !

Et c'est justement fini et relu~ J'espère que la lecture vous plaira :danse:
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Messages : 37
Penny Black : 60
Date d'inscription : 16/12/2017
Localisation : Sur ton étagère.
Admin
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 14:23
Permets-moi encore de te souhaiter la bienvenue parmi nous Cyr, et beau personnage que voilà. Autant que Chester j'ai hâte de pouvoir voir ce que vous nous réservez avec William.

Amuse-toi bien et bon séjour ~
Revenir en haut Aller en bas
Hansel
avatar
Messages : 63
Penny Black : 220
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Inspecteur en chef à Scotland Yard
Relations:
Hansel
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 17:56
Hey ! Bienvenuuuuue ! \o/
Encore une bien jolie fiche, la foi *-* Je vais vraiment finir par complexer x'DD
En tous cas, bon courage pour la validation et au plaisir de rp avec toi sur le forum :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Dim 11 Mar - 18:24
Merci encore de votre accueil et des compliments, ils me vont droit au coeur ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Baron Samedi
avatar
Messages : 392
Penny Black : 644
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
Baron Samedi
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Lun 12 Mar - 6:32
C'est à nous je crois, c'est que j'en ai eu des rendez-vous pour de nouveaux arrivants ce soir, et cette dernière lecture de la soirée n'est pas des moindres !

D'abord et avant tout, chapeau bas pour les tournures de phrases, juste ampoulées comme je les aime et ça colle totalement avec le personnage, mes compliments. J'ai particulièrement apprécié la partie Physique, les descriptions sont ciselées avec précision, et riches de sens pour la compréhension du personnage dans son essence, excellent. Le personnage, parlons-en, est tragique et dramatique à souhait, et il pourrait bien croiser monsieur le Baron dans une quelconque fumerie clandestine, pourquoi pas, comprenez que j'apprécie. Il y a des illusions brisées, une vie désabusée, des espoirs déçus, c'est furieusement humain, les tournures élégantes et le vocabulaire habile.
Ajoutez à ça quasiment aucune faute (une toute petite au début du deuxième paragraphe du Caractère, pour pinailler), des accords et autres subtilités sont maitrisés sans problème. Pour moi c'est validation immédiate, avec tapis rouge et lampions.


Chester ! The Book ! J'exige la validation immédiate de ce monsieur !!

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Lun 12 Mar - 18:05
La petite faute a été traquée et corrigée~ Et je crois que je vais finir par juste fondre en flaque de guimauve face à tous ces mots doux :hihi: Merci beaucoup <3
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Messages : 37
Penny Black : 60
Date d'inscription : 16/12/2017
Localisation : Sur ton étagère.
Admin
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Lun 12 Mar - 18:57

Bienvenue parmi les nôtres!



Bonsoir Cyr :wouah:

Et bien je crois que tout a été dit et qu'il ne nous restait qu'à te valider.  Je n'ai rien à redire, ton style fait l'unanimité, Jeremiah à parfaitement décrit les qualités de ta plume tout à fait prenante, et nous avons grande hâte de pouvoir suivre tes aventures.

Amuses-toi bien parmi nous et bon séjour sur Rom !


Tu peux dès à présent faire tes demandes sur le forum. N'oublie surtout pas d'aller tout de suite réserver ton avatar, afin d'être unique en ton genre. Nous nous occupons d'ajouter automatiquement sur la liste l'origine de ton personnage s'il est réincarnation.
Si tu n'as pas encore de partenaire(s) en vue, tu peux faire une recherche rp et/ou de liens. Ensuite, tu peux créer une fiche de lien pour gérer tous tes nouveaux copains. Puis, si besoin, tu peux demander un logement quand tu seras bien lancé(e). Tu as la possibilité t'inscrire sur la liste des métiers si tu es commerçant(e) ou médecin. Si tu fais parti d'un organisme particulier, comme par exemple Scotland Yard ou le Palais des Fleurs, tu y seras ajouté automatiquement.

Et enfin mais surtout, si tu as des suggestions ou des questions, n'hésite pas à contacter l'administration.

Bon jeu,

Le staff.



Revenir en haut Aller en bas
Baron Samedi
avatar
Messages : 392
Penny Black : 644
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
Baron Samedi
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing Lun 12 Mar - 20:43
Yeaaaaaaaah !! :crazy:

Bienvenu à bord maudit peintre, que l'esprit baudelairien guide ta main. ::tapepc::

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cyr - Sad birds still sing
Revenir en haut Aller en bas
Cyr - Sad birds still sing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 03. [Appartement Robertson] Let's sing together.
» 03. Sing if you can...!
» Who can sing for me ? [30/01 21h10]
» 05. Sing !
» « Up with the birds » ~ PV Louis (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: