Forum rpg victorien fantastique

Avatar dessiné - 200*320
NC-18


VOTER

Liens utiles

Rumeurs

Suite à l'épidémie de tuberculose et à l’abus de sorcelleries au cours de cette triste période, les Pénitents, une milice sans pitié qui se veut la main armée de Dieu, parcourent toujours les rues. La Reine a-t-elle perdu la tête ou le contrôle ?

Nos portraits

Boite à trésors

Discord


Saut de chat (En cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches en cours
avatar
Messages : 4
Penny Black : 15
Date d'inscription : 14/03/2018

Feuille de personnage
Métier/Occupation:
Relations:
MessageSujet: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 18:16


I. Joachim Lester


• NOM : Lester
• PRÉNOM : Joachim —dit Le Petit Chat Blanc sur scène—
• NATIONALITÉ : Britannique du moins on le suppose, car ses origines demeurent incertaines.
• ÂGE : 26 ans
• SEXE : Masculin
• ÉTAT CIVIL :  Célibataire / bisexuel
• MÉTIER :  Danseur, chanteur et acrobate masqué au cirque.
• SITUATION FINANCIÈRE : Précaire et instable
• OCCUPATIONS/PASSIONS : Joue parfois au mercenaire et au mauvais garçon pour camoufler sa vie de bohème.
• GROUPE : Littérature
• HISTOIRE D'ORIGINE :  Notre Dame de Paris — Esmeralda


II. LES DESCRIPTIONS


CARACTÈRE


Espiègle • Charmant • Loyal  • Affectueux • Audacieux • Naïf • Capricieux


Bourrasque, lumière vive, courant capricieux et tumultueux. Il fait des vagues en offrant des rires discrets, des sourires doux et insouciants. Ses pieds sursautent, ses jambes s’allongent, ses bras s’élèvent vers le ciel avec l’aisance d’un chat orgueilleux. Ses yeux défient les étoiles ou les nuages, et rêvent… De tissus légers, de vent bienveillant et de soleil doux. Le parfum d'une mer heureuse et hors de portée se glisse dans les plis de ses cheveux. Dans son sang, brûle l’ardeur des pays du sud, lointains, où la chaleur étouffe et illumine les corps. Les battements de son cœur, de ses hanches et de ses pieds récitent de psaumes étrangers... Aux charmes tantôt épicés, tantôt sucrés.

Joachim a la patte agile d’un jeune chat aventureux, mais ne possède pas le regard sage du matou aguerri. Fougueux, ses danses virevoltent, éternelles insatisfaites, jamais retenues bien longtemps. Le jeune chat pourtant sait combien il est dangereux de fermer les yeux et de se laisser porter par la valse que lui souffle le vent. La danse de sa vie est entravée par la saleté des ruelles, la pauvreté, mais plus encore par ces regards qui scrutent la moindre erreur pour s'offrir le droit de dévorer tout entier l’individu qui se serait laissé perdre. Un instant, il voudrait flotter sans craindre d’être attrapé par des mains glacées. Quand obtiendra-t-il le droit d'embraser la scène, d'embrasser la foule ?

Alors le Petit Chat Blanc se faufile dans la nuit, caché dans l’ombre des lieux chauds, il s’amuse à devenir lui-même — ou bien se découvre-t-il toujours un peu plus chaque soir. Le chat blond, élégant, à la recherche de caresses peut parfois avoir la subite envie de sortir les griffes. Joachim aime les dangers de Londres, qui mordent et font frissonner. Il aime l’inconnu… Et les inconnus. Des compagnons incongrus pour danser : sur le sol marbré, les pavés humides de la rue ou dans les draps chauds d’un lit anonyme. Des inconnus contre qui échanger des coups.

Joachim est un sourire. Ensoleillé ou frileux, mais jamais la courbe de ses lèvres ne retombe. Elle se soulève, toujours pour inhaler un espoir fébrile et se l'approprier. Dans ses yeux bleus, brille l'inébranlable volonté d'y croire : chaque jour sera un peu plus beau. Le feu qui brule en lui, qui carbure, ardent, et lui offre la force de tournoyer, ne s'éteindra jamais. Même la pluie ne peu qu'alimenter les flammes. La tristesse, Joachim la fuit comme la peste. Il ferme les yeux lorsqu'elle approche. L'ignore lorsqu'elle griffe son dos ou étreint son cœur. Ne jamais affronter son visage : Un visage qui pourrait le faire basculer dans le noir pour toujours.

Alors Joachim cherche des distractions et s'y noie, s'y oublie parfois. Il est un rayon de soleil perdu dans un Londres trop sombre. La foule se nourrit de son éclat et Joachim offre ses sourires pour agrandir ceux du public. Il est le héros du bonheur : sa justice danse et chante. Certains le dévorent à grandes bouchées, sans pitié... Mais Joachim se laisse faire pour obtenir des faveurs et oublier que la misère plane, non loin de lui et pourrait l'enchaîner.

L'amour de Joachim est aussi loyal que volatile. Etrange et pourtant, son cœur a des ailes qui le mène partout, n'importe où. Ses vraies amours sont bien souvent désastreuses et douloureuses, mais Joachim n'apprend pas et se plait à se jeter avec avidité dans la gueule du loup. Il oubliera rapidement les morsures, glissant lui-même des griffures passionnées. Il trouvera un autre corps à chiffonner. Ses désirs, bien souvent, sont des émulsions subites. Incontrôlées mais surtout amusées. Mesquines et rapides. Sans doute un autre destin aurait fait de lui une Fleur très prisée, mais bien trop attaché à sa liberté, il butine en riant. S'accapare des corps et des soupires qui ne lui sont pas destinés. Et de son amour généreux il obtient des récompenses agréables.

Les courants d'air du cirque déplaisent parfois à Joachim, car ils transportent trop facilement les odeurs vraies d'un monde qui glisse toujours davantage dans la vase. Ces vils émanations viennent se glisser dans les pores de sa peau et s'accrochent à lui, comme pour le retenir dans la misère. La crasse qui l'englue et le terrifie. Il s'échappe, volant dans des bras désirants, les arômes de la richesses.


PHYSIQUE


Grand mais en rien imposant, Joachim a un corps fin et délicat qu’on rêve d’effleurer, de caresser pour satisfaire une curiosité dévorante. On tente d’imaginer la douceur de cette peau pâle qui lui donne des airs princiers. Il a ce joli menton, ces pommettes roses et lisses, un recoin de sourire irrésistible, de grand yeux bleus qui vous mordillent le cœur. Joachim est beau, il le sait et se délecte du regard des autres. En joue beaucoup. Possiblement trop. Il possède ce genre de beauté qu’on attribue à plus grand que lui. Alors, coquet, il entretient l’illusion avec un malin plaisir. Il apprécie de pouvoir déguiser ses étranges origines sous l'apparence bénie que ses géniteurs inconnus lui ont octroyé.

Les fins traits de son visage camouflés sous un masque légers, il accompli ses acrobaties en s'habillant de lumières qui glissent sur les tissus transparents et légers. Ses cheveux clairs ondulent sous les coups de vents, les coups de têtes qui poursuivent les sursauts de son corps qui s'étire, s'étend. Ses longues jambes s'emmêlent mais jamais ne se gênent. Les doigts de ses mains s'élèvent pour effleurer les nuages. Si léger, Joachim vole, flotte, effleure à peine le sol et s'évapore, comme une brise éphémère venue éclairer la nuit.

Des muscles déguisés sous une peau douce et pâle, lui permettent de glisser sous les étoiles du chapiteau, d'accomplir des prouesses dont on ne l'imaginerait pas capable. Ses hanches sursautent, soupirent, hurlent aussi. D'un claque vif des mains, lorsque ses pieds nus martèlent sans bruit le sol, son sang brûle d'une vie qui n'est pas née dans la vieille Europe. Une étrange alchimie s'opère, contre nature peut-être.  


III. L'HISTOIRE


Il aura toujours l’impression de se souvenir du regard de sa mère. Il croit se souvenir de sa voix, qui le berce. Il entraperçoit ses longs cheveux et ses longs cils, ses lèvres rosées… Il pense sentir la peau douce et chaude. Mais ce sont les formes de n’importe quelles femmes passées, froissées, qui façonnent cette image rêvée de mère tendre et aimante… Qui n’a pas existé.

Mais si cette mère n’a jamais été, Joachim a eu la chance d’être entouré d’une ribambelle de sœurs à ses yeux toutes aussi belles que bienveillantes. Des filles, jeunes ou plus âgées, voisines de misères et paliers qui le trouvèrent un jour, enveloppé et caché dans un panier de draps humides. Ses grands yeux bleus guettaient la lumière et ses petites mains s’agitaient dans les tissus à la manière d’un chaton perdu. Les femmes, déconcentrées dans leur travail, se sont penchées pour découvrir le cadeau abandonné. La bouille ronde, frimousse endolorie et rougie par de grosses larmes, esquissa un sourire surpris en découvrant toutes ces bonnes fées qui le sortait d’une terrible solitude. Alors qu’il passait de bras en bras, acceptant caresses et chaleur, les compliments affluaient et les femmes, déjà tombée sous le charme, décidèrent de garder l’enfant, qui portait autour du cou, un pendentif doré et délicat qui fit émerger dans le cœur de ses marraines les histoires les plus folles.

Les femmes se passaient l'enfant perdu et s'en occupaient chacune pendant un jour avant de le faire parvenir à la mère suivante. Cette méthode permettait à Joachim de ne devenir un poids financier pour aucune d'entre elles. Il devint un fils commun, et tout les amours convergeaient vers lui, c'est tout naturellement qu'il devint un frère pour tout les enfants du voisinage.

Mais parmi toutes ses mères aimantes, il y en avait une que Joachim aimait particulièrement pour une raison qui lui échappe encore aujourd'hui. C'était une grande et grosse dame qui vivait sous le toit, seule avec sa fille. Le mari avait disparu du jour au lendemain, et le foyer ne s'en portait que mieux. Cette mère-ci s'appelait Maria, sa fille Lena était plus grande de quelques années et longtemps Joachim en fût éperdument amoureux — il en avait le droit après tout, il n'était pas vraiment son frère…
Maria était différente des autres mère, l'affection qu'elle offrait n'était évident. Moins câlin et plus brusque. Maria était une drôle de femme, considérée comme bizarre par la plus part de ses voisines. La disparition de son mari l'avait subitement libérée de bien de enclaves.

Et elle chantait, sa voix se faufilait parfois hors de sa fenêtre mais se voyait recouverte par les brouhaha des familles environnantes. Pourtant, Joachim devinait et tendait l'oreille. Fermant les yeux, il se laissait bercer, se mettait à rêver. Les soirs durant lesquels le petit garçon dormait chez elle, il se hasardait parfois à l'accompagner timidement. Alors Maria s'énervait et Joachim, baissait les yeux honteux, froissant ses mains de jeune garçon perdu. La mère, d'une légère tape sur la tête lui ordonnait d'élever la voix : « On ne chante pas pour soi-même voyons ! Laisse-moi t'entendre, petit égoïste. » Et pour toujours, le sourire de cette femme resta gravé dans la mémoire de Joachim et avec, ces sages paroles. Il s'efforça de ne plus faire trembler sa gorge fine pour offrir de beaux sons.

La fille ne chantait pas, mais dansait. Avec une grâce enfantine et spontanée qui figeait Jaochim d'admiration et d'envie. Il admirait les doigts fins, les bras qui glissaient dans l'air sans à-coups, les jambes qui défiaient la gravité avec une aisance inexplicable. Et lorsque ses jours étaient tristes et vides, Joachim sautait, glissait, imitant maladroitement les mouvements de la merveilleuse de Léna en chantonnant une mélodie pour s'accompagner. Il ne devinait pas les petits rires attendris que la fillette réprimait difficilement en l'apercevant de loin. 

Le prenant de pitié en assistant à une énième chutes suite à une série de mouvements affreusement exécuté, Léna s'approcha, sourire malicieux d'enfant cruelle mais bienveillante, et en lui tendant la main ricana : « Si vraiment tu veux devenir une fille, fait-le bien ! » Et piqué dans sa fierté, Joachim rougit avant de s'éclipser en courant, le cœur retourné par la honte et la colère. L'après-midi même, il provoqua une bagarre avec plusieurs gamins du voisinage.

Le visage enflé, le garçon tirait une moue particulièrement étrange, pleine d'amertume... Mais surtout il souffrait sans osé lâcher un seul gémissement. La danse et le chant, il avait décidé de les oublier à force d'essuyer les moqueries. Cette décision lui faisait serrer les poings. Grandissant entouré de femme, le jeune garçon admirait la féminité, la vénérait et secrètement la jalousait. Dans le reflet des flaques, il ne cessait d'interroger son propre visage... Essayant de déterminer lequel des deux il était : fille ou garçon ? Et jamais Joachim ne trouvait de réponses. Le vide de l'existence ne se remplissait qu'en mélodies et danses encore balbutiantes.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

Prénom/Surnom: Suren
Âge : 19 ans
Autres comptes : /
Comment avez-vous découvert le forum : Grâce aux partenaires !
Comment trouvez-vous le forum : Je suis tombé raide love de votre forum y a un moment —notamment de Geoffrey— mais je n’avais pas osé m’inscrire ! J’aime beaucoup l’importance que vous accordez à l’écriture !
Avatar du personnage : Inigo/Laslow — Fire Emblem


FICHE PAR FALLEN SWALLOW



Revenir en haut Aller en bas
Baron Samedi
avatar
Messages : 385
Penny Black : 619
Date d'inscription : 18/03/2015

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Baron d'Empire
Relations:
Baron Samedi
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 19:40
La bienvenue, cher disciple de Terpsichore. Laissez-moi exprimer mon enthousiasme anticipatoire, car je sens de l'audace poindre à l'horizon, et j'adore l'audace. Exprimez-vous cher ami, moi je m'assoie au premier rang, je me tais et je regarde.

_______________________________________________________
~ En lui vont pullulantes toutes les vilenies dont Nature l'emplit. ~
Revenir en haut Aller en bas
The Cheshire Cat
avatar
Messages : 1050
Penny Black : 926
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Gérant du Chafouin Palace
Relations:
The Cheshire Cat
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 19:51
Bienvenue petit chat blanc ♥️

Bon courage pour ta fiche, si besoin d'hésite pas :)

_______________________________________________________
Cliquez et votez, merci :)
                 
Revenir en haut Aller en bas
Denise Baudu
avatar
Messages : 105
Penny Black : 137
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 21
Localisation : Mon bureau au Bonheur des Dames ou notre maison à Luxury Square

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Co-gérante du Bonheur des Dames
Relations: M. Quertan - Mari ; Catherine Quertan - Fille ; Isobel Kernwall - Cliente régulière ; Oscar Cain - Connaissance
Denise Baudu
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 21:26
Ooooh ! *w* Esmeralda, qu'elle est bonne cette idée ! Bonne fiche !

:levelolove:

_______________________________________________________
Red Lady
       
©️ So-chan sur SOS RPG

   
Revenir en haut Aller en bas
Sherlock Holmes
avatar
Messages : 21
Penny Black : 53
Date d'inscription : 10/03/2018
Localisation : Là où tu ne m'attends pas.

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Détective.
Relations:
Sherlock Holmes
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 21:44
ESMARALDA :choc: :choc: :choc: :choc:

Bienvenue à toiiiiiii o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Penny Black : 15
Date d'inscription : 14/03/2018

Feuille de personnage
Métier/Occupation:
Relations:
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 21:54
OOOOOh :mouton: :hihi:

Tant d'attention, je suis touché ! Merci pour vos mots doux, je continue ma fiche petits pas par petits pas ! ::halloween1:
Revenir en haut Aller en bas
Hansel
avatar
Messages : 56
Penny Black : 200
Date d'inscription : 12/05/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Métier/Occupation: Inspecteur en chef à Scotland Yard
Relations:
Hansel
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Mer 14 Mar - 23:14
Waaaah Esmeralda ! :youuuh:
Bienvenue et bon courage pour ta fiche, au plaisir de rp avec toi :3
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Messages : 34
Penny Black : 50
Date d'inscription : 16/12/2017
Localisation : Sur ton étagère.
Admin
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours) Sam 17 Mar - 12:21
Bienvenue parmi nous encore Joa',

Tu séduis déjà les coeurs rien qu'avec ton choix de personnage, c'est un bon choix d''avoir transformé Esmeralda en homme d'ailleurs !

Bon courage pour la fiche :danse:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Saut de chat (En cours)
Revenir en haut Aller en bas
Saut de chat (En cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Feel This Moment ♪ [PV Sad']
» cours de latin
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Cours informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rain of madness :: A Fascinating story :: Fiches de personnages :: Fiches en cours-
Sauter vers: